Gap

Définition de Gap

Un « Gap » est un terme économique utilisé pour qualifier un laps de temps pendant lequel il n’y a aucune transaction boursière.

Il peut s’observer par exemple sur un graphique en chandelier japonais, ou en « bar charts ».
C’est un espace intermédiaire qui peut intervenir entre l’heure de fermeture et d’ouverture des actions sur les places boursières, ou juste après l’annonce d’une information financière particulière.
Pendant ce temps, les investisseurs hésitent sur la conduite à adopter et l’on constate un certain déséquilibre entre l’offre et la demande, d’où le Gap.

Les différents types de Gap et leurs interprétations.

On distingue quatre genres de Gaps :

• Le Gap commun : c’est la forme la plus courante. Ce Gap n’influe pas beaucoup sur la tendance générale du cours de l’actif.

• Le Gap d’accélération (également appelé de « continuité ») : il confirme une tendance haussière. La courbe s’arrête soudainement pour repartir à un niveau plus élevé et laisse apparaître un Gap entre les deux valeurs (il n’y a donc eu aucun échange intermédiaire).

• Le Gap de rupture : il « casse » l’évolution de la tendance et signifie généralement une modification inattendue du comportement des spéculateurs. Si l’évolution est à la baisse, le Gap joue le rôle de « résistance » sur le graphique. Si au contraire la tendance repart à la hausse, le Gap devient alors un « support ».

• Le Gap d’épuisement : il intervient entre deux tendances radicalement opposées. Il est donc considéré comme le signe évident d’un retournement de situation, clairement exprimé sur les graphiques.

Que veut dire « combler un Gap » ?

Les Gaps de moindres importances, comme les Gaps communs sont « comblés » rapidement. Cela signifie que le cours de l’actif est revenu au même niveau que celui qui précédait le Gap.