Rendement

Définition de Rendement

Le rendement représente le pourcentage de gains obtenus par rapport à un investissement de départ. Le type de placement effectué par l’investisseur détermine son mode de calcul : action, obligation, placement d’épargne, bien immobilier…

De plus, il ne tient compte que du montant exact de l’investissement, sans prendre en compte les plus ou moins-values réalisées par la suite : c’est en cela qu’il se différencie de la « rentabilité ». On considère donc que plus le taux de rendement est élevé, plus l’investissement est avantageux.

Calcul du rendement selon le type de placement.

Le rendement d’une action (« Dividend Yield ») se calcule en fonction du dividende que perçoit son propriétaire par rapport au prix qu’il a investi pour l’achat du titre.
On a donc : Dividende net par action /prix de l’action = rendement de l’action.
Si le montant du dividende évolue il peut donc entraîner la hausse ou la baisse du rendement par unité d’action.

Le rendement d’une obligation se base sur le taux d’intérêt (« coupon obligataire ») de l’actif par rapport à son prix d’achat : Coupon/prix de l’obligation = rendement de l’obligation.
Ici, c’est donc la variation du taux d’intérêt de l’obligation qui influence directement le taux de rendement.

Le rendement d’un placement de fonds garantis (type livret A) est le seul cas dans lequel « rendement » et « rentabilité » sont de valeur égale, puisque l’investisseur ne réalise pas de plus ou moins-values.

Risque/rendement.

La prise de risque est indissociable du rendement. Il est impossible d’avoir un maximum de rendement avec un taux de risque nul.
Les propriétaires de titres doivent donc choisir un rapport risque/rendement qui s’adapte à leurs besoins s’ils souhaitent accroître la performance de leur portefeuille.