Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Trading Haute Fréquence

Le trading à haute fréquence consiste à acheter et à vendre des titres tels que des actions à des vitesses extrêmement élevées. Les négociants peuvent conserver les actions qu’ils achètent pendant une fraction de seconde seulement avant de les revendre.

Les transactions peuvent être mesurées en microsecondes, ou en millionièmes de seconde. L’objectif est de réaliser un profit sur les plus petites variations de prix avec un matériel perfectionné et adapté.

Effectuer de telles transactions à l’infini – la « haute fréquence » dans le terme – peut théoriquement générer des millions de profits, une fraction de centime à la fois, en utilisant diverses méthodes.

L’industrie des valeurs mobilières estime que les transactions à haute fréquence représentent plus de la moitié de tout le volume du marché boursier et cela peut présenter des risques pour son équilibre.

Sommaire :

Serveurs

Définition du Trading Haute Fréquence

Le trading à haute fréquence consiste à acheter et à vendre des titres tels que des actions à des vitesses extrêmement élevées.

Le trading à haute fréquence se pratique avec des ordinateurs très puissants. Non seulement les ordinateurs exécutent les transactions, mais ils décident également des transactions à effectuer sans intervention humaine.

Les entreprises qui pratiquent le trading à haute fréquence programment leurs ordinateurs pour qu’ils recherchent des signaux sur les mouvements de prix et agissent ensuite en fonction de ces signaux.

Les traders particuliers ne sont généralement pas assez rapides pour effectuer des transactions à haute fréquence.

Dans le temps qu’il faudrait à un opérateur humain pour atteindre le téléphone ou faire un clic de souris sur un ordinateur, une opportunité de profit pourrait se présenter et disparaître.

Les entreprises qui pratiquent le trading à haute fréquence programment leurs ordinateurs pour qu’ils recherchent des signaux sur les mouvements de prix et agissent ensuite de manière autonome en fonction de ces signaux.

Méthodes utilisées pour le Trading Haute Fréquence

Les traders haute fréquence peuvent utiliser de nombreuses méthodes différentes qui mettent à contribution de puissants ordinateurs. En voici quelques exemples :

  • La méthode du « spoofing »
  • Les manœuvres de « ping »
  • La technique de la « colocation »
  • La mise à profit de rabais de négociation.

La méthode du « spoofing » consiste généralement à inonder les marchés des produits dérivés d’ordres que les opérateurs n’ont pas l’intention d’exécuter pour tromper les autres et les amener à faire évoluer les prix dans la direction souhaitée.

Cette pratique est devenue un sujet de préoccupation pour les procureurs et les régulateurs ces dernières années, alors que les législateurs l’ont expressément interdite en 2010.

Si le fait de soumettre puis d’annuler des ordres n’est pas illégal, il l’est en revanche dans le cadre d’une stratégie visant à tromper les autres opérateurs.

Les traders haute fréquence utilisent également les carnets d’ordres pour réaliser des manœuvres de « ping » lorsqu’un acteur du marché souhaite passer un ordre relativement important dans un marché peu liquide et volatil.

Le ping est un processus par lequel les traders haute fréquence utilisent une série de petits ordres passés très rapidement pour traquer les ordres importants qui ont été « segmentés » – ou divisés en petites parties – afin de ne pas trop affecter le prix du marché.

Cette méthode consiste essentiellement à tester une fourchette de prix, en utilisant de petits ordres, afin de déterminer la fourchette haute et basse pour laquelle un grand opérateur essaie de vendre ou d’acheter des titres.

Comme les moyens de détection de ces ordres sont codés dans des algorithmes, ils peuvent rechercher ces opportunités plusieurs fois par seconde.

Le logiciel peut alors utiliser sa vitesse pour acheter l’actif immédiatement dans le bas de cette fourchette et le vendre à la « proie » dans le haut de la fourchette, réalisant ainsi un profit instantané.

Les opérateurs de Trading Haute Fréquence utilisent aussi une technique qui leur permet de prendre de vitesse tous les autres opérateurs.

Cette technique s’appelle la « colocation ». Il s’agit de placer des serveurs informatiques dans des bâtiments situés au plus près du centre de données des bourses (quitte à payer un loyer très cher).

Cela leur permet de gagner quelques millisecondes afin que leurs ordres arrivent à la bourse avant les autres (notamment pour le trading de « news »).

Les traders à haute fréquence ne se contentent pas de profiter des fluctuations du cours des actions.

Ils bénéficient également des rabais que les bourses offrent à certains négociants pour fournir des liquidités, c’est-à-dire se rendre disponibles pour acheter ou vendre des actions afin que les ordres arrivant à la bourse puissent être exécutés rapidement.

Les rabais sont minuscules – des fractions de centimes par actionmais lorsque des millions d’actions sont concernées, ils s’additionnent rapidement.

Les traders à haute fréquence peuvent aussi générer des rabais en prenant les deux côtés d’une même transaction, en créant essentiellement une demande et en la satisfaisant ensuite.

