Effet de levier

Définition de l’effet de levier

L’effet de levier est un système d’emprunt permettant d’investir plus que les capitaux propres que l’on possède.
Il s’applique à divers marchés et a pour but d’augmenter les profits grâce à un investissement qui serait impossible sans cet endettement.

Par exemple, une société décide de faire un prêt à la banque dans le but d’acheter de nouvelles machines : l’effet de levier correspond à la somme qu’elle doit emprunter qui est de X fois le montant de ses capitaux propres.
Si l’utilisation de ces machines apporte une rentabilité économique supérieure au montant de l’emprunt, alors l’endettement a permis à l’entreprise de se développer.

En revanche, si la dette est supérieure à la rentabilité, l’entreprise est incapable de rembourser le prêt : l’effet de levier négatif entraîne alors la société vers la faillite.

L’effet de levier en bourse.

Lorsque l’on décide de spéculer sur les marchés financiers, il est possible d’opter pour un effet de levier plus ou moins important lors de son investissement.
Si la prévision d’évolution des tendances est correcte, l’effet de levier aura pour conséquence une multiplication (parfois très importante) des gains.

Cependant, les risques de pertes sont eux aussi multipliés : en cas d’évolution défavorable des cours des actifs financiers il existe une possibilité de perte totale du capital.

Chaque jour après la fermeture de la bourse, la Chambre des Compensations lance les  »appels de marge » auprès de ceux qui ont pris des positions dont les risques de pertes sont supérieurs à leurs capitaux propres. Soit ils ajoutent des fonds pour assumer ces risques, soit leur position est fermée.

Jouer avec l’effet de levier est donc réservé à ceux qui maitrisent parfaitement les notions d’investissement sur les marchés financiers.