Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

5 critères pour bien choisir vos ETF en 2020

15 août 2020 / Arnaud06 / Dernière mise à jour : 19 août 2020 ETF

Avec plus de 1 800 ETF sur le marché aujourd’hui et plus de 150 lancements par an, il peut être difficile de déterminer quel produit conviendra le mieux à votre portefeuille. Comment évaluer le paysage toujours plus vaste des ETF ? EnBourse revient sur les critères les plus importants pour bien choisir vos ETF.

Les ETF : des produits polyvalents

De nombreux investisseurs aiment se concentrer sur le ratio de dépenses de l’ETF, ou sur ses actifs sous gestion, ou sur son émetteur. Toutes ces choses sont importantes.

Mais la chose la plus importante à considérer à propos d’un ETF est son actif sous-jacent.

En effet, un ETF est un produit financier qui permet de répliquer la performance d’un actif (matière première), d’un panier d’actions représentative d’un secteur ou d’une stratégie ou encore d’un indice boursier.

L’un des aspects les plus intéressants des ETF est qu’ils divulguent leurs positions (pour la plupart) quotidiennement.

Prenez donc le temps de regarder sous le capot et de voir si la répartition des participations, des secteurs et des pays a un sens. Correspondent-elles à la répartition des actifs que vous avez en tête ?

Une fois que vous avez trouvé le bon sous-jacent, il est important de s’assurer que le fonds a un prix raisonnable, qu’il est bien géré et négociable facilement.

La plupart des investisseurs commencent par le ratio de dépenses d’un fonds : plus il est bas, mieux c’est.

A lire aussi : 3 étapes clés pour bien utiliser les produits dérivés

Mais les ratios de dépenses ne sont pas la panacée. Comme le dit le vieil adage, ce n’est pas ce que vous payez qui compte, mais ce que vous obtenez.

Et pour cela, vous devriez examiner la « différence de suivi » d’un fonds.

Les ETF sont conçus pour suivre les indices. Si un indice est en hausse de 10,25 %, un fonds devrait aussi être en hausse de 10,25 %. Mais c’est rarement le cas.

Tout d’abord, les dépenses créent un frein aux rendements.

Finance

Les ETF possèdent tous des caractéristiques et des fonctionnement différents.

Mais au-delà des dépenses, certains émetteurs suivent mieux les indices que d’autres. En outre, certains indices sont plus faciles à suivre que d’autres.

5 critères à prendre en compte pour choisir vos ETF

Tout d’abord, choisissez votre classe d’actifs. Souhaitez-vous investir dans des actions, des obligations, des matières premières ou des OPCVM ?

La prochaine étape est votre stratégie de diversification. Souhaitez-vous répartir votre patrimoine sur une large gamme de classes d’actifs ou capturer des segments de marché uniques ?

Maintenant que vous avez les réponses aux questions les plus importantes, il est temps de plonger plus profondément dans les filtres qui vous aident à choisir un ETF de premier ordre.

– Taille, âge et frais du fond ETF : Privilégier une taille de fonds (actifs sous gestion) de plus de 100 millions d’euros.

L’ETF est susceptible d’être suffisamment rentable pour être à l’abri d’une liquidation une fois qu’il aura dépassé ce seuil.

Vous pouvez mieux comparer les ETF une fois qu’ils ont accumulé un historique raisonnable. Il vous faut au minimum un an de données sur les performances, trois ans c’est beaucoup mieux et cinq ans c’est idéal.

Le ratio des dépenses totales mesure les frais annuels approximatifs que vous pouvez vous attendre à payer pour la détention d’un ETF.

Ils sont pris en compte dans le rendement annuel et vous donnent une bonne idée de la qualité de l’ETF.

– La différence de suivi et la performance : L’ETF parfait offrirait exactement le même rendement que son indice.

Mais les ETF sont soumis à des frictions du monde réel qui n’affectent pas les indices. Les ETF doivent payer des frais de transaction, des impôts, des salaires d’employés, des frais réglementaires et encore bien d’autres coûts.

Les indices, quant à eux, sont des classements mondiaux virtuels et peuvent donc calculer librement le rendement d’un marché qui n’est pas perturbé par les facteurs d’entraînement des ETF.

Vous pouvez évaluer la différence de suivi en comparant les ETF qui suivent le même indice sur la même période.

Le rendement d’un ETF mesure sa performance globale. C’est un critère très important à comparer de la même manière que la différence de suivi.

– La liquidité et la méthode de réplication : La liquidité fait référence à l’efficacité avec laquelle vous pouvez négocier un ETF en bourse.

