Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement

Attendez ! profitez de notre formation offerte

Box initiation
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Comment investir sur le secteur des semi-conducteurs en 2021 :

6 mai 2021 / Arnaud - Rédacteur Financier / Dernière mise à jour : 6 mai 2021 Circuit électronique

Les semi-conducteurs sont les héros méconnus du monde de la technologie, travaillant en coulisses pour alimenter tout, des jouets aux smartphones en passant par les voitures et les thermostats. Ces dernières années, ils ont permis des percées technologiques, notamment l’intelligence artificielle, qui ont transformé notre façon de vivre et de travailler. Plusieurs grandes sociétés, principalement américaines, dominent le marché des semi-conducteurs. La pénurie actuelle et la demande en forte augmentation laissent présager de nombreuses opportunités. Comment en profiter ?

Les semi-conducteurs : entre forte croissance et pénuries

Les semi-conducteurs alimentent un large éventail d’appareils, notamment des PC, des consoles de jeux, des téléphones, des voitures et des machines industrielles, et nombre de ces terminaux nécessitent un nombre croissant de puces à chaque nouvelle génération.

Ces mises à niveau, qui renforcent la puissance de traitement ou la connectivité sans fil des appareils, provoquent actuellement une pénurie mondiale de puces qui pourrait persister jusqu’en 2022.

Le marché mondial des semi-conducteurs pourrait alors connaître un taux de croissance annuel moyen de 10 % entre 2021 et 2026. La solidité et la croissance de la demande suggèrent que la plupart des investisseurs pourraient détenir au moins quelques actions dans le secteur des puces, mais ce marché complexe peut être décourageant pour les nouveaux venus.

Les valeurs de semi-conducteurs ont été parmi les plus performantes du marché boursier l’année dernière. Cela s’explique probablement par l’explosion de la demande pour tout ce qui est numérique, car de plus en plus de personnes ont été contraintes de rester à la maison. Cela a involontairement contribué à une pénurie mondiale de semi-conducteurs.

En effet, presque tout ce que nous utilisons aujourd’hui est alimenté par des semi-conducteurs. Les véhicules électriques de Tesla, Nio ou encore Renault nécessitent l’utilisation de nombreux semi-conducteurs (batteries et calculateur). Même les derniers gadgets que vous avez aujourd’hui sont alimentés par la technologie des semi-conducteurs de Qualcomm ou d’Apple.

La forte progression du marché des crypto-monnaies a également contribué à une forte augmentation de la demande de semi-conducteurs. En effet, l’augmentation de la valeur du bitcoin et d’autres crypto-monnaies rend le minage plus rentable. Les capacités de minage ont fortement augmenté et ce processus nécessite des équipements informatiques gourmands en semi-conducteurs. C’est un des facteurs de l’augmentation de la demande et de pénurie.

Les perspectives sont prometteuses pour le secteur, qui pourrait bien disposer des bases nécessaires à sa croissance sur les prochaines années. Par exemple, le plan d’infrastructure du président Biden, annoncé récemment, contribuerait à renforcer le leadership des États-Unis dans le domaine des semi-conducteurs.

Le plan du président américain vise à investir de manière ambitieuse dans les travailleurs, la fabrication et l’innovation dans le secteur des semi-conducteurs aux États-Unis. En janvier, le Congrès a également adopté la loi CHIPS for America. Cette loi créera un crédit d’impôt à l’investissement remboursable de 40 % pour les équipements de semi-conducteurs qualifiés.

Cela aidera les entreprises américaines à renforcer leur chaîne d’approvisionnement pour mieux protéger leur technologie. Compte tenu des développements passionnants qui entourent le secteur, de nombreuses opportunités pourraient s’y présenter.

Comment investir sur les semi-conducteurs : 3 actions à fort potentiel

Plusieurs acteurs majeurs du secteur présentent des caractéristiques (solidité, projets, croissance) très intéressantes.

Nvidia est une société technologique multinationale basée en Californie. Elle conçoit des unités de traitement graphique (GPU) pour les marchés du jeu et des professionnels.

