Obligation

Définition de obligation

Une « obligation » est un actif financier qui représente un emprunt (dette), ou plutôt une part de celui-ci.
C’est un titre négociable qui peut-être coté en Bourse et qui s’échange généralement sur le marché gré à gré.

Le remboursement cette dette s’accompagne d’intérêts appelés « coupons obligataires », dont le taux est fixé lors de l’émission de l’obligation. Ils seront perçus par le créancier à dates régulières, tout au long de la conservation de l’actif.

Pourquoi et par qui sont émises les obligations ?

Les entités émettrices de ces titres financiers recherchent avant tout à lever des fonds pour leurs futurs investissements. Celles-ci peuvent être privées, ou publiques.
Il peut donc s’agir :

• D’un Etat : par exemple pour construire des routes ou des établissements de santé

• D’un organisme public : pour financer des recherches ou des projets

•D’une entreprise privée : qui désire accélérer son développement sur de nouveaux marchés, ou constituer un fond de roulement

Afin de déterminer la capacité de remboursement de ces organismes (leur « solvabilité »), des agences de notations effectuent une analyse financière.
Les résultats de cette étude serviront ensuite aux investisseurs pour mesurer les risques potentiels d’un tel placement.

Il faut noter qu’un gouvernement peut émettre deux types d’obligations : si celles-ci sont créées dans la devise du pays émetteur, on parle « d’emprunt d’Etat ». Lorsqu’elles sont émises dans une monnaie différente, il s’agit alors d’une « obligations souveraines ».

Les risques liés aux obligations.

Il arrive parfois que l’émetteur éprouve des difficultés à rembourser sa dette, ou à payer les intérêts. Il existe alors un risque pour l’investisseur de perdre la totalité de son capital.

Enfin, certaines obligations ont des taux d’intérêts variables représentant un risque potentiel pour les obligataires qui souhaitent revendre leurs titres avant échéance.