Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

New-York Stock Exchange

L’acronyme NYSE désigne le New York Stock Exchange, la bourse de New York.

Cette place boursière, fondée en 1792, est la plus importante au monde au point de vue de la capitalisation totale des entreprises dont les actions y sont échangées.

Nommé le Big Board dans le jargon des financiers américains, en référence à son importance tant historique qu’actuelle, le NYSE se distingue du Nasdaq, autre place boursière new-yorkaise, fondée quant à elle en 1971. La capitalisation du NYSE est à ce jour trois fois plus importante que celle du Nasdaq.

Le NYSE est constitué de 21 salles de transactions. Son siège est situé au 18 Broad Street, tandis que son bâtiment principal pour les transactions financières est au 11 Wall Street.

Selon les chiffres officiels émis par le NYSE lui-même, sa capitalisation totale maximale des titres échangés était 30 130 885 millions de dollars le 28 février 2018.

Sommaire :

Façade du NYSE

Façade New-York Stock Exchange

Histoire du New York Stock Exchange

Le NYSE fut fondé le 17 mai 1792, lorsque 24 courtiers décidèrent de signer l’accord de Buttenwood, organisant les échanges de 5 actifs financiers : trois obligations d’État et deux actions de banques.

En raison de son ancienneté et de sa situation géographique stratégique, le NYSE est devenu le lieu d’échange d’actions des plus importantes entreprises américaines. De plus, les actions de certaines entreprises non américaines y sont également cotées, à condition qu’elles respectent les réglementations imposées par la Securities Exchange Commission.

Une suite de fusions a fait au cours des années du NYSE le mastodonte qu’il est aujourd’hui. En 2007, le NYSE a fusionné avec Euronext qui regroupait déjà plusieurs places boursières européennes, dont Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne et le marché à terme LIFFE de Londres. Notons que grâce à ce regroupement les échanges boursiers entre l’Europe et les États-Unis ont été facilités, en particulier par la réduction des coûts de transactions.

Par la suite, le NYSE Euronext fut acheté par l’Intercontinental Exchange (ICE) en 2013 au prix de 11 milliards de dollars. L’année suivante, l’Euronext acquit son indépendance du ICE au travers d’une introduction en bourse, cependant l’ICE conserva la propriété du NYSE.

Fonctionnement

Le NYSE est ouvert du lundi au vendredi, de 9h30 à 16h heures locales, soit entre 15h30 et 22h à l’heure de Paris. Il demeure fermé pour chaque journée fériée fédérale, jusqu’à neuf par an.

Durant de nombreuses années, les activités du NYSE reposaient sur des opérations à la criée, requérant donc une salle, un « plancher » (floor) dédié aux échanges d’informations directes entre opérateurs et courtiers. L’activité intense, bruyante et trépidante qui s’y déroulait alors a fait l’objet de nombreuses représentations à Hollywood.

De nos jours, la quasi-totalité des opérations s’effectue de manière électronique, les opérateurs de marché (floor trader) demeurent cependant actifs physiquement pour fixer certains prix et opérer sur de très larges opérations institutionnelles.

L’ouverture et la clôture de chaque séance sont annoncées par le retentissement de cloches. Autrefois, au cours du XIXe siècle, elles l’étaient pas les tapements d’un marteau.

Avant 1995, le retentissement des cloches était actionné par les managers de la salle de marché. Depuis, le NYSE a pris l’habitude d’inviter des dirigeants d’entreprises, en particulier lorsqu’il s’agit de la nature de nouveau produit, et à plus forte raison pour les entrées en bourse.

À ce jour, en juin 2020, le NYSE comprend 3894 actions différentes. Sa plus grande capitalisation est Alibaba (ticker : BABA), avec 590 milliards de dollars, suivit par le fonds d’investissement de Warren Buffet : Berkshire Hathaway (ticker : BRK).

L’indice propre du New York Stock Exchange est le NYSE Composite. Cependant, les deux indices qui lui sont le plus communément associés par les participants des marchés sont :

Le Dow Jones Industrial Average, plus vieil indice boursier représentant les 30 plus grandes capitalisations des secteurs industriels, dont 27 entreprises sont cotées sur le NYSE.

Le Standard & Poors 500 (ticker : SPY), représentant les 500 plus grandes capitalisations américaines,

Salle de marché du NYSE en 2009

Salle de marché du New-York Stock Exchange en 2009

Le NYSE en quelques dates marquantes

17 mai 1792 : Fondation par l’accord de Buttenwood.

En 1886, le NYSE passe le cap du million d’actions échangées en une seule journée.

Le jeudi 24 octobre 1929, ou Jeudi Noir : le plus grand krach boursier américain, suivi par le mardi 29 octobre, ou Mardi Noir. Ces jours annoncent la Grande Dépression qui affectera tous les pays industrialisés de l’époque, en particulier l’Occident.

Le 1er octobre 1934 : Le New York Stock Exchange est enregistré en tant que place boursière nationale auprès de la Securities Exchange Commission (SEC).

En 1987, le NYSE atteint le cap des 500 millions d’actions échangées durant une séance.

Le 19 octobre 1987, le Dow Jones Industrial Average chute de 508 points, soit 22,6 % en une seule journée.

En 1997 est franchi le seuil du milliard d’actions échangées en une séance.

Le 11 septembre 2001 : à la suite des attentats, le NYSE restera fermé durant quatre jours consécutifs, pour ne reprendre que le lundi 17 septembre : les cours s’ouvrir avec un écart baissier des prix représentant une perte d’environ 1,4 trillions de dollars.

En octobre 2008, l’Euronext achève l’acquisition du NYSE pour 260 millions de dollars.

Le 6 mai 2010, le Dow Jones accuse une perte de 998 points ; il s’agit de sa plus grosse chute en une séance depuis le 19 octobre 1987 : il sera nommé le « Flash Crash« .

En décembre 2012, l’ICE propose de racheter le NYSE au travers d’un swap d’action s’élevant à 8 milliards de dollars.

Le 1er mai 2014 : le NYSE, accusé par la Securities Exchange Commission de violation de ses réglementations financières, est contraint de verser 4,5 millions d’euros.

De façon plus anecdotique, le 25 mai 2018, Stacey Cunningham devient la première présidente du NYSE.