Impact du Trading Haute Fréquence sur les marchés

Ces caractéristiques particulières peuvent facilement laisser imaginer un scénario dans lequel un krach pourrait survenir du fait que des ordinateurs échangent des millions d’actions sans intervention humaine.

En effet, en 2010, le trading à haute fréquence a été pointé du doigt comme coupable d’un « flash krach » qui a effacé des centaines de milliards de dollars de valorisation boursière, bien que temporairement.

Dans ce laps de temps, des stops de protection ont été exécutés entraînant de substantielles pertes pour des investisseurs indépendants.

Pendant les périodes de croissance et de volatilité relativement faible, les négociateurs à haute fréquence fournissent un stop gap pour les marchés et ajoutent une couche de liquidité supplémentaire, réduisant ainsi les spreads.

Cependant, les marchés d’actifs connaissent des périodes de scénarios défavorables où la volatilité s’accroît et où les opérateurs à haute fréquence sont les premiers à s’abstenir de fournir des liquidités.

Les algorithmes qui sont censés suivre le sentiment du marché peuvent être les premiers à bloquer les liquidités et à générer des réactions indésirables du marché.

La capacité des traders à grande vitesse à acheter et à vendre en quelques millisecondes peut dans certains cas faire monter les prix pour les investisseurs traditionnels qui achètent et conservent les titres.

Toutefois, il faut garder à l’esprit que, sur certains marchés, les opérations de trading à haute fréquence peuvent permettre de fournir et d’assurer une bonne liquidité et par voie de conséquence contribuer à diminuer les coûts pour les autres acteurs (spreads).

Superordinateurs et calculateurs utilisés

L’une des évolutions les plus significatives de ces dernières années pour le trading en ligne a été l’introduction de l’automatisation, ou trading algorithmique.

Cela permet aux opérateurs de fixer des conditions préalables à l’achat/vente d’actifs, ce qui signifie qu’ils (ou leurs ordinateurs) peuvent exécuter des transactions à une fréquence beaucoup plus élevée, ce qui peut générer plus de profits à un rythme plus rapide.

Les superordinateurs capables de fournir des vitesses de calcul impressionnantes et une technologie de pointe vont probablement devenir une nécessité pour les professionnels du trading dans un avenir proche.

Ils ont facilité le trading à haute fréquence (HFT) en étant capables de traiter un grand nombre d’ordres très rapidement, et permettent aux traders les plus avancés de tirer le meilleur parti de leurs algorithmes de trading.

Ces superordinateurs à grande vitesse peuvent être utilisés quotidiennement pour le trading multi-écrans, et leurs performances élevées permettent aux traders haute fréquence utilisant des algorithmes de bénéficier au maximum de leur puissance de traitement et de leurs capacités de calcul.

Leur principal objectif est d’accélérer les transactions au jour le jour et de maximiser l’efficacité des différents algorithmes appliqués par les traders.

À ce titre, ils sont utilisés pour améliorer presque tous les aspects du processus de négociation, de l’analyse des données du marché à l’exécution des transactions.

En fin de compte, ces ordinateurs sont susceptibles d’avoir un impact majeur sur le trading en ligne.

Grâce à leurs capacités, à leur grande efficacité et à leur technologie révolutionnaire, ils continueront d’être développés et améliorés, et pourraient bien s’avérer être l’avenir du trading.

Risques, liquidités et équilibre du marché

Lorsque les transactions se faisaient dans une salle, les mauvais comportements étaient plus faciles à identifier et à éviter. À l’ère électronique, les programmes informatiques peuvent inonder les marchés de faux ordres.

Cela peut avoir pour effet notamment de manipuler les carnets d’ordres et par extension les cours de bourse.

Les ordinateurs de trading algorithmique à grande vitesse constituent une innovation technologique et ont ouvert de nouvelles possibilités aux traders, offrant une exécution rapide des transactions et des capacités de calcul et de repérage des signaux impressionnantes.

Toutefois, ces innovations impliquent également des risques de dérives et des effets potentiellement négatifs sur les marchés et pour les investisseurs.

La réglementation évolue avec pour objectif de permettre aux opérations haute fréquence fournissant des liquidités nécessaires et réduisant les spreads de se dérouler sans dérives et en préservant l’équilibre du marché et l’équité parmi les différents acteurs.

Avatar autheur
Arnaud - Rédacteur EnBourse
Rédacteur financier
boursopedia Trading Techniques de trading Trading Haute Fréquence

Devenez contributeur

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Articles récents

Logiciel de trading MetaTrader

TradingLogiciels et outils

MetaTrader figure parmi les plateformes de trading les plus populaires, permettant principalement de trader sur…

Trading Haute Fréquence

TradingTechniques de trading

Le trading à haute fréquence consiste à acheter et à vendre des titres tels que…

Logiciel de trading NinjaTrader

TradingLogiciels et outils

NinjaTrader LLC est une société de développement de logiciels, surtout connue pour sa plateforme de…