Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Groupe Bloomberg

Dans le domaine de la finance, « Bloomberg », fait référence à Michael Bloomberg, homme d’affaires américain engagé en politique.

Il popularise son image à la tête de la Maire de New York de 2002 à 2013 et se pose en prétendant à la Maison Blanche à l’occasion des élections présidentielles de 2020, en participant aux primaires démocrates.

Cet homme politique est avant tout un homme d’affaires. Il a ainsi développé au début des années 1980, un réseau de services et d’informations financières et économiques, réservé principalement aux professionnels des marchés financiers.

Son groupe, Bloomberg LP, possède plusieurs chaînes de télévisions dédiées à ces informations et met à la disposition de son public de nombreux services technologiques, notamment les solutions « Bloomberg Terminal », pour Windows, ainsi que « Bloomberg Anywhere », une application pour smartphones.

Sommaire

Groupe Bloomberg logo

Qui est Michael Bloomberg ?

Michael Rubens Bloomberg est né en 1942 à Medford dans l’état américain du Massachusetts.
Il effectue des études en sciences de l’ingénierie électrique, avant d’obtenir un MBA à la prestigieuse université d’Harvard.

Après avoir travaillé auprès de la banque d’investissement Salomon Brothers, Michael Bloomberg lance à Wall Street une société d’informations portant sur les historiques de courbes de taux des emprunts d’état.

Peu à peu, il rajoute des informations à sa base de données (cours d’instruments financiers, actualités) et des fonctionnalités, tels qu’un système de messagerie entre professionnels, et ce bien avant le développement d’Internet.
Ses terminaux deviennent rapidement indispensables aux banques d’investissement, malgré leurs prix élevés.

Michael Bloomberg ne s’est cependant pas arrêté au monde des affaires.
En 2001, il représente le Parti Républicain aux élections municipales de la ville de New-York. Remportant l’élection, il succède à Rudolph Giuliani, pour être réélu à plusieurs reprise, en 2005 et 2009.

Michael Bloomberg fait également partie des plus gros patrimoines mondiaux. Classé 23ème fortune mondiale en 2010 selon le magazine Forbes, avec une fortune estimée à 18 milliards de $ ; il occupe en 2020 la 16ème place du palmarès (vs 9ème place en 2019), affichant une fortune personnelle de près de 50 milliards de $.

Michael Bloomberg en campagne en 2020

Le groupe financier Bloomberg LP.

C’est de son empire des médias que provient la fortune de Michael Bloomberg.
Il développe en 1981 une activité proposant l’installation de terminaux d’information financière dans les grandes institutions de Wall Street sous le nom de Innovative Market Systems, une société de services financiers.

L’idée de base de ce programme informatique était très simple : utiliser la messagerie de réseau pour donner rapidement un maximum d’informations boursières à tous les investisseurs professionnels.

Ce concept révolutionnaire permettait de connaitre le cours des instruments financiers, l’évolution des tendances, les statistiques et le classement des meilleures banques et meilleurs courtiers.

En 1986, l’entreprise est rebaptisée Bloomberg LP. (qui signifie Limited Partnership), . Une société en commandite simple (SCS), dans laquelle un commanditaire fournit l’essentiel des fonds mais confie la gérance de la société au commandité, c’est-à-dire qui dispose de prérogatives accrues du fait de plus grands risques encourus.

Le succès de son programme « Bloomberg Terminal » auprès des hommes d’affaires en a fait l’un des groupes les plus importants dans le domaine de l’information financière et économique en termes de communication de données boursières, qui sont diffusées par l’intermédiaire de nombreux supports : notamment les médias traditionnels comme la presse et la radio.

Un magnat des médias : Bloomberg Terminal

Ainsi, Bloomberg L.P. a très vite enrichi son offre de services aux professionnels, en tant qu’agence de presse, mais aussi grâce à ses chaînes de télévision dédiées. Le pôle news et média de Bloomberg LP, en 2010, possédait pas moins de neuf chaînes de télévisions, toutes tournés vers l’économie et la finance, et employait plus de 10 000 personnes dans plus de 130 pays à travers le monde.

Le développement de programmes dédiés à Windows, mais aussi d’applications pour smartphones, androïd et Iphone, offrent aux clients l’accessibilité aux données et aux informations à la demande, et surtout en permanence.

La révolution apportée par internet et la digitalisation des supports d’informations (média-sociaux) donne la possibilité de délivrer une information sur les données et les actualités financières en temps réel.

Le Bloomberg Commodity Index

Créé en 1998, le Dow Jones-AIG Commodity Index (DJ-AIGCI), devient le Dow Jones-UBS Commodity Index (DJ-UNSCI) en mai 2009. En raison de la crise de 2008, AIG fut en effet contraint de se séparer d’une partie de ses activités dans le processus de sa mise en faillite.
En 2014, UBS signe un partenariat avec la société Bloomberg concernant le calcul de l’indice et, le 1er juillet 2014, l’indice prend le nom de l’homme d’affaires.

Graphique du Bloomberg Commodity Index - 05octobre2020

L’indice, dont le code mnémonique BCOM a été conçu pour garantir une certaine liquidité et une grande diversification.
Il concerne un très large éventail de matières premièresCommodities »), et comprend à l’heure actuelle 23 matières premières de 6 secteurs différents.

Objectifs 2020 du poids de chacun des secteurs dans l’indice BCOM
:

  • Energie : 29,93% (Pétrole WTI & Brent, Gaz naturel, diesel…)
  • Grains : 22,19% (Maïs, soja…)
  • Métaux : 17,46% (cuivre, aluminium, zinc, nickel)
  • Métaux précieux : 17,40% (or et argent)
  • Denrées alimentaires : 7,21% (Sucre, café, coton)
  • Bétail vivant : 5,80%

Ainsi, aucun composant ne peut représenter moins de 2 % ni plus de 15 % du total de l’indice, et aucun secteur ne peut dépasser 33 % (en pondération annuelle). Le poids relatif de chaque matière première dans le BCOM est calculé de manière à ce que la proportion de chacune reflète son importance au sein de l’économie mondiale et sa liquidité.

Ces poids sont revus chaque année afin de se conformer à ces objectifs.

Pour plus d’informations sur cet indice : www.bloomberg.com/professional/product/indices/

Avatar autheur
Clemence - Coach EnBourse
Rédactrice financière

Devenez contributeur

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Articles récents

Logiciel de trading MetaTrader

TradingLogiciels et outils

MetaTrader figure parmi les plateformes de trading les plus populaires, permettant principalement de trader sur…

Trading Haute Fréquence

TradingTechniques de trading

Le trading à haute fréquence consiste à acheter et à vendre des titres tels que…

Logiciel de trading NinjaTrader

TradingLogiciels et outils

NinjaTrader LLC est une société de développement de logiciels, surtout connue pour sa plateforme de…