Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Faut-il investir dans le secteur automobile ?

21 mars 2014 / Eva.B / Dernière mise à jour : 23 novembre 2020

Après une chute vertigineuse avec la crise de 2008, le secteur automobile semble revenir peu à peu de sa traversée du désert.
Pour 2014, il semblerait même que les professionnels du secteur prévoient le retour de la croissance en France, en Europe, mais aussi dans le monde.
Peut-on leur faire confiance ? Et qu’en est-il de l’automobile de collection ?

Des « signes » de reprise ?

Après une nouvelle baisse durant l’année 2013, le marché automobile français semble enfin reprendre « du poil de la bête ».
Encouragé par un mois de décembre satisfaisant, suivi de la reprise du marché européen (les immatriculations européennes ont augmenté de plus de 5 % en janvier 2014…), les constructeurs de l’hexagone tels Renault, ou Peugeot, se disent « confiants ».

Au niveau mondial, l’OICA (organisation internationale des constructeurs automobiles) dit même attendre une timide croissance de 2 % pour cette année.
Toujours selon l’OICA, cette croissance viendra principalement de l’augmentation constante des ventes en Asie (principalement en Chine), ainsi que par le marché européen.

En théorie, et d’après ces données, il semblerait donc qu’effectivement, le secteur automobile amorce une phase de reprise, certes faible, mais reprise quand même…

evolution financière de volkswagen

Est-ce le bon moment pour investir ?

Si l’on veut être totalement honnête, il faut avouer que malgré certains des ces « signes » de reprise que beaucoup se plaisent à voir, le marché automobile reste encore très fragile.

Quant à savoir si c’est le moment d’investir ou non, cela dépendra évidemment de chacun.
Certains penseront qu’après avoir atteint un plus bas depuis deux décennies, le marché français ne peut que monter, alors que d’autres attendront de constater une véritable stabilisation du secteur.

Et au niveau mondial, on ne peut pas dire que les 2 % d’augmentation prévue encouragent vraiment à bloquer une part de capital dans ce secteur pour l’instant.
Alors dans la mesure où il est impossible de prévoir l’avenir, pourquoi ne pas attendre tout simplement d’y voir plus clair ?

Qu’en est-il de l’automobile de collection ?

Il faut reconnaître qu’il y a tout de même une filière qui semble prendre de plus en plus d’importance ces dernières années : les voitures de collection.

En seulement 10 ans, la valeur de ces voitures a clairement augmenté (de 400 % selon « le journal du net » : http://www.journaldunet.com/patrimoine/art-de-vivre/marche-de-la-voiture-de-collection.shtml).

Les investisseurs, présents aux quatre coins de la planète, sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à ce type de produit, d’autant plus que comme les objets d’art, ils ne sont pas soumis à l’ISF.

Les voitures de collections s’achètent donc à des prix de plus en plus élevés, et une fois restaurées, se revendent à des prix toujours plus…élevé.
Investir dans les voitures de collection peut donc être une bonne opération, à moins que cela ne soit…qu’une bulle spéculative (après tout, cela n’aurait rien de surprenant…).
Les prix ont bien grimpé depuis 10 ans, mais on ignore combien de temps cela va encore durer.

Pour les investisseurs au profil dynamique, et qui aiment le risque, pourquoi pas ?
Mais pour les autres, à moins d’être soi-même collectionneur AVANT d’être investisseur et d’aimer ce type de voiture (si le marché s’effondre et que vous n’arrivez pas à vendre le véhicule, vous pourrez toujours en profiter…), il vaut mieux se tenir à l’écart.

L’automobile oui, mais dans une optique de diversification…

Pour conclure on dira que pour l’instant, il existe de très nombreux autres secteurs en pleine croissance et qui méritent largement notre attention, autres que celui-ci.
Toutefois, on aurait tort de totalement rejeter le marché de l’automobile, surtout si l’on recherche avant tout à diversifier son portefeuille.
Mais mieux vaut attendre de déjà posséder de nombreuses valeurs plus « sûres », avant de parier son capital sur un hypothétique retour de croissance du secteur automobile…

Et vous? Pensez-vous à une réelle croissance de ce secteur cette année ?
Donnez votre avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons investissements et à très bientôt,

Eva G.
Rédactrice financière pour enbourse.fr

3 COMMENTAIRES

Trier par :
Trier par :
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
franck
31 mars 2014 15:38

Bonjour,

« Quand est-il de l’automobile de collection ? »

C’est plutôt :
Qu’en est-il

Cdt

Clem
21 mars 2014 17:21

Bonjour,

Il me semble que les objets d’arts ne sont pas soumis à l’ISF contrairement à ce qui est écrit dans l’article.

Cf: http://www.boursorama.com/patrimoine/guides/isf_oeuvres_art_liste.htm

QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE
DERNIÈRE FORMATION

Démarrage du Black Friday -40% dans :