Demande

Définition de la demande

En finance, la  »demande » représente la quantité de titres que les investisseurs sont prêts à acheter sur les marchés boursiers.
Elle s’oppose à  »l’offre » qui représente au contraire la quantité de titres que les sociétés cotées sont prêtes à vendre.

L’offre et la demande sont indissociables l’un de l’autre puisque c’est l’équilibre entre les deux qui permet un échange maximum de titres sur les marchés.
Le prix des actions évolue également en fonction de ce rapport offre/demande.

Ce principe est applicable à tous les autres types de marchés (agroalimentaire, industrie textile…) dès lors qu’il y a vente de biens ou de services.

Evolution de l’offre et de la demande par rapport aux prix du marché.

La spéculation fonctionne par anticipation : la hausse du prix du marché (dans ce cas une augmentation du prix des actions) provoquera donc une croissance de la demande.
Les investisseurs achètent des actions pour les revendre à un prix plus élevé et ainsi faire des profits.

Les offres quant à elles diminuent sensiblement en raison de la trop grande quantité de demandes, ce qui entraine un déséquilibre avec un nombre d’acheteurs supérieur au nombre de vendeurs.

Quand les prix sont au plus haut et que la quantité d’actions plafonne, on assiste alors à l’effet inverse : les investisseurs commencent à se séparer de leurs titres mais la tendance baissière n’incite pas les acheteurs potentiels à prendre le risque de revendre à perte.
Il y a alors à nouveau un déséquilibre avec trop d’offres par rapport aux demandes.

Il est intéressant de noter que sur les autres types de marchés, c’est justement la baisse des prix de ventes (des biens et services) qui augmente la demande des consommateurs et non l’inverse.