NVIDIA est le premier producteur mondial de GPU. Ces derniers sont souvent associés aux jeux, mais ils sont également utilisés pour miner des crypto-monnaies et traiter des tâches d’apprentissage automatique dans les centres de données.

Cotation de l'action Nvidia de janvier 2018 à mai 2021 en weekly
Cotation de l’action Nvidia de janvier 2018 à mai 2021 en weekly.

Mais ce n’est pas tout. NVIDIA prévoit également d’acheter Arm Holdings à Softbank, qui fournit les conceptions de puces pour la plupart des équipements téléphoniques du monde. Si l’accord est approuvé, NVIDIA recevra des redevances et des droits de licence de tous les producteurs de puces basées sur Arm dans le monde entier – y compris Apple, Qualcomm, MediaTek et Huawei.

Le chiffre d’affaires et le bénéfice ajusté de NVIDIA ont augmenté respectivement de 53% et 73% l’année dernière, grâce à l’essor des ventes de ses puces pour jeux et centres de données. Les analystes de Wall Street s’attendent à ce que les revenus et les bénéfices de NVIDIA augmentent encore de 33% et 34%, respectivement, cette année, car l’entreprise continue à profiter de ces vents récurrentes.

Ces estimations pourraient également être trop basses si son projet de rachat d’Arm, qui fait encore face à de nombreux défis réglementaires, est approuvé plus tôt que prévu. Quoi qu’il en soit, la demande de GPU de NVIDIA devrait continuer à augmenter à mesure que les jeux deviennent plus exigeants graphiquement, que les tâches d’IA deviennent plus complexes et que le marché des crypto-monnaies poursuit son développement.

Voyant certains de ses produits en rupture de stock avec le développement rapide des activités de minage de crypto-monnaies, NVIDIA devrait concevoir des équipements spécialement dédiés à cette utilisation. Toutefois, NVIDIA ne devra pas tout miser sur le potentiel du minage, certaines blockchains telles que Ethereum ayant pour objectif de changer de processus de validation des transactions de « proof of work » (minage par ordinateur) vers « proof of stake » (validation par capitaux immobilisés rémunérés en intérêts).

Cet autre processus ne nécessite plus d’équipements informatiques gourmands en semi-conducteurs. Avec les critiques au niveau de la consommation en électricité du minage, ce processus de validation des blocs de transactions par immobilisation de fonds dans la crypto-devise concernée devrait se développer.

Par le passé, de nombreux fabricants de puces fabriquaient leurs puces dans leurs propres usines de fabrication, également appelées fabs ou fonderies. Mais il est devenu de plus en plus coûteux et difficile de fabriquer des puces plus petites et plus puissantes, qui se mesurent en nanomètres, et de nombreux fabricants de puces ont fini par adopter un modèle « sans usine » en confiant le processus de fabrication à une fonderie tierce.

Aujourd’hui, seules trois fonderies – Taiwan Semiconductor Manufacturing (TSMC), Samsung et Intel – peuvent fabriquer les plus petites puces du monde. TSMC est la plus grande et la plus avancée technologiquement des trois, et les fabricants de puces sans usine comme AMD, NVIDIA, Qualcomm et Apple comptent tous sur ses usines pour produire leurs toutes dernières puces 5 nm et 7 nm.

Les revenus et les bénéfices de TSMC ont augmenté de 25 % et de 50 %, respectivement, l’année dernière, en raison de l’afflux de commandes. Les analystes s’attendent à ce que son chiffre d’affaires et son bénéfice augmentent respectivement de 20 % et 17 % cette année, même si l’entreprise augmente ses dépenses d’investissement et de recherche jusqu’à 63 % pour conserver son avance dans la « course aux processus » visant à créer des puces toujours plus petites.

Enfin, Qualcomm est un fabricant très solide de puces pour deux raisons simples. Tout d’abord, il s’agit du plus grand fabricant de puces mobiles au monde, et de loin. Ses SoC (systèmes sur puce) Snapdragon réunissent des processeurs, des GPU et des modems basés sur la technologie Arm dans des ensembles rentables pour les fabricants de smartphones.

