Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Ce que vous devez savoir sur le CAC 40

12 septembre 2014 / Sylvain March / Dernière mise à jour : 24 juin 2020 Quelques entreprises du CAC 40 en 2020

(Article mis à jour le 23juin2020)Lancé le 31 décembre 1987 avec 1000 points, l’indice phare français est la valeur la plus suivie des investisseurs.
Composé des 40 meilleures entreprises françaises, l’évolution de l’indice traduit la santé économique des marchés de l’hexagone.
Comment sont choisis les entreprises de ce classement ? Quel est l’intérêt pour les sociétés ? Et comment investir sur le CAC 40 ?

Comment sont choisies les entreprises du CAC 40 ?

Toutes les décisions (d’entrée ou de sortie) concernant l’indice, reposent sur les 7 membres du Conseil Scientifique des Indices.
Tous les trimestres, ils se réunissent dans le plus grand secret afin de mettre à jour le classement de l’indice français. Si ce conseil formé de professionnels de la finance fait preuve d’autant de discrétion, c’est principalement pour éviter certains conflits d’intérêts, ou manipulations des cours avant qu’ils ne rendent leur décision.

Pour entrer (ou même seulement rester) au sein de l’indice, il faut montrer « patte blanche ».
Les critères à respecter sont donc très stricts et ils se basent notamment sur :

la capitalisation boursière des entreprises : le nombre total de titres émis

le flottant : le nombre de titres disponibles sur le marché (au moins 20 % du total des titres émis)

le volume des transactions sur les 12 derniers mois

le montant total de ces transactions

Les compagnies du CAC 40 qui ne respectent plus ces critères sont donc remplacées, et reclassées dans les autres indices, comme le CAC next 20 par exemple.

* Pour en savoir plus sur l’actualité du CAC 40 en 2020 : Une French Tech entre au CAC 40 : Focus sur Téléperformance

Le saviez-vous ?
Les sociétés du CAC 40 doivent généralement être cotées au NYSE Euronext, mais il arrive que certaines entreprises étrangères qui remplissent les conditions demandées accèdent à l’indice français.

Quels secteurs sont représentés dans le CAC 40 ?

Les entreprises du CAC 40 sont regroupées sous différentes catégories listées ci-dessous :

– Le secteur de la consommation discrétionnaire inclut les biens et services non essentiels tels que l’électronique, le luxe, l’hôtellerie restauration..
– Celui de la consommation de base intègre les produits et services liés aux besoins essentiels tels que l’alimentation ou l’hygiène
– Le secteur I.T (Information et Technologie) comprend également les sociétés de médias et de télécommunications)
– Le secteur Real Estate intègre l’immobilier locatif de bureaux, d’habitation, ou de locaux professionnels ou industriels. Il n’inclue pas l’industrie du BTP (Bâtiments et Travaux Publics)
– Les utilities sont les sociétés liées aux services publics tels que l’eau, l’électricité, les routes, etc.

L’indice est donc multi sectoriel. L’investisseur y retrouvera ainsi des acteurs de la filière du luxe (LVMH, Hermès International, Kering), du secteur automobile (Renault, Peugeot), des banques et de l’assurance (BNP Paribas, Axa assurance), de l’énergie (Engie, Air Liquide), des techs (Atos, Capgemini, Téléperformance), de l’industrie (Legrand, Schneider Electric), de la santé (Sanofi)…

Liste des 40 entreprises du CAC 40 au 23 juin 2020

Récapitulatif des 40 entreprises faisant partie de l’indice parisien au 23 juin 2020

Pourquoi les entreprises veulent-elles faire partie du CAC 40 ?

Aux yeux des investisseurs français, mais surtout, étrangers, les compagnies du CAC 40 représentent en quelque sorte « l’élite » des entreprises françaises.
Apparaître dans le classement assure donc une meilleure visibilité aux sociétés, ce qui a pour effet d’attirer toujours plus d’investisseurs.

Ainsi, le bénéfice cumulé des plus grosses entreprises françaises a atteint très précisément 79,5 milliards d’euros en 2019. Cela représente une baisse de 11,27% par rapport au chiffre de l’année précédente (88,37 milliards d’euros) et de 17,65% par rapport au pic atteint en 2017 (96,54 milliards d’euros).

Mais ce n’est pas toujours le cas. Parfois, ces derniers préfèrent se tourner vers des entreprises appartenant aux indices « inférieurs » (CAC next 20, SBF 120, etc.), dont le potentiel de croissance est plus prometteur.
Et cela semble plutôt logique : lorsqu’une entreprise arrive au sommet de la liste, sa croissance ralentit et du coup, le rendement des titres également.
Alors qu’en choisissant une société moins importante au départ, celle-ci a encore toutes les chances de monter dans le classement et son potentiel de croissance est alors plus intéressant.

Comment investir dans le CAC 40 ?

De très nombreux produits financiers sont à votre disposition, comme les fonds indiciels cotés. Le panier est constitué de toutes les valeurs du CAC 40, et il répercute les performances de l’indice.
Vous trouverez aussi des CFD sur indices, des SICAV… tout dépend de la stratégie choisie.

Vous pouvez aussi choisir d’investir directement dans les entreprises du CAC 40 une à une, mais notez que vous devrez alors payer de nombreux frais boursiers (frais de transactions financières, droit de garde, etc…) pour posséder les 40 lignes nécessaires à la reconstitution de l’indice.

Vous comprenez donc que ce n’est pas franchement la solution la plus économique, et il vaut mieux envisager d’autres options

Graphique du CAC 40 en UT mensuelle de 1996 à 2020

Cotation du CAC 40, en UT mensuelle de 1996 à 2020. On peut observer les variations du prix, ainsi que la tendance haussière qui prévaut depuis 2019 sur l’indice parisien, malgré les aléas liés à la pandémie du coronavirus

Et vous ? Investissez-vous sur le CAC 40 ?
Donnez votre avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.

5 COMMENTAIRES

Trier par :
Trier par :
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
Nathanael
18 septembre 2014 09:37

Salut Sylvain
c’est INTÉRESSANT de lire cet article sur le CAC40. Comme je te l’ai dis, je commence l’investissement en bourse et je voudrais savoir s’il faut commence par le CAC40?
Merci

Nathanael
18 septembre 2014 17:38

Salut Sylvain
Je comprends mais moi je privilégie le long terme. Il est question de me dans une activité et de ne plus lâché prise.
Pour ce faire quel courtier ou entreprise conseillerais-tu?
Pour le moment, le lexique boursier n’est pas encore familier. Mais ça ira.
Cordialement,
Nathanael

BBKings - Modérateur EnBourse
12 septembre 2014 12:15

Bonjour Sylvain ,

j’ai vu en superposant le cac 40 , EU50 et le dax30 qu’ils était très

fortement corréler graphiquement (je peut t’envoyé le graphe de

superposition c’est très flagrant!), il y a-t-il des opportunités a tarder

les 3 en même temps et le risque est il augmenter en supposant bien sur

d’avoir une très bonne analyse technique.

le dax30 est par contre beaucoup plus « propre » et aussi plus réactif que les

2 autres .

serait-il possible que tu fasse un article sur cela ?

merci

QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE
DERNIÈRE FORMATION