Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement

Attendez ! profitez de notre formation offerte

Box initiation
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

La FED inquiète : vers un krach à Wall Street ?

20 mai 2021 / Arnaud - Rédacteur Financier / Dernière mise à jour : 21 mai 2021 Taureau de Wall Street

Les actions mondiales ont chuté mercredi, les investisseurs réagissant à une inflation outre-atlantique supérieure aux attentes et à la Réserve fédérale qui a laissé entendre qu’elle pourrait envisager de modifier sa politique monétaire plus tôt que prévu. Les bonnes données économiques ont contribué à atténuer la chute sur les marchés boursiers après un vaste mouvement de repli mondial mercredi qui s’est propagé aux actifs considérés comme risqués, notamment les actions, les matières premières et les crypto-monnaies. EnBourse revient sur la FED et l’inflation qui inquiètent de plus en plus les marchés mondiaux.

Chute des marchés américains, l’Europe résiste

Les principaux indices boursiers américains ont terminé en baisse en début de semaine, l’enthousiasme suscité par les bons résultats des détaillants s’opposant aux préoccupations liées aux valorisations élevées et aux signes de pressions inflationnistes. Les données sur le logement, plus faibles que prévu, n’ont pas aidé.

La plupart des investisseurs ne pouvaient plus fermer les yeux sur la hausse de l’inflation, sachant que la conversation sur la politique monétaire de la FED devra avoir lieu tôt ou tard.

Dans le compte rendu de la réunion du Federal Open Market Committee des 27 et 28 avril, la banque centrale a laissé entendre qu’elle pourrait bientôt envisager de réduire la taille de ses achats d’obligations, ce qui ferait baisser le prix des obligations, augmenter leur rendement et exercerait une pression à la baisse sur les évaluations boursières.

L’indice économique avancé du Conference Board a enregistré une deuxième hausse solide consécutive en avril, signe que la reprise de l’économie après la pandémie s’accélère. Les actions pourraient toutefois continuer à lutter pour trouver une direction à court terme.

L’hyper-focalisation sur l’inflation pourrait être une bonne chose. Les investisseurs sont souvent effrayés par des problèmes qu’ils n’ont pas anticipés, les proverbiaux cygnes noirs. Les craintes d’inflation n’en sont pas. À ce stade, les craintes d’inflation sont à peu près aussi courantes que les chats et les chiens.

Cotation du Dow Jones du 16 avril au 20 mai 2021 en UT 4h
Cotation du Dow Jones du 16 avril au 20 mai 2021 en UT 4h.

La Fed fait passer le message que l’inflation est transitoire et qu’il y a encore 8 millions de chômeurs. Le problème est que les attentes en matière de prix sur divers marchés, du bois à la main-d’œuvre et aux stratégies de fixation des prix des entreprises, devancent la réalité économique.

La FED et l’inflation au cœur des préoccupations

La tendance à la baisse qui se dessine sur les marchés d’actions américains a été attribuée aux préoccupations concernant les valorisations élevées des actions, aux incertitudes quant à la mesure dans laquelle la reprise stimulera l’inflation et aux inquiétudes concernant les preuves d’excès dans certaines parties du système financier.

Dans ce contexte, les turbulences sont devenues une caractéristique plus importante du marché, les investisseurs analysant les données clés et les commentaires de la Fed qui pourraient apporter des éclaircissements sur les perspectives de l’économie et du marché.

Les acteurs du marché sont encore en train d’assimiler les minutes de la Fed de mercredi, qui montrent qu' »un certain nombre de participants ont suggéré que si l’économie continuait à progresser rapidement vers les objectifs du Comité, il pourrait être approprié, à un moment donné lors des prochaines réunions, de commencer à discuter d’un plan d’ajustement du rythme des achats d’actifs« .

La plupart des membres de la Fed ont déclaré que l’économie n’a pas fait de progrès substantiels vers son objectif d’un marché du travail sain et dynamique pour mériter une suppression de l’accommodation.

La question demeure : quand la Fed pense-t-elle avoir atteint la zone d’atterrissage pour l’économie, et l’inflation décollera-t-elle entre-temps ?

Pour l’instant, malgré la volatilité des marchés boursiers et obligataires, de nombreux observateurs de la Fed continuent de croire Powell. Ils pensent que la Fed restera prudente et ne réagira pas de manière excessive aux pressions inflationnistes à court terme.

Selon les contrats à terme du Chicago Mercantile Exchange, les investisseurs n’évaluent qu’à 11 % la probabilité d’une hausse des taux d’ici la fin de l’année. C’est en fait une légère baisse par rapport à ce que le marché prévoyait il y a un mois.

Pourtant, on ne peut nier la rapidité avec laquelle le marché boursier et certains pans de l’économie ont rebondi l’année dernière.

Effondrement à venir ou rebond : comment trader le marché américain ?

Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, aime utiliser le mot « transitoire » pour décrire la menace de l’inflation. Mais avec chaque jour qui passe, il semble de plus en plus que les pressions inflationnistes s’intensifient de manière beaucoup plus significative que ne le souhaite la Fed.

Pour investir sur le marché américain, il est peut se révéler intéressant, étant donné la volatilité importante qui le caractérise en ce moment, une solution consiste à faire des opérations de très court terme : du day trading.

Cette stratégie, qui consiste à acheter et revendre un ou plusieurs actifs au sein d’une même journée, permet de profiter au mieux des opportunités que donnent les actifs avec une volatilité intra-journalière forte et cela avec des avantages non négligeables.

En effet, le day trading, s’il est pratiqué correctement avec un money management efficace, peut apporter un profit potentiellement élevé et une certaine tranquillité d’esprit, toutes vos positions étant fermées en fin de journée !

Afin de vous aider à maîtriser au mieux cette stratégie, EnBourse lance la dernière version enrichie de la formation DayTrader.

Celle-ci vous donnera toutes les clés pour comprendre le fonctionnement de cette stratégie, éviter les pièges, intégrer les règles à respecter et travailler la détection des opportunités graphiques sans oublier le money management, un élément crucial dans ce type de stratégie.

Mais la Fed risque-t-elle de perdre la crédibilité de Wall Street si Powell continue à mettre des œillères et à se boucher les oreilles dès que quelqu’un mentionne l’inflation ? Pas nécessairement.

La dynamique s’essouffle effectivement sur les actions américaines alors que la fatigue s’installe et que l’anxiété monte lentement (volatilité élevée), mais il nous manque encore un déclencheur clair pour un recul significatif.

Pour aller plus loin :
3 actions pour investir sur la révolution verte des USA :

Avatar autheur

Rédacteur financier

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE

Ouverture Autosignal