Ensuite, Qualcomm possède le plus grand portefeuille de brevets mobiles au monde, ce qui lui donne droit à une part de chaque smartphone vendu dans le monde.

Sa domination sur les marchés des puces mobiles et des licences en a fait une cible populaire pour les régulateurs antitrust par le passé, mais elle a résolu la plupart de ces problèmes et reste bien placée pour profiter de la croissance du marché de la 5G.

Cotation de l'action Qualcomm de janvier 2018 à mai 2021 en weekly
Cotation de l’action Qualcomm de janvier 2018 à mai 2021 en weekly.

Le chiffre d’affaires et le bénéfice ajusté de Qualcomm ont augmenté de 12 % et 18 %, respectivement, l’année dernière. Ces taux de croissance sont restés stables, mais les analystes s’attendent à ce que son chiffre d’affaires et son bénéfice bondissent de 43 % et 74 %, respectivement, cette année, car les fabricants de smartphones vendent davantage de dispositifs 5G.

Ils s’attendent également à ce que l’expansion d’autres marchés, notamment celui des puces télématiques automobiles, vienne compléter cette croissance.

Volatilité et croissance : un secteur à suivre

Les possibles guerres des prix, augmentation des droits de douanes, pressions politiques ou plus simplement une raréfaction des matières premières sont autant de facteurs qu’il est nécessaire de prendre en compte lorsque l’on s’intéresse au secteur des semi-conducteurs.

Les entreprises de semi-conducteurs devront renforcer la R&D en adoptant une vision globale et transversale de leurs activités. Elles devront également disposer d’une logique claire pour hiérarchiser les projets de R&D et s’y conformer avec diligence.

Les pistes d’investissement évoquées plus haut remplissent bien tous ces critères impératifs. Par exemple, Nvidia est parvenu à avoir une vision globale de ses activités et à innover suffisamment pour annoncer en 2021 la fabrication de micro-processeurs spécialisés dans le minage des crypto-monnaies.

Pour investir sur ce secteur, il est donc intéressant d’acquérir des actions à potentiel comme celles présentées ci-dessus, avec un objectif long terme. Toutefois, étant donné la volatilité importante qui caractérise ce secteur en ce moment, une autre possibilité consiste à faire des opérations de très court terme : du day trading.

Cette stratégie, qui consiste à acheter et revendre un ou plusieurs actifs au sein d’une même journée, permet de profiter au mieux des opportunités que donnent les actifs avec une volatilité intra-journalière forte et cela avec des avantages non négligeables.

En effet, le day trading, s’il est pratiqué correctement avec un money management efficace, peut apporter un profit potentiellement élevé et une certaine tranquillité d’esprit, toutes vos positions étant fermées en fin de journée !

Afin de vous aider à maîtriser au mieux cette stratégie, EnBourse lance la dernière version enrichie de la formation DayTrader.

Celle-ci vous donnera toutes les clés pour comprendre le fonctionnement de cette stratégie, éviter les pièges, intégrer les règles à respecter et travailler la détection des opportunités graphiques sans oublier le money management, un élément crucial dans ce type de stratégie.

Le marché des semi-conducteurs peut sembler déroutant au premier abord, mais il devient plus facile à comprendre une fois que vous en avez les clés.

TSML, NVIDIA et Qualcomm sont toutes de solides valeurs de départ dans ce secteur, et elles devraient continuer à augmenter au cours de la prochaine décennie dans un contexte de forte demande de puces plus puissantes soutenue notamment par le minage des crypto-monnaies, le développement de l’IA et les véhicules électriques.

Si les entreprises de semi-conducteurs que vous choisissez contrôlent systématiquement les dépenses de R&D, redéfinissent les priorités des ressources et veillent à ce que les fonds soient alloués aux domaines susceptibles de connaître une forte demande à l’avenir, elles maximiseront leurs rendements et se révéleront être d’excellentes opportunités d’investissement.

Pour aller plus loin :
3 actions pour investir sur la révolution verte des USA :

Avatar autheur

Rédacteur financier

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE

Ouverture Autosignal