Appel de marge

Définition d’un appel de marge

Un appel de marge correspond à une demande de fonds de la part d’un intermédiaire financier (courtier, plateforme de trading) envers un investisseur sur les marchés à terme (ou futures).
Il s’effectue après la fermeture des marchés financiers et les fonds sont destinés à couvrir les pertes éventuelles sur des positions ouvertes.
Le paiement doit être versé à la chambre des compensations en liquide ou en titres négociables (actions, obligations…). Il est obligatoire pour conserver les positions, faute de quoi, elles sont automatiquement liquidées dès le lendemain.

Mode de fonctionnement.

Chaque soir, les positions prises par les investisseurs sont virtuellement liquidées auprès de la chambre des compensations. Elle calcule alors les marges positives ou négatives des positions.
Une marge est considérée comme débitrice lorsque la valeur de l’action a baissé entre l’ouverture de la position et la fermeture des marchés boursiers.

Lorsque le risque de perte estimé sur une position dépasse le capital disponible sur le compte de l’actionnaire, la chambre des compensations procède alors à un appel de marge transmis au travers de l’intermédiaire financier.
Dans le cas contraire, la marge est créditrice : il est donc inutile de rajouter des fonds supplémentaires et la position reste automatiquement ouverte.

Comment éviter l’appel de marge ?

Les experts en finances conseillent en général aux débutants de ne pas investir plus de 5 % de leur capital. Les traders confirmés déjà habitués aux règles du trading, atteignent parfois jusqu’à 20 %.

Abuser de l’effet de levier comporte également des risques importants. Il faut prendre en compte que même si les gains peuvent être élevés, il est très courant de perdre la totalité de son capital en une fois.
C’est d’ailleurs ce genre de comportements qui a entrainé la création de l’appel de marge.