Plus un ETF est liquide, plus il est probable que vous puissiez l’acheter et le vendre rapidement pour un coût minimal.

Les ETF à large marché sont généralement très liquides parce que les titres sous-jacents qu’ils détiennent sont régulièrement négociés en volumes massifs.

Succès

La liquidité fait partie de ces critères clés qui vous permettront de choisir les ETF qui conviendront au mieux à vos objectifs.

Comment votre ETF suit-il son indice ? Il existe trois méthodes principales :

La réplication physique complète, où l’ETF détient les mêmes titres que l’indice, dans les mêmes proportions, afin de fournir une performance précise (sans tenir compte des coûts).

A lire aussi : Risque de faillite des banques : votre argent est-il en sécurité ?

L’échantillonnage est un autre type de réplication physique, mais cette fois-ci, l’ETF détient un échantillon représentatif des titres de l’indice plutôt que tous les titres de l’indice.

La réplication synthétique suit un indice en utilisant un swap de rendement total. Il s’agit d’un produit financier qui paie à l’ETF le rendement exact de l’indice qu’il imite.

Les swaps sont généralement fournis par des institutions telles que les banques d’investissement mondiales en échange de liquidités provenant du fournisseur de l’ETF.

La réplication synthétique libère un ETF de la nécessité de détenir physiquement les titres de l’indice, ce qui est utile lorsqu’ils sont inaccessibles, iliquides ou si nombreux qu’il devient impossible de les détenir tous.

Toutefois, la réplication synthétique vous expose au risque de contrepartie, c’est-à-dire à la possibilité que le fournisseur de swap ne respecte pas ses obligations.

– Domiciliation et statut fiscal : il est utile de connaître le domicile enregistré de votre ETF pour éviter des complications fiscales ultérieures.

Les ETF agréés pour la vente en Europe sont reconnaissables à l’acronyme UCITS dans leur nom. Les ETF américains et canadiens ne sont pas régis par les principes des OPCVM et peuvent également être soumis à d’autres désavantages fiscaux, juridiques et de change.

Assurez-vous toujours que vos ETF ont le statut de fonds déclarant. Cela vous permettra d’éviter un choc fiscal désagréable à l’avenir.

– Stratégies des ETF et distribution des revenus : les stratégies sont un moyen d’exprimer votre point de vue sur le marché en utilisant des ETF spécialisés.

Vous pouvez mettre en œuvre une stratégie en investissant dans des ETF axés sur des niches de marché clés. L’investissement socialement responsable (ISR) en est un exemple classique.

D’autres exemples courants sont les ETF à dividendes élevés et les ETF de facteurs (ou Smart Beta) qui s’orientent vers les stratégies de valeur, de petite capitalisation, de qualité, de faible volatilité ou de momentum.

Les ETF distributeurs versent des revenus (intérêts ou dividendes) directement sur votre compte afin que vous puissiez les dépenser ou les réinvestir comme bon vous semble.

La capitalisation des ETF ne verse pas de revenus, mais les réinvestit automatiquement dans le produit.

Cela vous permet d’acheter plus de parts dans l’ETF, d’économiser sur les coûts de transaction et d’accroître la valeur de votre investissement au fil du temps.

Le choix des ETF : la clé de votre réussite

Portez une attention particulière non seulement aux actions ou obligations détenues par un ETF, mais aussi à leur pondération.

Certains trackers pondèrent leurs participations de manière plus ou moins égale, tandis que d’autres permettent à un ou deux grands noms d’assumer la charge de la performance.

Certains visent une large exposition au marché, tandis que d’autres prennent des risques pour tenter de sur-performer le marché.

Sachez ce que vous possédez. Ne supposez pas que tous les ETF sont identiques, car ils ne le sont certainement pas !

Pour aller plus loin :
5 actions pour le moyen terme à mettre dans votre PEA

Arnaud,
Rédacteur financier pour EnBourse

1 COMMENTAIRES

Trier par :
Trier par :
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous

Diversifier vos investissements peut vous aider à éviter des pertes importantes, et il est judicieux de le faire, que l’économie soit bonne ou mauvaise. Veillez à répartir votre argent entre plusieurs investissements.

Les fonds communs de placement, y compris les fonds indiciels, sont un excellent moyen d’y parvenir, car ils contiennent des dizaines de placements que vous achetez en bloc. Les fonds négociés en bourse (ETF) offrent également une diversification instantanée. Vous devez également veiller à répartir votre argent entre différents secteurs. Ainsi, si un secteur est particulièrement touché, vous avez des investissements dans d’autres domaines qui peuvent combler le manque à gagner.

QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE
DERNIÈRE FORMATION