SBF

Définition de SBF

SBF signifie « Sociétés des Bourses Françaises »(du nom de l’organisme qui gère l’indice) et représente l’un des principaux indices boursiers de la place de Paris.

Le SBF 80 représente les 80 entreprises de l’hexagone possédant la plus importante capitalisation boursière après celles du CAC 40.

Le SBF 120 est né en 1990 sur une base de 1000 points et a fait son entrée sur le marché à partir de 1994. Il se compose à la fois du CAC 40 et du SBF 80. Il permet une vision plus globale de l’état du marché financier français et regroupe à lui seul plus des deux tiers des transactions d’Euronext Paris.

Le SBF 250 contient à la fois les entreprises présentes dans le SBF 120 et les 130 sociétés présentes sur les marchés premiers et secondaires : il reflète l’ensemble de l’économie française. Il sert aussi de base pour les placements longs termes des investisseurs.

Quelques précisions sur l’indice SBF 120.

Bien que présentant une meilleure vue d’ensemble du marché financier français, le SBF 120 est moins populaire que le CAC 40. C’est en partie dû au fait qu’il ne peut-être ni acheté ni vendu en passant par les trackers, notamment à cause des frais de gestion qui seraient générés par la création des 120 lignes de valeurs.
De plus, il ne sert pas non plus de support aux nombreux produits dérivés (options, warrants…) contrairement à certains autres indices.

Enfin, il se peut que le nombre d’entreprises qui composent l’indice varie légèrement. Par exemple, actuellement il se compose de 143 valeurs. Les 120 habituelles, attachées aux marchés français et 23 sociétés étrangères. Les conditions d’entrée de ces dernières au sein de l’indice se basent sur des critères de sélection supplémentaires.