Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui
50% terminé !
C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous
Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...
DEVENEZ MEMBRE GRATUITEMENT

Accédez en illimité à tout l'écosystème EnBourse :

En plus de votre inscription,
Recevez gratuitement :
Formation d'initiation au trading
(d'une valeur de 450€)
Le journal de trading pour gérer vos portefeuilles
Graphiques de cotation en temps réel Crypto & Actions

Pourquoi les spéculateurs boursiers sont nécessaires ?

Mis à jour le 31 Mar. 2022 à 17h33

Le débat sur la nécessité ou la nocivité des spéculateurs boursiers est historique. Cela existe depuis toujours et restera encore.
Bouc émissaire favori des politiciens de droite comme de gauche, crucifié par les médias, « spéculateur » est devenu dans le langage courant ni plus ni moins qu’une insulte. Mais est-ce vraiment justifier de s’attaquer fortement aux spéculateurs boursiers ?
Pas sûr et voyons pourquoi :

Rappel : qu’est-ce que la spéculation ?

Il faut tout d’abord revenir aux fondamentaux : qu’est ce que la spéculation ?
Selon Wikipedia : « La spéculation est, en économie, l’action de prévoir les évolutions des marchés et d’y effectuer des opérations d’achat et de vente en conséquence, de façon à retirer des bénéfices du seul fait des évolutions des marchés.« 

Autrement dit, toute transaction boursière qui n’implique pas l’acquisition de dividendes (actions) ou de coupons (obligation) est de la spéculation !
Pas besoin d’être un scalpeur fou : si vous achetez pour revendre plusieurs mois plus tard, vous êtes un spéculateur.

Alors êtes-vous prêts à assumer d’être le « méchant de l’histoire »? Celui sur lequel on va faire reposer la responsabilité de toutes difficultés économiques et sociales du monde !

Si c’est le cas, voici quelques arguments qui vous aideront à décharger votre fardeau. Vous pourrez expliquer les choses à vos détracteurs.

Le spéculateur boursier responsable de tous les maux : mythe et réalité

Les spéculateurs boursiers font face à des mythes bien ancrés dans la pensée collective, mais la réalité est tout autre.

Lorsque les cours baissent :

– Mythe n°1 : le spéculateur est responsable de la chute des prix car il vend dans les contextes difficiles, amplifiant la chute.
– Réalité : en fait tout le monde vend, pas que lui. Mais seul lui est désigné…

– Mythe n°2 : la société concernée se retrouve alors en difficulté, à cause de la chute de son titre. Elle est obligée de licencier. Le spéculateur crée donc du chômage.
– Réalité : si les spéculateurs (et les autres) vendent, c’est que la société allait mal. Dans 95% des cas la direction moyen terme d’un titre est appuyée par des fondamentaux.
Le licenciement est donc inéluctable de toutes façons. Cette situation peut même forcer la société à prendre les mesures plus rapidement, et donc augmenter ses chances de survies sur le long terme !

Graphique de l’action Alstom en Daily

Lorsque les cours montent :

– Mythe n°1 : le spéculateur est responsable de la flambée de prix et des bulles. Il est fiévreux et achète quand tout le monde achète sans vérifier les fondamentaux.
– Réalité : les spéculateurs sont des anticipateurs. Ils peuvent être à l’origine d’un mouvement haussier, mais ne sont plus en position quand les prix deviennent fous. Au contraire, ils se préparent alors à vendre pour effectuer un retour à la moyenne. Leur but est de gagner de l’argent, pas d’en perdre.

Pour expliquer cela, voici l’avis de Miltron Friedman, un des plus grands économistes du XXème siècle, sur la question :

Traduction de l’anglais : « Les gens qui avancent que la spéculation déstabilise l’économie réalisent rarement que dire cela équivaut à dire que les spéculateurs perdent de l’argent. En effet la spéculation ne peut être déstabilisatrice que si les spéculateurs vendent en masse quand les prix sont bas, et achètent en masse quand les prix sont hauts. » ~Milton Friedman, Essays in Positive Economics (p. 175)

En d’autres mots, les spéculateurs boursiers déstabilisants perdent de l’argent, et donc sont régulièrement évacués du marché faute d’être rentables. Seuls restent ceux qui pratiquent le retour à la moyenne, et par conséquent aident à stabiliser le marché (acheter quand les prix sont bas, et vendre quand les prix sont hauts).

Pourquoi les spéculateurs boursiers sont nécessaires ?

Les spéculateurs boursiers ont une utilité vitale au fonctionnement des marchés modernes : c’est celui de fournir de la liquidité. Et ce terme de liquidité est quelque chose de très important dans le trading.

S’il n’y avait que des investisseurs sur le marché, les vendeurs proposeraient toujours le prix le plus élevé possible, et les acheteurs le plus bas possible.
La différence entre le prix moyen offert et le prix moyen demandé (le spread) serait en permanence très importante, et très peu de transactions pourraient se faire.
Les spéculateurs intercalent des offres intermédiaires et apportent donc de la liquidité au marché.


Pour résumer, pour qu’un investisseur puisse se fournir à un prix acceptable, ou au contraire se couvrir contre la hausse des cours, il faut qu’il y ait en face de lui un spéculateur qui lui, parie sur la baisse des cours. On peut donc dire que le spéculateur est nécessaire aux investisseurs et aux marchés financiers.

Les limites de la spéculation :

La spéculation le monde de oui-oui ? Je ne dirais pas cela.

Le 16 septembre 1992, Georges Soros, avec l’aide d’une bande de gros investisseurs, vendit à découvert pour 10 milliards de livres sterling, provoquant une déflation de la monnaie telle, que la banque d’Angleterre fut contrainte de sortir en catastrophe du système monétaire européen.

La spéculation pour réaliser un profit sur le décalage d’un cours, c’est une chose, la spéculation comme outil de braquage en bande organisée en est une autre, qui doit être contrôlée et punie.

Il faut donc réglementer certains aspects de la spéculation, mais aussi ajuster au fur et à mesure que des « brèches » sont détectées :
Car s’ils en trouvent, les spéculateurs s’y engouffreront.
Ce n’est pas mal, c’est juste naturel : si un renard arrive à rentrer dans un poulailler, il va tuer toutes les volailles, sans comprendre l’effet néfaste qu’il vient de produire.
Le renard est-il mauvais ? Non. Il faut juste réparer la clôture, et laisser le renard jouer son rôle à l’extérieur dans l’écosystème de la forêt.

Que vous soyez spéculateurs ou investisseurs, vous êtes utiles au bon fonctionnement des marchés boursiers. Dans la première salle de marché digitale pour les traders indépendants du monde francophone, vous trouverez votre style de trading dans une communauté engagée et très active. Rejoignez sans plus tarder EnBourse Elite™ :

Logo Elite Photo service Elite
1ÈRE SALLE DE MARCHÉS DIGITALE
POUR TRADERS INDÉPENDANTS
Je veux rejoindre l'Élite
Sylvain March
- Fondateur
Trader particulier depuis 2002, j'ai quitté mon job dans l'informatique en 2009 pour me consacrer à temps plein au Trading et vivre de cette activité en voyageant. En 2012 je fonde EnBourse, afin de partager mon expérience et accompagner une nouvelle génération dans ce nouveau métier du 21ème siècle : Trader Indépendant.

Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Commentaires

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous