Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez !profitez de notreformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Franc suisse

Le Franc suisse est désigné par le ticker CHF sur le Forex. Tiré du nom latin de la Suisse, il s’agit du Franc de la « Confoederatio Helvetica ».

Jusqu’en 1850, plusieurs cantons émettaient leurs propres devises. À partir de cette date, le Franc suisse devint la devise disposant d’un cours légal à l’échelle nationale, en vertu de la Constitution de 1848, assurant à l’État fédéral le monopole de l’émission de monnaie.

Ainsi, alors que la Suisse est en un sens multiculturelle, puisqu’elle synthétise les influences françaises, italiennes et allemandes, le Franc suisse représente une institution financière unificatrice pour le pays et ses différents cantons.

Sommaire :

Histoire du Franc Suisse

Le Franc Suisse, 6e monnaie la plus échangée sur le Forex, est la devise nationale, non seulement de la Suisse, mais aussi du Liechtenstein.

Elle jouit (ou jouissait jusqu’il y a peu) d’une excellente réputation, notamment en raison de la stabilité et de l’indépendance des institutions financières helvétiques. En effet, la Suisse n’a participé a aucun conflit armé depuis 1815 et les banques helvétiques ont, depuis le Moyen-Age, pratiqué une politique du secret particulièrement réputée.

Ces pratiques du secret bancaire furent même entérinées par une loi de 1934. Cependant, un amendement datant de 2009 instaura une limitation du secret bancaire afin de lutter contre l’évasion fiscale des citoyens non suisses.

À son origine, en 1950, le Franc Suisse était semblable au Franc français dans la mesure où ces deux monnaies étaient adossées à l’argent, le métal précieux.

Par la suite, entre 1865 et 1920, la France et la Suisse mais aussi la Belgique et l’Italie formaient l’Union latine, fondée sur le principe du bimétallisme or-argent.

Le Franc Suisse fut par la suite intégré aux accords de Bretton Woods, en 1944, et ce jusqu’au début de la décennie 1970.

Notons enfin que, jusqu’au référendum de mai 2000, le Franc Suisse était adossé à l’or.

Le Franc suisse comme valeur refuge

Outre sa neutralité politique en matière étrangère, la Suisse, et plus exactement sa Banque Nationale, la BNS, a longtemps suivi une politique monétaire de stabilité de la masse monétaire : ni déflation ni inflation.

Les trois facteurs que sont la neutralité politique, la stabilité monétaire et le secret bancaire ont longtemps fait du Franc Suisse une valeur refuge sur le marché de changes.

Durant les périodes d’instabilités internationales et financières, par exemple lors de la crise européenne des dettes souveraines, le Franc Suisse s’apprécie nettement.

Cependant, depuis septembre 2011, la BNS a pratiqué un interventionnisme monétaire consistant en particulier à dévaluer le Franc vis-à-vis de l’Euro. La BNS alla jusqu’à pratiquer des taux d’intérêts négatifs en fin d’année 2014 afin de soutenir sa politique de dévaluation monétaire.

Les méthodes de la BNS surprirent de nombreux participants : le Franc Suisse perdit environ 30 % de sa valeur en peu de temps. Certaines firmes firent faillite en raison d’importantes positions employant des effets de levier sur cette devise.

Cette politique monétaire subreptice fut, dans l’ensemble, mal accueillie par les observateurs financiers mondiaux, et tout autant par la propre population du pays.

Le BNS assura par la suite qu’elle s’abstiendrait de toute autre forme d’interventionnisme de cette nature à l’avenir pour revenir à sa traditionnelle neutralité. Cela mina cependant la réputation de stabilité dont avait jusqu’ici hautement profité le Franc suisse.

Investir dans le Franc Suisse

Le Franc suisse est un actif financier hautement échangé sur les marchés financiers, tant sur les marchés au comptant que sur les marchés à terme. Le CHF est le plus souvent échangé contre l’euro, mais aussi contre le dollar, le yen et la livre sterling.

Graphique de la paire EUR/CHF :

Cotation de la paire de devises EURCHF de mai 2014 à avril 2021 en monthly

En dépit des récentes pratiques monétaires inflationnistes ayant conduit à une dévaluation du Franc suisse, celui-ci demeure apprécié par les investisseurs étrangers, sans toutefois jouir de sa réputation de valeur refuge d’antan.

Le moyen le plus évident d’accéder à cet actif est par le forex, le marché des devises au comptant. Sur ce marché les devises s’échangent 24 heures sur 24 et 5 jours sur 7. Le forex permet en outre d’employer un effet de levier conséquent.

L’investisseur largement investi sur le marché américain pourra se couvrir contre une dépréciation du dollar en vendant ses dollars et en achetant des Franc suisse en contrepartie. L’investisseur largement investi sur le marché européen pourra procéder à une stratégie analogue avec l’euro.

On notera que dans le cas d’une stratégie de couverture, un fort effet de levier peut, non pas accroître le risque, mais l’atténuer. Ainsi, pour neutraliser les fluctuations du dollar sur un portefeuille de 100 000 $, il suffira de vendre 100 000 $ contre 90 000 CHF environ (au taux actuel de 0,90 pour la paire de devises USD/CHF).

Or, si l’investisseur ne dispose que de 10 000 $ pour pratiquer cette stratégie, un effet de levier de 10 lui permettant de vendre pour 100 000 $ est ici à son avantage puisqu’il couvrira ainsi l’intégralité de son portefeuille contre les fluctuations adverses du dollar.

Les deux autres moyens les plus courants d’investir ou de couvrir son portefeuille avec des Franc suisse sont d’employer le marché des contrats à terme (futures) et celui des options.

Sur le marché à terme, un fort effet de levier est ici encore accessible. Quant au marché des options, il permet d’avoir la certitude d’une perte maximale, à savoir le prix de l’option, tout en offrant des gains potentiels sans limites théoriques ; en d’autres mots, une exposition potentiellement asymétrique aux fluctuations du Franc suisse.

Pour finir, le Franc suisse continue de jouir d’une solide réputation helvétique : un pays politiquement neutre sur la scène internationale et une économie particulièrement prospère. En dépit des récentes pratiques de la BNS, le Franc suisse demeure une valeur de couverture contre les risques financiers globaux à considérer.

Avatar autheur

Rédacteur financier

Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Articles récents

Franc suisse

ForexListe des devises

Le Franc suisse est désigné par le ticker CHF sur le Forex. Tiré du nom…

Livre Sterling

ForexListe des devises

La livre sterling – pound sterling, GDP – est la devise officielle du Royaume-Uni.. La…

Spread sur le marché du forex

ForexTrader le forex

Dans un précédent article, vous avez pu saisir ce que sont les pips et à…