Psychologie de trading : quand le doute s’en mêle…

Psychologie de trading : quand le doute s’en mêle…

Le doute fait partie du trading.
Vous ne pouvez pas l’éviter, mais je vais vous expliquer de quelle façon vous pouvez apprendre à « faire avec »









Gérer le doute : une difficulté supplémentaire ?

Même quand vous suivez votre plan à la lettre, vous ne pouvez pas vous empêcher de douter sur chacune de votre prise de décision : avez-vous bien fait ? Peut-être que le signal n’était pas aussi clair que vous le pensiez ? Peut-être est-ce un faux signal ? Et si vous vous trompez ?

Ce sentiment de doute est d’autant plus gênant quand il s’ajoute parfois au stress.
Et si vous doutez trop, vous refermez votre trade pour en ouvrir un dans l’autre sens et c’est souvent là que vous perdez de l’argent.
Vous étiez bien positionné dès le départ, mais votre doute est venu tout gâcher.

Pourtant, que vous soyez novice ou expérimenté, il y aura toujours une part de doute dans vos prises de décisions.
Ce n’est pas forcément une mauvaise chose, tout dépend de votre manière de réagir face à ce type d’émotion.

Réagissez correctement face au doute :

Une fois que le doute s’immisce dans votre cerveau, il vous sera bien difficile de l’en déloger.
Vous allez donc devoir « faire avec ».

Tout d’abord, comme je vous l’ai conseillé à plusieurs reprises dans mes articles, éloignez-vous de votre écran une fois que vous avez ouvert votre trade (sauf si vous faites du scalping, mais c’est un autre sujet).
Le doute ne disparaîtra pas de suite, mais de toute façon vous avez pris toutes les précautions nécessaires pour protéger votre capital (comprenez : vous avez bien placé votre stop).

Et évitez par-dessus tout d’aller voir ce qui se passe sur les unités de temps inférieures ! Vous devez vous concentrer sur l’UT que vous avez choisie.
Sinon, vous risquez de vous alarmer pour rien au moindre mouvement contraire à votre position.

Ça, c’est pour le côté « technique ». D’un point de vue psychologique, vous devez penser à plusieurs choses :

Le doute ne vous laissera jamais tranquille :
Pourquoi ? Parce que les marchés sur lesquels vous investissez (et peu importe qu’il s’agisse du Forex, des actions, etc.), sont par nature imprévisibles.
Même si vous menez une bonne analyse technique et que vous respectez votre stratégie, il y a toujours une possibilité de vous tromper.
Alors, ne vous inquiétez pas pour rien, et continuez à faire de votre mieux.

La certitude est aussi mauvaise que le doute (pour ne pas dire plus):
Exactement pour les mêmes raisons : être certain d’avoir raison dans un marché imprévisible n’est pas du tout logique. Avoir le sentiment de bien faire parce que vous avez appliqué toutes vos règles est très différent de se sentir « maître » du marché.
Dans ce cas, le doute peut vous aider à vous remettre en question et vous faire gagner un peu de lucidité.

Le doute n’est pas la pire émotion que vous pouvez ressentir en trading :
Au milieu du stress, de l’impatience, du désespoir et parfois de la déprime qui peuvent intervenir en trading, le doute n’est certainement pas le pire des sentiments.

Enfin…

Si malgré tout vous avez peur que le doute vienne détruire tous vos efforts, reprenez quelques bases de psychologie de trading.

Rappelez-vous quelles sont les 3 principales qualités d’un trader rentable et essayez de les développer.

Il y a aussi des règles de psychologie dont vous devez vous souvenir et qui vous aideront dans les moments de doute.

Et quoi qu’il arrive, évitez absolument d’ouvrir et de fermer des trades sans arrêt parce que vous doutez : l’overtrading ne peut que vous faire perdre de l’argent

Enfin, je vous laisse avec une citation de Voltaire qui s’applique parfaitement à cet article :
« Le doute n’est pas une condition agréable, mais la certitude est absurde ».

De quelle façon gérez-vous le doute en trading ?
Donnez votre avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.