Pas encore membre ?

Rejoignez le site
en bourse
  • Formation d'initation offerte
  • Une communauté de trader pour vous aider
  • Accès complet à tous les articles du site
  • Vidéos d'analyse hebdomadaires
  • Et beaucoup d'autres surprises...

Inscrivez-vous sur le site en bourse

50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à votre contenu :

Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...

Attendez !profitez de maformation offerte

50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :

Inscription
Mot de passe oublié

Vous accéderez à la vidéo

dans 3 secondes...

Wall Street

Wall Street est une rue de Manhattan, à New York.

C’est en ce lieu que se situent les sièges sociaux de nombreuses institutions financières, dont la plus ancienne bourse américaine, le New York Stock ExchangeNYSE, situé au numéro 11 de cette rue.

Par métonymie et par extension, Wall Street en est venue à désigner l’ensemble de ses grandes institutions financières new-yorkaises, voire le monde professionnel de la finance de marché aux États-Unis dans son intégralité.

On l’oppose alors parfois à Main Street, c’est à dire, soit l’ensemble du monde profane, peu au fait des subtilités des marchés financiers, soit ceux qui poursuivent leurs activités financières en dehors des grandes institutions ayant pignon sur rue.

Sommaire :

Signalétique de la « Rue du Mur »

Aux origines

Wall Street – littéralement la rue du mur – tire son nom du mur de bois que les colons hollandais construisirent en 1653 afin de se défendre contre les Britanniques d’une part et les peuples autochtones d’autre part. Ce mur fut déconstruit en 1699, mais le nom demeura.

Wall Street devint un important pôle commercial au cours du XVIIIe siècle, puis un notoire quartier financier en 1792, lorsque 24 courtiers parmi les plus importants signèrent l’accord de Buttonwood (c’est-à-dire l’accord du platane) qui standardisait alors la nature des commissions pratiquées et des titres échangés.

Les premiers titres échangés étaient en ce temps des obligations d’État nécessaires au financement de la guerre, mais aussi des actions d’institutions bancaires, dont la First Bank of the United States, la Banque de New York et la Banque d’Amérique du Nord.

En 1865, le NYSE établit ses quartiers au numéro 11 de la « Rue du Mur ». Et, à l’issue de la Grande Guerre, la Bourse de New York devint le plus grand centre financier mondial, surpassant alors la City de Londres.

De nos jours

Wall Street est aujourd’hui devenu le lieu de considérables volumes d’échanges. Plusieurs milliards de titres y sont en effet négociés chaque jour. Le NYSE a rejoint le groupe Euronext en 2007, qui se composait jusque-là des principales Bourses Européennes.

Son indice phare est le « Dow Jones Industrial Average« , conçu par Charles Dow, par ailleurs fondateur du Wall Street Journal. Cet indice, le plus vieil indice boursier du monde, évalue la valeur financière des 30 plus importantes entreprises américaines des secteurs industriels.

Quant au NASDAQ, seconde place boursière la plus importante au monde, et principal concurrent du NYSE, il possède lui aussi son siège à Wall Street.

Façade de la Bourse de New York

Le monde de la finance et le monde profane

On oppose Wall Street à Main Street. La seconde correspond, dans son usage classique, à la rue des commerces principaux d’une ville, la vie économique courante d’un lieu.

Ici encore par métonymie, et cette fois par contraste, Main Street comprend tous les acteurs situés en dehors de Wall Street.

Wall Street désigne en effet les grandes institutions telles que les banques, les courtiers et les fonds d’investissement dotés des plus gros capitaux, tandis que Main Street désigne les investisseurs particuliers, dont les petits porteurs, mais aussi les petites et moyennes affaires commerciales, les salariés, et de manière plus générale toux ceux qui n’opèrent pas dans le cadre des grandes institutions financières.

Wall Street dans l’imaginaire collectif

Les hautes sphères de la finance suscitent tous les fantasmes. Wall Street symbolise le haut lieu, non seulement du capitalisme financier, mais du capitalisme global. Wall Street est l’incarnation du nexus de l’argent à l’échelle planétaire.

La puissance sociale associée à l’argent aura inspiré de nombreuses histoires. Mentionnons les plus notables : Wall Street d’Oliver Stone et sa suite Wall Street : Money Never Sleeps, le roman Le Bûcher des Vanités de Tom Wolfe, ou plus récemment The Wolf of Wall Street de Martin Scorsese, inspiré par la vie de Jordan Belfort.

Notons qu’Hollywood, notoire bastillon démocrate, dépeint d’ordinaire Wall Street sous son visage le plus cynique, sinon le plus criminel.

C’est ainsi que Gordon Gekko, anti-héros du Wall Street d’Oliver Stone, déclare, en contradiction avec les jugements moraux standards : « Greed is good« , la cupidité est bonne.

Taureau de Wall Street – Symbole des forces haussières de la Bourse