Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Courtier No Dealing Desk

Il existe deux genres principaux de courtiers opérant sur le marché de change. Les premiers sont dits « dealing desk », les seconds « no dealing desk ». La nature de leurs fonctionnements doit être bien saisie par le trader indépendant.

Le courtier « no dealing desk », ou NDD, c’est-à-dire littéralement dépourvu de « bureau d’opérations », fournit un accès sans limites aux taux de change interbancaires. Au contraire, les courtiers « dealing desk » sont des market makers, ou teneurs de marché : ils offrent des taux et des prix similaires, mais pas tout à fait identiques aux taux interbancaires.

Les courtiers NDD offrent donc une exécution des ordres sur le marché des changes, tandis que les market makers offrent à leurs clients des opérations intermédiaires, donc indirectes vis-à-vis du marché interbancaire.

Un courtier de type « no dealing desk » est ainsi la garantie d’une absence de conflit d’intérêts entre le courtier et ses clients, à tout le moins eu égard aux taux de marché interbancaire.

Toutefois, l’accès direct aux taux interbancaires peut être, ou ne pas être, à l’avantage du trader.

Sommaire :

journal présentant des taux

Le fonctionnement du marché du Forex

Le trader indépendant qui souhaite profiter des fluctuations du marché des changes devra employer un effet de levier. En d’autres mots, il faudra que son courtier lui prête de l’argent. En effet, les fluctuations absolues des différents taux de change sont trop faibles pour être profitables sur de faibles montants. À la différence du marché des actions, qui peut accuser des pertes de valeurs supérieures à 10 % sur un titre en une journée, les fluctuations quotidiennes sur le Forex ne dépassent que de façon exceptionnelle 1 % d’amplitude.

Pour employer un fort effet de levier, il faut donc emprunter de l’argent ; et pour emprunter de l’argent dans les plus brefs délais, il est nécessaire de recourir au marché interbancaire, soit directement soit indirectement.

La différence de fonctionnement essentielle distinguant les courtiers « dealing desk » des courtiers « no-dealing desk » est la possibilité d’accéder directement ou indirectement à ce marché interbancaire.

Fonctionnement d’un courtier « No Dealing Desk »

Les courtiers opérant sur le marché des changes, le Forex, sans « bureau des opérations », « no dealing desk », travaillent directement avec ceux qui leur fournissent des liquidités. Dans cette configuration, un investisseur ne s’adresse pas à un fournisseur unique de liquidité, mais à une multitude de fournisseurs en concurrence pour offrir les meilleurs prix d’achat et de vente. Ainsi, l’investisseur comme le trader disposent de taux directement opérationnels.

Grâce à cette relation immédiate sur le marché des changes, les investisseurs et les traders se voient présenter les prix d’achat de vente, le bid-ask spread, tel que ceux-là se trouvent sur le marché interbancaire, sans surcoût.

Cependant, les courtiers NDD sont susceptibles de demander des commissions explicitement afin de rémunérer leurs opérations, ce que ne font pas directement, le plus souvent, les courtiers disposant d’un dealing desk. Ainsi, un courtier NDD peut se révéler plus coûteux qu’un courtier DD, mais il offre la garantie de ne pas exécuter des ordres contre ses propres clients ; en d’autres mots de ne pas avoir de conflit d’intérêts.

Fonctionnement d’un courtier « market maker »

À la différence du courtier NDD, le courtier DD est un teneur de marché, un market maker et se tient par conséquent en intermédiaire entre ses clients et le marché interbancaire.

En théorie, cette fonction intermédiaire permettrait d’exécuter les ordres des clients de façon plus efficiente, notamment en prenant si nécessaire des positions permettant de rééquilibrer l’offre et la demande. Cela impliquerait cependant une prise de risque de la part du courtier en cas de fluctuations adverses des taux de changes, eu égard aux positions prises par le courtier pour offrir de meilleurs tarifs à ses clients.

L’avantage offert par les market makers repose sur les moindres frais que ces derniers proposent, puisqu’ils sont parfois inexistants, ou plus exactement, ils sont intégrés aux spreads entre les prix d’achat et de vente pour chaque paire de devises.

Les courtiers DD souffrent souvent d’une mauvaise réputation. Cela tient à ce que de nombreux courtiers frauduleux emploient précisément des « bureaux d’opérations ». Cela n’implique pas cependant que tous les courtiers DD soient des courtiers frauduleux.

Par conséquent, les critères déterminants pour le choix d’un courtier devraient avant toute chose être : la rapidité d’exécution, la fiabilité des prix offerts et la réputation générale du courtier.

Avatar autheur
Mallory
Rédacteur EnBourse
boursopedia Forex Courtiers forex Courtier No Dealing Desk

Devenez contributeur

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Articles récents

Spread

ForexTrader le forex

Dans un précédent article, vous avez pu saisir ce que sont les pips et à…

Pip sur le spot forex

ForexFonctionnement du forex

Un pip est l’unité de base, l’incrément minimal d’une paire de devises sur le marché…

Courtier Market Makers

ForexCourtiers forex

Les market makers, aussi nommés teneurs ou animateurs de marché, sont les institutions qui se…