Pas encore membre ?

Rejoignez le site
en bourse
  • Formation d'initation offerte
  • Une communauté de trader pour vous aider
  • Accès complet à tous les articles du site
  • Vidéos d'analyse hebdomadaires
  • Et beaucoup d'autres surprises...

Inscrivez-vous sur le site en bourse

50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à votre contenu :

Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...

Attendez !profitez de maformation offerte

50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :

Inscription
Mot de passe oublié

Vous accéderez à la vidéo

dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

À quoi servent les fonds diversifiés prudents ?

10 janvier 2014 / Sylvain March

Les fonds en euros des contrats d’assurance vie voient leur rendement baisser d’année en année.
Les fonds diversifiés prudents peuvent aider à augmenter ce rendement, tout en s’adaptant au profil prudent des investisseurs : découvrez comment !

Comprendre les fonds diversifiés prudents :

Les fonds diversifiés prudents se présentent sous la forme d’unités de compte, disponibles sur les contrats d’assurance vie multisupports.
Ce sont des OPCVM, dont le fonds est constitué d’environ 70 % à 75 % minimum d’obligations d’État, ou de sociétés.
Seuls les 25 % restants sont investis dans des titres financiers plus risqués telles les actions par exemple (cette proportion peut varier entre 10 % et 30 % selon les fonds).
Ainsi, leur rendement est supérieur à celui d’un fonds en euros d’un contrat monosupport, tout en limitant grandement le risque par rapport à une gestion de portefeuille plus dynamique.

De plus, la part de risque des fonds plus exposée au marché est limitée par une grande diversification des actifs : différents secteurs d’activité, différentes zones géographiques, pays émergents
Enfin, sachez qu’il est possible de revendre ses parts à n’importe quel moment.

Les inconvénients des fonds diversifiés prudents :

Même si le rendement des fonds diversifiés prudents est supérieur à celui d’un fonds en euros, il reste bien moindre que celui d’un portefeuille dynamique, en cas de hausse des marchés.
Notez également que la limitation des risques n’offre pas pour autant une garantie du capital, contrairement à un fonds en euros.

Pour s’assurer de protéger les gains obtenus, il est donc conseillé de sécuriser les plus-values éventuelles.
Cette option de gestion permet de transférer les plus-values obtenues au travers du support en unités de compte vers le fonds en euros de l’assurance vie.

C’est pour cette raison que les fonds diversifiés prudents ne doivent pas servir à remplacer un fonds en euros, mais plutôt à compléter le rendement de ce dernier.

Il faut aussi étudier de près les différents fonds diversifiés prudents qui vous sont proposés, car le taux risque/rendement varie d’un fonds à l’autre.
Certains seront investis dans les entreprises à grande capitalisation, ou au contraire, à petite capitalisation, d’autres détiendront une majorité de titres européens, etc.
Chaque investisseur peut donc trouver un fonds adapté à son profil.

Où trouver des fonds diversifiés prudents et comment les choisir ?

Il est possible d’avoir accès à des listes de fonds diversifiés prudents sur des sites internet comme Morningstar.fr.
Ces fonds y sont classés par ordre alphabétique sous la nomination « Allocation XXX prudents ».

Ainsi, l’investisseur peut choisir des fonds principalement constitués de titres européens, américains, etc.
Pour accéder au détail, il suffit de cliquer sur le fond qui vous intéresse. Vous y trouverez notamment :

• Les performances sur les 10 dernières années, accompagnées d’un graphique détaillé
• Le nom du gérant du fonds
• Le montant des différents frais
• La répartition des investissements par type d’actifs : pourcentages d’obligations, d’actions, etc.

Vous pouvez télécharger directement sur le site les documents de souscription, le prospectus de présentation du fonds en question, ainsi que le rapport annuel.
Enfin, n’oubliez pas de porter une attention particulière aux performances sur les 5 dernières années, ainsi qu’aux frais de gestion.

En conclusion :

Les fonds diversifiés prudents peuvent à la fois dynamiser votre portefeuille, et respecter votre profil d’investisseur prudent.
Parfait complément d’un fonds en euros, il augmente le rendement de votre contrat d’assurance vie, tout en limitant les risques au maximum.
Pour garantir vos gains, il vous suffit de protéger vos plus-values en les transférant directement sur votre fonds en euros.

Et vous ? Connaissez-vous les fonds diversifiés prudents ?
Réagissez dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons investissements et à très bientôt,

Sylvain March.

5 COMMENTAIRES

Trier par :
Trier par :
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
Benjamin
16 mars 2015 23:09

Bonjour,

Qu’appelle-t’on « fond en euros » dans ce contexte ?

Benjamin
17 mars 2015 14:56

Merci 😉

Ben de Bourse Ensemble
13 janvier 2014 19:12

Salut Sylvain,

Avec un fond diversifié « prudent » on a un rendement un peu meilleurs qu’avec un fond en euros, avec un peu plus de risques. Si le fond en euros représente la première sur un levier de vitesse, le fond « prudent » est peut-être la seconde.

C’est au final un produit qui est utile dans 3 cas de figure à mon avis:
1. Dynamiser un peu plus son épargne sans risque
2. Commencer à prendre le contrôle de ses investissements en douceur pour un débutant
3. Commencer à sécuriser des gains acquis sur des investissements plus risqués

Ben

Cyril de Meilleures Sicav
10 janvier 2014 17:32

Bonjour,

Merci pour cet article.

Effectivement, je partage complètement la limite présentée sur les fonds dits prudents.

Comme dans le cas de la gestion pilotée, où la maison de gestion fournit le plus souvent un panachage de ses propres fonds sans présenter la meilleure sélection du marché, les fonds « prudents » fournissent de moins bonnes performances qu’un panachage « fonds euros »/ »fonds actions » si la sélection est pertinente.

Dans ce cas, il me paraît plus pertinent de déterminer son allocation d’actifs stratégique en fonction de son aversion au risque puis de « faire ses courses » parmi les fonds les plus performants.

Par exemple, si on considère que notre profil de risque est prudent, il vaut mieux conserver 75% de fonds en euros et 25% de fonds actions (ou un tracker sur indice) plutôt que 100% sur un fonds dit « prudent » composé lui-même de 25% d’actions et de 75% d’obligations – toutes choses égales par ailleurs.

Bonne journée,

QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE

DERNIÈRE FORMATION