Pin bar : le chandelier qui change tout

Pin bar : le chandelier de retournement

La pin bar est une configuration de chandeliers japonais, assez rare dans sa forme parfaite, avec un taux de réussite exceptionnel pour prédire les retournements du prix.
Voici comment les identifier et s’en servir :



Définition d’une « pin bar » :

Étymologiquement, cela me fait penser à « pinball », la boule de flipper qui vient rebondir sur les bords, et repartir dans le sens opposé : cela décrit parfaitement bien le processus à l’oeuvre, car elles apparaissent généralement aux niveaux maximums d’une zone, traduisant le rejet des investisseurs d’une cotation plus loin dans le sens de la tendance.

Dans sa forme la plus pure, voici à quoi elle ressemble :

pinbar

Elle est caractérisée par un petit corps, et une grande mèche qui s’allonge uniquement d’un seul côté. Cela indique que le prix a atteint un niveau duquel il est revenu violemment durant la période de la chandelle (ou barre).
Attention : ceci est la forme parfaite, dans la pratique on aura un peu de tolérance, et s’il y a une petite mèche de l’autre côté, cela marche aussi du moment qu’elle est minoritaire.

On veut retrouver celle de gauche dans une configuration baissière, pour chercher un retournement à la hausse, et celle de droite dans une configuration haussière, pour chercher un retournement à la baisse.
Dans la lexicologie des chandeliers japonais, on les appelle parfois « hammer » et « gravestone » (marteau et pierre tombale).

Mais pour qu’une pin bar soit une pin bar, elle doit être entourée de deux autres chandeliers bien précis :

pinbar

Dans le cas haussier, la pin bar doit être précédée d’une barre baissière puis d’une barre haussière bien nettes, et inversement dans le cas baissier.
Elles peuvent avoir des mèches, mais doivent avoir des grands corps.

Mise en contexte :

Attention, le pattern seul ne peut définir une décision d’achat ou de vente. Il doit forcément être en concordance avec un autre signal.

Observez l’apparition de celui-ci à un niveau critique de support ou résistance, ou encore proche des bornes d’un canal.

Exemple de pin bar baissière sur une résistance :

pinbar baissière

Exemple de pin bars haussières sur la borne basse d’un canal :

pinbar haussière

Conclusion :

Cette configuration graphique, prise dans sa globalité (pattern + autre signal) est assez rare, et très rare dans sa forme la plus « propre ».
Par conséquent, cela ne peut définir une stratégie de trading, mais plutôt ajouter une « munition supplémentaire » pour démêler les bonnes opportunités des mauvaises.

Si vous en détectez, sachez que vos chances de réussite sont très élevées, profitez-en.

Connaissiez-vous les pin bar ? Les utilisez-vous ?
Réagissez en commentaires plus bas !

À très bientôt,
Sylvain.