Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

SRD (Service de Règlement Différé)

Sur les marchés, les ordres et les négociations administrées par les différentes plateformes d’exécution relèvent du marché au comptant.

Cependant, à la Bourse de Paris, les actionnaires disposent d’un outil leur permettant de différer le règlement de leurs opérations.
Il offre à la fois un effet de levier, la possibilité de vendre un titre à découvert ou d’opter pour un crédit à l’achat sur certaines valeurs de la cote.

Le Service de règlement Différé – SRD, est une alternative proposée par une banque ou un courtier, qui occasionne par conséquent des frais et qui porte sur certaines valeurs de la cote parisienne.

Sommaire

Bourse de Paris

Mécanisme du SRD

Pour devenir actionnaire, l’investisseur est habituellement contraint de disposer de l’intégralité des fonds nécessaires au moment de son passage d’ordre.

Néanmoins, il est possible, pour les valeurs les plus importantes en termes de capitalisation cotant à la Bourse de Paris, de bénéficier du Service de Règlement Différé et donc de faire des opérations, à l’achat ou à la vente, à crédit.

En d’autres termes, il est possible d’acheter et de vendre certaines actions durant le mois boursier, sans avoir à débourser de liquidités. A cette fin, il convient de préciser lors du passage d’ordre : ordre avec service de règlement différé (SRD).

Le dénouement des opérations, livraison des titres, paiement pour des achats ou encaissement pour des ventes, n’est réalisé qu’à la fin du mois boursier.

Frais du SRD

Une opération au SRD a un coût puisqu’il correspond à une avance de fonds (à l’achat) ou un prêt de titres (à la vente) auprès d’une banque ou d’un courtier.

Ce coût est notamment fonction des capitaux négociés et de la durée du crédit.
Il s’agit de frais appelés Commission de Règlement Différé – CRD.
Ces frais afférents dépendent de l’intermédiaire choisi, et peuvent fluctuer assez fortement d’un courtier à un autre.

Plus la position en SRD est conservée longtemps, plus le coût du service auprès de l’intermédiaire financier est onéreux. En revanche, sur quelques jours, le montant de la CRD peut-être assez marginal.

Couverture et effet de levier

Pour être autorisé à utiliser le SRD, l’investisseur doit détenir des liquidités ou des actifs en portefeuille. Ces derniers représentent une garantie pour votre intermédiaire financier en cas de perte sur vos placements à crédit, que l’on appelle « couverture ».
Le taux de couverture demandé est plus ou moins élevé selon la nature des actifs détenus.

Cela permet d’investir avec un effet de levier plus ou moins important.
Dans le cadre du SRD, cet effet de levier est réglementé et peut multiplier votre prise de position par 5. On parle alors d’un effet de levier x5.

Principe de la vente à découvert

Les opérations en SRD peuvent-être initiées dans les deux sens :

  • A l’achat, afin d’anticiper une hausse d’une valeur
  • ou en ouvrant une position à la vente de façon à anticiper une baisse du titre. C’est une pratique spéculative que l’on appelle plus communément la vente à Découvert (VAD).

Même si l’achat en SRD est plus utilisé par les investisseurs de long terme que la vente à découvert, qui demeure une pratique à risque de perte importante de capital, la possibilité de profiter du SRD peut se révéler utile pour exploiter autant les mouvements baissiers, que les mouvements haussiers.

Ainsi, outre l’effet de levier, le SRD permet d’utiliser la vente à découvert.
Cette dernière consiste à emprunter un titre à un intermédiaire financier pour le vendre sur le marché puis le racheter à une date ultérieure.
La vente à découvert est bénéficiaire si le titre baisse entre la date de vente et celle de son rachat.

Cette technique qui permet de gagner de l’argent lorsque les marchés sont baissiers est peu utilisée par les investisseurs débutants.
Souvent assimilée à de la spéculation pure, elle peut toutefois se révéler un outil très efficace de gestion de portefeuille.

Il est important de noter qu’une société, bien qu’appartenant au SRD, peut décider unilatéralement que la vente à découvert est interdite sur ses propres actions. C’est actuellement le cas pour Lagardère et Michelin par exemple.

Valeurs éligibles au SRD

Le SRD est une alternative proposée à l’actionnaire, mais qui n’est pas autorisée sur toutes les valeurs.

