Volatilité

Définition de Volatilité

La « Volatilité » exprime la variation continue du cours d’un actif financier par la succession de hausses et de baisses de sa valeur durant une certaine période.
Elle sert de base aux investisseurs pour définir l’importance du rapport risque/rendement lors de leurs prises de position.
Une forte volatilité est le signe d’un grand nombre d’échanges, reflétant ainsi la liquidité du marché.

Un cours très volatile augmente la possibilité de réaliser des plus-values importantes, associées à un risque de perte tout aussi élevé.
La volatilité représente donc un élément essentiel de l’analyse technique et complémente l’étude de la tendance globale.

Volatilité historique et volatilité implicite.

Les experts financiers peuvent appuyer leur analyse du marché en calculant deux types de volatilités.
La volatilité historique étudie la fluctuation d’un cours sur une période donnée (et déjà passée), afin de déduire ses futurs mouvements grâce au calcul de l’écart type. Ce dernier consiste à définir une moyenne de base située entre les différentes variations.

La volatilité implicite exprime l’anticipation des futures variations du cours de la part des spécialistes financiers. Elle détermine la valeur du risque lié à un actif par rapport au rendement espéré. Elle s’utilise généralement pour les produits dérivés comme les options et a un impact direct sur le montant de la prime de risque de ces instruments financiers.

La volatilité des marchés.

La formule mathématique qui sert à calculer la volatilité d’un titre financier peut être éventuellement adaptée pour mesurer la volatilité d’un marché spécifique, d’un secteur d’activité particulier, ou encore d’une zone géographique.

Aux États-Unis, il existe même un indice qui reflète la volatilité du marché boursier américain : le VIX. Plus la valeur de l’indice est forte, plus le risque est important.