Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

FCPR (Fonds Communs de Placement à Risque)

Les fonds communs de placement à risque (FCPR) et les Fonds Professionnels de Capital Investissement (FPCI) font partie de la famille des FCP. Ils s’en distinguent par la composition de leur portefeuille et leur fiscalité.
A lire aussi : FCP

Sommaire :

Bocal transformé en tirelire

Les FCPR

Les FCPR ont l’obligation d’être investi au minimum à 50 % en titres de sociétés non cotées. Cela les expose notamment aux petites et moyennes capitalisations, ce qui les rend relativement plus risqués que des fonds de grandes entreprises cotées.

L’avantage de ce placement vient de son imposition : les particuliers sont exonérés d’impôt sur le revenu si le capital est bloqué pendant 5 ans. Seuls les prélèvements sociaux de 17,2 % seront à reverser à l’état.

Le plus souvent, l’investissement en FCPR se réalise lors d’une période de souscription. Une fois passée, il n’est plus possible d’y rentrer, si ce n’est en rachetant les parts d’une personne souhaitant sortir.

Ces fonds sont donc peu liquides avec un risque accru, leur utilisation s’adresse principalement aux investisseurs professionnels et aux particuliers expérimentés. De plus, le minimum demandé peut être de plusieurs milliers d’euro.

L’intérêt fiscal et le ticket d’entrée élevé font de ces FCPR un outil adapté aux personnes aisées ou à tous ceux se trouvant dans les tranches les plus élevées de l’impôt sur le revenu.

Les FPCI

Les Fonds Professionnels de Capital Investissement (FPCI) reprennent les mêmes caractéristiques des FCPR précédents, à savoir l’obligation d’être investi au minimum à 50 % en titres de sociétés non cotées.

L’intérêt fiscal est identique : exonération de l’impôt sur le revenu si le capital est bloqué pendant 5 ans. Seuls les prélèvements sociaux seront à reverser à l’état.

Les FPCI offrent une liberté plus importante dans leur conception et ils n’ont pas besoin d’être agréés par l’AMF (l’Autorité des Marchés Financiers). Cela peut leur permettre d’avoir une performance potentiellement plus importante, mais avec un risque accru : ces fonds sont destinés aux investisseurs professionnels et aux particuliers expérimentés.

Si en tant que particulier vous souhaitez investir sur ces fonds, vous devrez prouver vos compétences en finance.
Comme pour les FCPR, les FPCI ont une période de souscription, à la suite de quoi le capital est bloqué pendant une longue période pouvant aller au-delà de 10 ans.
Le minimum requis est souvent bien plus élevé, pouvant aller de plusieurs milliers à plusieurs millions d’euro.

Les FPCI ne sont pas fait pour tout le monde. Ces outils sont destinés avant tout aux professionnels et aux grandes fortunes pour réduire leur imposition.
Une connaissance accrue de ces produits est exigée.
Avatar autheur
Mero
Coach EnBourse
boursopedia Marchés boursiers Fonds et ETF FCPR (Fonds Communs de Placement à Risque)

Devenez contributeur

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Articles récents

FCPE et SICAVAS

Marchés boursiersFonds et ETF

Si votre entreprise vous propose d’ouvrir un PEE (plan d’Epargne Entreprise), vous pouvez avoir la…

ETN (exchange-traded note)

Marchés boursiersFonds et ETF

Acheter directement des cryptomonnaies n’est pas une chose facile pour tout le monde. Heureusement, il…