Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Profit financier

Les profits et les bénéfices sont des notions apparentées qui ne doivent cependant pas être confondues.

Bien qu’elles soient souvent employées de manière interchangeable, elles correspondent à des données différentes du bilan comptable d’une société.

Au sens économique strict, le profit est le résultat positif d’une opération entrepreneuriale, tandis que le bénéfice correspond à la dernière ligne du bilan comptable d’une entreprise.

Sommaire :

Malette remplie de liasses de billets en $

Les différentes catégories de profits d’une entreprise

Le terme « profit » peut correspondre à différents aspects du compte de résultat d’une entreprise, en fonction des différents qualificatifs qui l’accompagnent : profit brut, profit d’exploitation et profit net. Dans chaque cas cependant, ces concepts sont un moyen d’évaluer l’efficience d’une entreprise.

Les analystes emploient ces trois concepts de profit afin d’analyser les qualités et les défauts d’une société ; ces distinctions permettent d’obtenir une appréciation plus fine du profil d’une entreprise.

Le profit brut est employé pour calculer la marge de profit brut d’une entreprise, c’est-à-dire son efficience eu égard aux coûts que ses ventes ont nécessitée. Ces coûts n’intègrent que les dépenses directes afférentes aux produits de l’entreprise.

Plus le profit brut est élevé, plus la marge de profit brut est élevée, plus l’entreprise est efficiente dans la production de ses produits représentant le cœur de son activité.

Les profits d’exploitation permettent d’analyser les coûts indirects d’une société. Ces profits représentent la seconde section du compte de résultat, ils sont calculés en soustrayant tous les coûts indirects d’une société à son profit brut.

Ainsi, l’analyste pourra évaluer la qualité des opérations menées par l’entreprise afin de soutenir ses ventes et développer ses activités telles que les campagnes publicitaires ou toutes autres formes d’activités promotionnelles.

La marge des profits d’exploitation est calculée en divisant ces derniers par le montant des ventes. Ce ratio permet notamment à l’analyste de comparer le profit brut et le profit d’exploitation et ainsi constater dans quelle mesure les coûts directs diffèrent des coûts indirects des opérations de l’entreprise.

Le profit net correspond quant à lui à la dernière section du compte de résultat d’une entreprise. Ce profit est calculé en soustrayant au profit d’exploitation la somme des intérêts et de l’imposition. Les taxes, les impôts et le remboursement de l’intérêt des dettes contractées représentant en effet les derniers grands facteurs comptables qui influencent les bénéfices d’une société. Le profit net est ensuite employé pour calculer la marge de profit, laquelle fournit enfin le montant que touche l’entreprise pour chacune de ses ventes.

Profits & bénéfices

La nature des bénéfices d’une entreprise

Les bénéfices nets d’une entreprise correspondent le plus souvent à la dernière ligne du bilan comptable d’une entreprise.

Cette dernière ligne du bilan d’une entreprise, parfois également nommé revenu net, permet d’apprécier ce qu’une entreprise a touché après avoir soustrait l’intégralité des dépenses nécessaires à ses activités.

Les bénéfices nets permettent par la suite de calculer le montant de bénéfices par action, aussi appelé EPS (Earnings Per Share) qui représente une donnée cruciale pour l’investisseur communément employé tant par les investisseurs dans la valeur que par les traders se basant en partie sur l’approche fondamentale. L’EPS se calcule en divisant le montant total des bénéfices nets par le nombre d’actions en circulation.

Les bénéfices se rapportent nécessairement à une période d’activité précise, le plus souvent l’année ou le trimestre. Une fois les bénéfices calculés, cette donnée est employée dans dans bilan comptable (balance sheet) et l’état des flux de trésorerie (cash flow statement).

Au sein du bilan comptable, les bénéfices sont partiellement intégrés à la ligne des « bénéfices non répartis » dans la section des comptes propres. Dans l’état des flux de trésorerie, les bénéfices nets intègrent la section des activités d’exploitation.

Les bénéfices non répartis sont calculés en soustrayant aux bénéfices nets, aussi appelés les revenus nets, les dividendes distribués. Les bénéfices non répartis correspondent ainsi à ce que l’entreprise elle-même détient grâce à ses activités productives après avoir récompensé ses actionnaires.

Évaluations des profits et des bénéfices

Les profits comme les bénéfices doivent toujours faire l’objet d’une analyse contextualisée. Les données absolues sont plus souvent moins importantes que les données relatives, non seulement vis-à-vis des profits et des bénéfices des concurrents, mais aussi vis-à-vis des données internes passées, vis-à-vis des profits et des bénéfices historiques de la société analysée.

Les marchés réagissent en effet moins aux valeurs absolues qu’à la divergence entre les valeurs attendues et les valeurs réelles publiées lors des annonces de résultats trimestriels.

Avatar autheur
Mallory
Rédacteur EnBourse

Devenez contributeur

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Articles récents

Nouvelles économiques

ÉconomieFinance

Les nouvelles économiques offrent des opportunités pour le trader et l’investisseur dans la mesure où…

Offre sur le marché boursier

ÉconomiePrincipes Économiques

L’offre est un terme économique qui se réfère à la quantité d’un produit ou d’un…

Livrets non règlementés de placement

ÉconomieBanques

Il n’y a pas que l’état qui peut vous proposer des livrets d’épargne « sans…