Le SRD concerne uniquement les principales sociétés françaises et étrangères négociées à la Bourse de Paris.
Ces valeurs sont considérées comme les plus « actives » de la cote, c’est à dire que ce sont celles qui ont le plus fort volume de transactions.

Les entreprises concernées doivent donc répondre à certaines conditions pour que leurs actions soient éligibles :

  • Faire partie du SBF 120, qui réunit les 120 meilleures capitalisations boursières de France
  • Avoir un volume journalier d’échanges supérieur à 1 million de titres
  • Disposer d’une capitalisation boursière qui dépasse 1 milliard d’Euros.

Dès qu’une valeur remplit ces conditions, elle fait donc son entrée au marché du SRD sous quatre semaines.
En revanche, les éventuels retraits du marché SRD ne se font qu’une fois par an.

Les valeurs n’étant pas éligibles au SRD sont par conséquent uniquement négociables au comptant.

Spécificités du SRD « long only »

Afin de dynamiser le marché, une catégorie annexe au SRD a été crée en 2010.
Il s’agit du SRD « long only ». L’éligibilité au SRD « long only » est plus souple : les valeurs sont négociables dès qu’elles présentent une liquidité minimale, de l’ordre d’un volume d’échange quotidien de 100 000 €.

Les valeurs de ce compartiment ne peuvent être négociées qu’à l’achat et par conséquent ne peuvent-être vendues à découvert.

Calendrier boursier, liquidation et prorogation

Le SRD permet l’achat ou la vente d’actions à crédit. Cependant, ce service a une date d’échéance et un coût.
En fin de mois boursier, vous devez solder vos positions ou les « proroger ».

Le dernier jour du mois boursier (qui est différent du mois calendaire) est appelé jour de liquidation.
A cette date, plusieurs situations peuvent se présenter :

  • Vous avez effectué des opérations à crédit pendant le mois boursier et avez soldé toutes vos positions (à l’achat comme à la vente).
    Vous êtes crédité du solde de liquidation (positif en cas de gain, négatif en cas de perte).
  • Vous avez acheté des titres pendant le mois boursier sans les revendre.
    Vous pouvez « lever » vos titres (vous payez les sommes dues) ou « proroger » votre position (vous prolongez le crédit sur le mois suivant en payant les frais liés au CRD)
  • Vous avez vendu des titres à découvert pendant le mois boursier sans les racheter. Vous êtes obligé de « proroger » votre position sur le mois suivant.

A noter que le calendrier de liquidation de l’année en cours est disponible chez tous les intermédiaires financiers.

Pour conclure

L’investisseur peut opter pour un crédit en utilisant le Service de Règlement Différé ou SRD, afin de différer le règlement total de sa position sur certaines valeurs.

Ce service permet de trader certains titres d’entreprises cotées, qui ne sont pas toutes éligibles au SRD.
Quand une valeur est éligible, cela est mentionné sur la fiche d’identité du titre chez n’importe quel courtier en ligne sérieux.

Mais le SRD n’est pas autorisé sur tous les supports d’épargne.
Il est possible d’investir en SRD sur un compte titres ordinaires – CTO, mais cela est impossible d’en bénéficier dans le cadre d’un PEA / PEA-PME / PEA-jeunes. L’investissement n’y est possible qu’au comptant.

Pour les traders avertis, il faut noter noter que l’on peut également pratiquer l’achat ou la vente à découvert via un effet de levier intéressant, dans le cadre du trading des CFDs.
Ce type d’instruments financiers inclut l’utilisation d’un effet de levier plus ou moins important, selon les courtiers, et suivants les actifs concernés : CFD matières premières, CFD actions, CFD devises, etc..

Avatar autheur
Clemence - Coach EnBourse
Rédactrice financière
boursopedia Trading Techniques de trading SRD (Service de Règlement Différé)

Devenez contributeur

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Articles récents

Logiciel de trading MetaTrader

TradingLogiciels et outils

MetaTrader figure parmi les plateformes de trading les plus populaires, permettant principalement de trader sur…

Trading Haute Fréquence

TradingTechniques de trading

Le trading à haute fréquence consiste à acheter et à vendre des titres tels que…

Logiciel de trading NinjaTrader

TradingLogiciels et outils

NinjaTrader LLC est une société de développement de logiciels, surtout connue pour sa plateforme de…