Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez !profitez de notreformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

FCPI (Fonds Communs de Placement dans l’Innovation)

Faisant partie de la grande famille des OPCVM, les FCPI sont des fonds communs de placement, dont au moins 60 % des valeurs mobilières détenues dans leur portefeuille sont émises par des sociétés « innovantes ».

Sommaire :

Panneau innovation

Les FCPI

Les FCPI – Fonds Communs de Placement dans l’Innovation – ne sont pas à confondre avec les FPCI ! Il s’agit d’un sous-produit des FCP.
Les FCPI doivent être investi au minimum à 70 % de petites et moyennes entreprises non cotées de l’Union Européenne, tout en sélectionnant des entreprises innovantes.

Il s’agit d’un produit risqué, ressemblant fortement au FCPR dont il découle, avec des critères de sélection plus drastiques.
A lire aussi : FCPR

Qu’est-ce qu’une société innovante ?

Une société innovante est une PME non cotée sur les marchés réglementés (ni en France ni à l’étranger). Elle emploie moins de 2.000 employés, et consacre une partie de son budget à la recherche et au développement : développement durable (dans ce cas on parle de FCPI Innovation Durable), nouvelles technologies…

En principe, c’est l’agence publique Oséo qui se charge de distribuer le label de « société innovante », aux entreprises concernées. Ce label peut être délivré automatiquement (c’est-à dire sans le recours de l’Oséo), si les sociétés investissent une grande part de leur budget dans la recherche.

Mais  ce dernier n’est pas toujours suffisant, et ces PME ont besoin de l’aide des investisseurs pour mener à bien leurs recherches. Pas besoin d’être un scientifique donc, pour faire partie de l’un de ces projets, il suffit d’investir pour soutenir ces avancées et apporter sa pierre à l’édifice du progrès.

Les avantages fiscaux des FCPI :

L’intérêt de ce produit est principalement fiscal : vous disposez des avantages de la FCPR à savoir une exonération de l’imposition des plus-values au bout de 5 ans. De plus, vous obtenez une réduction de votre impôt sur le revenu égal à 18 % de votre investissement en FCPI, au cours de la même année.

La limite de cette déduction est fixée à 2 160 € pour une personne seule et à 4 320 € pour un couple, soit pour un investissement respectivement de 12 000 € ou 24 000 €.

Pour obtenir cette réduction d’impôt, vous devez vous engager sur 5 ans à ne pas revendre vos parts. Si vous ne respectez pas cette condition, vous devrez rendre à l’état l’économie d’impôt perçue, sauf situations particulières (décès, licenciement, invalidité).
Comme pour les FCPR, il existe une période de souscription et une période de liquidation, souvent autour de 10 ans.
Ce sont des produits risqués, réservés aux personnes aisées souhaitant réduire leurs impôts.

Le gain fiscal de la FCPI se fait à l’entrée (réduction d’impôt) et en sortie (exonération de la plus-value). Attention aux frais très élevés et au blocage des fonds.

Pour quels risques ?

Il n’y a aucune garantie concernant le rendement du placement, puisqu’il est impossible de savoir à l’avance si les sociétés se développeront, on non, grâce à leurs recherches « innovantes ».

Pour garder les avantages fiscaux, il faut détenir les parts de FCPI au moins 5 ans, au risque de se voir réclamer le montant des abattements successifs par les administrations fiscales.

La valeur liquidative d’un FCPI est publiée seulement deux fois par an (en juin et en décembre), ce qui rend particulièrement difficile l’estimation de sa performance.

Enfin, il faut savoir que les fonds sont bloqués pendant au moins cinq ans. Passé ce délai, il est préférable d’attendre la liquidation du fonds pour éviter des frais supplémentaire pour retrait anticipé. De plus, n’existant pas de marché secondaire pour les parts de FCPI, il est très difficile de les revendre.

En conclusion, on n’achète pas des parts de FCPI pour la sécurité de son investissement.

Et même si la fiscalité est avantageuse, il existe également d’autres placements moins risqués et présentant des avantages fiscaux similaires. Mais aucun d’entre eux ne permet d’être d’aider autant la recherche et l’innovation.
Et… imaginez que l’une de ces sociétés fasse la découverte du siècle ?

Avatar autheur

Encadrante EnBourse
boursopedia Marchés boursiers Fonds et ETF FCPI (Fonds Communs de Placement dans l’Innovation)

Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Articles récents

Marché chinois

Marchés boursiersMarché Actions

La Chine suscite toujours autant l’intérêt de très nombreux investisseurs alors que ces derniers n’hésitent…

Fonds diversifiés prudents

Marchés boursiersFonds et ETF

Les fonds en euros des contrats d’assurance vie voient leur rendement baisser d’année en année.…

FIP (Fonds d’Investissement de Proximité)

Marchés boursiersFonds et ETF

Les FIP (Fonds d’Investissement de Proximité) ressemblent en tout point aux FCPI. Il s’agit à…