Pas encore membre ?

Rejoignez le site

en bourse

  • Formation d'initation offerte
  • Une communauté de trader pour vous aider
  • Accès complet à tous les articles du site
  • Vidéos d'analyse hebdomadaires
  • Et beaucoup d'autres surprises...

Inscrivez-vous sur le site en bourse

Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...

Attendez !profitez de maformation offerte

Vente à découvert

Définition de Vente à découvert

Lorsqu’un acteur financier pense que le cours d’un actif va baisser, il peut décider de le vendre même s’il ne le possède pas encore : c’est la vente à découvert.

S’il a vu juste, il peut ensuite racheter le titre au comptant une fois que le prix a diminué et ainsi réaliser une plus-value.

Cependant, dans le cas d’un retournement de tendance (cours de l’actif à la hausse), il devra s’acquitter de sa dette en rachetant les titres financiers plus chers : le risque de perte est donc important.

Les ventes à découvert sont en principe réservées aux institutions financières. Cependant, les particuliers peuvent y avoir accès en utilisant le Service de Règlement Différé, qui leur permet de vendre des titres qu’ils ne paieront qu’à la fin du mois boursier.

Mode de fonctionnement d’une vente à découvert.

Les titres destinés à la vente à découvert sont prêtés par un intermédiaire financier, c’est donc une sorte d’emprunt accordé au vendeur.
Les profits liés à la vente sont directement crédités sur le compte de l’investisseur.
Celui-ci doit toujours finir par couvrir son crédit. Il peut pour cela :

• Racheter les titres après un certain temps (l’objectif est donc de profiter de la baisse de valeur pour les racheter moins cher).

• Restituer les titres : le vendeur devra alors payer une commission au prêteur durant toute la durée de l’emprunt

• Déterminer à l’avance un prix d’achat et une date précise à laquelle il doit racheter les titres (on parle d’option d’achat)

Si le vendeur se trouve dans l’incapacité de couvrir son crédit à la date prévue, il y a alors « suspens ».
Il dispose généralement d’un délai supplémentaire avant que l’opération ne soit totalement annulée.