Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement

Attendez ! profitez de notre formation offerte

Box initiation
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Psychologie de trading : quand le doute s’en mêle…

10 février 2021 / Clemence - Coach EnBourse / Dernière mise à jour : 17 février 2021 Point d'interrogation au centre d'un tunnel doré

Le doute est une émotion particulièrement présente chez tous les investisseurs, du débutant au trader confirmé. Ce trait de psychologie peut se révéler sain, quand il permet de valider certaines informations ou d’assurer que la transaction est bien en phase avec la philosophie de placement du trader. Là où le doute devient malsain, c’est lorsqu’il paralyse les réactions, et empêche de passer à l’action ou de prendre la bonne décision pour protéger son capital.
Alors que le doute fait partie intégrante de l’activité de trading et qu’il est difficile d’y échapper, EnBourse revient sur la meilleure façon de maîtriser cette émotion.

Gérer le doute : une difficulté supplémentaire ?

Même quand le trader suit son plan de trading à la lettre, il ressent le plus souvent, sur chacune de ses prises de décision, une certaine appréhension :

  • A-t-il bien fait ?
  • Le pattern était-il aussi propre qu’il le pensait ?
  • N’est-ce pas un faux signal ?
  • Et si il se trompait…

Ce sentiment de doute est d’autant plus gênant, qu’il s’ajoute dans la majorité des cas au stress et à l’adrénaline générés par les prises de position.
Et si le doute s’installe trop profondément, le trader préfère fermer sa position, pour en ouvrir une illico dans l’autre sens.
Et c’est souvent ce type de réaction qui génère des pertes de capital…
A posteriori, le trader constate qu’il était finalement bien positionné depuis le départ, mais le doute est venu fissurer ses certitudes du moment.

Que le trader soit novice ou expérimenté, il existe toujours une part de doute dans les prises de décisions.
Comme évoqué en préambule, ce n’est pas forcément une émotion négative, mais tout dépend de la manière de réagir face à sa manifestation.

Réagir correctement face au doute

Une fois que le doute s’immisce dans l’esprit du trader, il est très difficile de l’en déloger.
Il faut donc se faire une raison, et mettre toutes les chances de son côté pour le gérer au mieux, et « faire avec ».

D’un point de vue technique

Tout d’abord, comme conseillé à de nombreuses reprises dans d’autres articles, s’éloigner de son écran une fois qu’une position a été ouverte (bien entendu, cela n’est pas recommandé lorsque le trader est en pleine séance de scalping) peut se révéler opportun pour le trader.
Lâcher prise, respirer, se conforter dans son idée : surtout si les règles de money mangement et de stratégie de trading ont été respectées.
Ainsi, le sentiment de doute ne disparaîtra pas immédiatement, à moins que toutes les précautions nécessaires pour protéger son capital aient été observées, notamment avec le positionnement d’un stop et d’un niveau de sécurisation (break even). Alors le trader peut laisser vivre son trade.

Il est par ailleurs fortement déconseillé d’aller vérifier ce qui se passe sur les unités de temps inférieures !
C’était avant d’ouvrir la position qu’il fallait s’en préoccuper…
Le trader ne doit se concentrer que sur l’UT qui a été choisie, pour ne pas paniquer au moindre mouvement contraire à sa position.

Graphique Bitcoin en UT H1 et UT M15
Trade du Bitcoin pris en UT H1. On observe le pattern AT pro qui permet l’ouverture du trade. Surveiller cette position en M15, soit en UT inférieure, peut s’avérer particulièrement dangereux, car les fluctuations du prix sur cette UT courte peuvent induire en erreur sur l’orientation du prix initialement surveillé en H1.

D’un point de vue psychologique, il faut garder plusieurs choses à l’esprit :

  • Le doute ne laisse jamais le trader en paix
    Pour quelles raisons ?
    Parce que les marchés sur lesquels il investit (et peu importe qu’il s’agisse du Forex, des actions…), sont par nature imprévisibles.
    Même si une bonne analyse technique a été réalisée, que la stratégie et le money management ont été respectés, il y a toujours une possibilité de se tromper. Ce sont les aléas de marchés. Alors il convient de ne pas s’inquiéter outre mesure, et de continuer à faire de son mieux.
  • La certitude est aussi mauvaise conseillère que le doute (pour ne pas dire plus)
    Être persuadé d’avoir raison dans un marché imprévisible n’est pas du tout logique. Avoir le sentiment de bien faire parce que toutes les règles ont été appliquées est très différent de se sentir « maître » du marché.
    Dans ce cas, le doute peut aider à se remettre en question et à faire preuve de lucidité, voire de réalisme.
    D’ailleurs une citation de Voltaire s’applique parfaitement à cette maxime : « Le doute n’est pas une condition agréable, mais la certitude est absurde ».
  • Le doute n’est pas la pire émotion que le trader peut ressentir
    Aux côtés du stress, de l’impatience, du désespoir et parfois même de la déprime, qui peuvent aussi naître dans l’esprit du trader, le doute n’est certainement pas le pire des sentiments.
    Il peut-être maîtrisé par une certaine discipline et modéré par un strict respect des règles de trading.

Enfin…

Quoi qu’il arrive, l’investisseur doit absolument éviter d’ouvrir et fermer des trades sans arrêt parce qu’il doute : l’overtrading est souvent responsable de l’oubli des règles de money mangement et malheureusement synonyme de perte de capital …

Si malgré tout le trader a peur que le doute vienne détruire tous ses efforts, il est peut-être plus prudent de revenir sur quelques bases de psychologie de trading.

Pour aller plus loin : 5 règles de psychologie de trading dont il faut vous souvenir :

Les règles de psychologie sont essentielles et peuvent-aider les traders dans les moments de doute. Il convient aussi de se rappeler les 3 principales qualités d’un trader rentable et d’essayer de se les approprier.

En savoir plus : Les 3 principales qualités d’un trader rentable

Et afin d’échanger sur la gestion des émotions, les plateformes de trading digitales, comme la salle des marchés Élite, qui met en relation de nombreux traders de tous niveaux, peuvent donner l’occasion d’échanger et de partager ses astuces pour mieux les maîtriser.

Logo Elite Photo service Elite
1ÈRE SALLE DE MARCHÉS DIGITALE
POUR TRADERS INDÉPENDANTS
Je veux rejoindre l'Élite
Avatar autheur

Rédactrice financière

4 COMMENTAIRES

Trier par :
Trier par :
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
caro50
4 mars 2021 16:53

J’avais bien besoin de cette piqûre de rappel !! J’ai beaucoup apprécié la manière dont cet éditorial a été rédigé et des liens annexés.

Siegfried_97
15 février 2021 10:59

Tres belle article. Tres enrichisante.

QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE