Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement

Attendez ! profitez de notre formation offerte

Box initiation
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Chute de l’action Facebook : est-ce la fin d’un modèle ?

6 octobre 2021 / Arnaud - Rédacteur Financier / Dernière mise à jour : 7 octobre 2021 Enseigne Facebook

L’action de Facebook a plongé lundi, le site ayant subi l’une des pires pannes de ces dix dernières années. Les services de l’ensemble de ses produits ont été mis hors service, tandis que la société technologique a eu du mal à remettre en ligne ses propres services internes. Une panne de plusieurs heures ou d’une journée peut suffire à déplacer certains utilisateurs vers des services concurrents, une menace que les investisseurs évaluent actuellement alors que le cours de l’action de la société est en baisse. EnBourse revient sur le modèle de Facebook et le potentiel de l’action.

L’action Facebook chute suite à une panne historique

L’action a terminé la journée en baisse de près de 5 %, Facebook perdant des dizaines de milliards de dollars de capitalisation boursière alors que la société tente de diagnostiquer les causes de la panne et que les investisseurs cherchent à calculer les dommages durables que pourrait subir le site.

L’action Facebook a connu une période faste en 2021, atteignant une capitalisation boursière de 1 000 milliards de dollars début juillet, bien que le cours de l’action ait stagné ces derniers mois, la capitalisation boursière se situant actuellement juste au-dessous de 920 milliards de dollars.

L’action Facebook est remontée de son plus bas niveau en quatre mois dans la séance de mardi, alors qu’un dénonciateur, appuyé par des milliers de pages de documents internes, a accusé le géant des médias sociaux de faire passer les profits avant la sécurité lors d’une audition au Sénat.

Mardi, un panel du Sénat a entendu le témoignage de Frances Haugen, une scientifique spécialiste des données, sur les « effets toxiques » de ses plateformes sur les jeunes utilisateurs et sur la société en général.

La lanceuse d’alerte Haugen a quitté l’entreprise cette année après avoir copié des milliers de pages de documents qui ont alimenté une série du Wall Street Journal, Facebook Files.

Elle a déposé une plainte auprès de la Securities and Exchange Commission, alléguant que la direction de Facebook a trompé les investisseurs sur ses pratiques en ne reconnaissant pas les résultats de ses propres recherches.

M. Zuckerberg a également déclaré qu’une réglementation fédérale était nécessaire pour répondre à des préoccupations telles que le rôle des médias sociaux dans les élections et leur impact sur les jeunes.

La série de mauvaises nouvelles de Facebook, qui connaissait lundi sa pire panne en tant que réseau social, a peut-être atteint son paroxysme. L’action Facebook a encore baissé ce mercredi avec un marché qui semblait prêt pour un nouvel épisode de ventes liées aux technologies.

Cotation de l'action Facebook en USD du 01 septembre 2019 au 05 octobre 2021 en UT Weekly
Cotation de l’action Facebook en USD du 01 septembre 2019 au 05 octobre 2021 en UT Weekly.

Après avoir glissé de près de 5 % lundi à 326,23$, l’action Facebook a rebondi de 2,1 % mardi. Mais elle était toujours sur un terrain glissant tôt mercredi, perdant 1% à 329,70$.

Quels sont les défis que Facebook doit affronter ?

Le récent changement d’Apple en matière de confidentialité avait déjà fait de ce trimestre le plus difficile de l’année pour Facebook. Désormais, l’entreprise risque également de devenir un paria politique.

Lundi également, Facebook a déposé sa dernière réponse à la plainte antitrust de la FTC, affirmant que le gouvernement n’a pas réussi à démontrer qu’il détenait un monopole. Si Facebook n’obtient pas le rejet rapide qu’il demande, un nuage d’incertitude planera sur lui pendant une longue bataille juridique.

Avec autant de nouvelles négatives qui tournent autour d’elle, l’action Facebook pourrait tout de même bénéficier d’un sursis. Mais il y a plus : la hausse du rendement du Trésor à 10 ans et le plan fiscal de Biden constituant tous deux des risques.

Pourtant, Facebook a de nombreux atouts et de nombreux analystes de Wall Street ont pris sa défense. Les bénéfices et les ventes ont grimpé en flèche grâce à l’augmentation des prix des publicités et à l’efficacité de ses stratégies de commerce électronique et de vidéo.

Facebook a déclaré que les récentes mises à jour iOS d’Apple avaient un « impact plus important ». Les applications téléchargées sur l’App Store doivent désormais afficher un message permettant aux utilisateurs d’accepter ou de refuser le suivi de leur activité sur des sites tiers.

La perte des données de personnalisation a pu, au moins temporairement, réduire l’efficacité des campagnes publicitaires sur Facebook. Cela pourrait diluer son avantage sur ses concurrents.

Le bénéfice a doublé à 3,61 $ par action, dépassant les estimations de près de 59 cents. Le rapport du deuxième trimestre montre que le revenu a bondi de 56 % pour atteindre 29,1 milliards de dollars, alimenté par une hausse de 47 % du prix des publicités.

L’augmentation des prix est intervenue alors que le nombre d’impressions publicitaires diffusées sur les propriétés de Facebook a augmenté de 6 %.

Cependant, certains analystes ont noté que les bénéfices de Facebook n’étaient pas tout à fait à la hauteur de ceux d’Alphabet, de Snap et de Twitter, ce qui pourrait refléter une plus grande exposition au changement de confidentialité d’Apple.

Trader l’action Facebook : fin d’un modèle ou opportunité à saisir ?

Le 29 septembre, le géant des médias sociaux a déclaré qu’il avait lancé ses vidéos de format court Reels sur sa plateforme Facebook aux États-Unis. Auparavant, Reels était uniquement une offre Instagram.

Nous pouvons voir sur le graphique que le cours de l’action Facebook entame une forte correction. La question est maintenant de savoir s’il s’agit d’un point d’entrée intéressant ou si le retournement de tendance est proche.

L’analyse fondamentale nous a montré que le potentiel publicitaire de Facebook est important mais que son modèle commence à connaître des faiblesses. Il est donc important de suivre de près l’actualité de Facebook et de son secteur pour se forger une opinion sur son potentiel.

L’analyse graphique peut maintenant servir à repérer les signes indiquant des mouvements importants et des points d’entrée intéressants, à l’achat comme à la vente.

Toutefois, cela prend du temps d’étudier le graphique en permanence afin de trouver le meilleur point d’entrée, ce qui limite vos opportunités et vous prend du temps que vous pourriez consacrer à autre chose. Vous aurez déjà fort à faire avec l’analyse fondamentale et l’étude des facteurs économiques mondiaux.

Il peut donc se révéler très intéressant d’utiliser des outils adaptés pour vous aider à détecter les meilleures opportunités graphiques dès qu’elles apparaissent et cela de manière automatique.

Logo Autosignal Logo Autosignal
recevez automatiquement
les meilleurs trades
chaque jour, sur tous les marchés, détectés par
intelligence artificielle
Être informé de l'ouverture

Pour répondre à cet objectif, vous pouvez vous tourner vers le logiciel Autosignal V5 d’EnBourse.

La toute nouvelle version exclusive de ce logiciel de détection des opportunités graphiques vous permettra, avec l’aide précieuse de l’intelligence artificielle, de recevoir des signaux découlant d’une analyse en temps réel de l’outil sur des centaines d’actifs , comme les actions US.

Entièrement paramétrable, vous pourrez choisir la stratégie (scalping, day trading, crypto-trading…), les UT, les actifs ciblés ou encore filtrer avec le score de l’IA.

Autosignal réalisera alors tout le travail d’analyse graphique à votre place (comme le repérage de signaux fiables sur l’action Netflix), ce qui vous épargnera un temps précieux et vous permettra de ne rater aucune opportunité.

Pour Facebook, la croissance du contenu vidéo, qui permet de diffuser des publicités à prix plus élevé, est un facteur clé des bénéfices, les utilisateurs passant désormais la moitié de leur temps sur le réseau social à regarder des vidéos. Ceci est un point crucial pour lequel il sera intéressant d’observer les orientations futures du groupe.

Pour aller plus loin :
Est-il trop tard pour acheter l’action Netflix ?

Avatar autheur

Rédacteur financier

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE
  • Logo presse Le Parisien
  • Logo presse Le Figaro
  • Logo presse L'Express
  • Logo presse Votre Agent
  • Logo presse Sputnik
  • Logo presse Les Echos
  • Logo presse Le nouvel Economiste
  • Logo presse Portail del'IE
  • Logo presse Economie Matin
  • Logo presse La lettre des Placements

Ouverture Autosignal