Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement

Attendez ! profitez de notre formation offerte

Box initiation
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

2021 : Quelles opportunités saisir sur le marché actions ?

8 février 2021 / Clemence - Coach EnBourse / Dernière mise à jour : 9 février 2021 Perle à l'intérieur d'une huître

Voilà presqu’un an que les marchés sont chahutés par la pandémie du coronavirus, et ses conséquences. D’un point de vue économique, certains secteurs ont été particulièrement affectés par la situation. D’autres ont fait preuve d’adaptation alors que quelques-uns ont véritablement tiré leur épingle du jeu, en profitant d’une aubaine conjoncturelle.
Dans un contexte particulièrement volatil et incertain, esquisser des tendances précises en matière d’investissement pour 2021 est délicat.
Pourtant, les marchés financiers font preuve d’un certain optimisme et d’une belle résistance depuis quelques mois, laissant espérer une véritable reprise.
EnBourse revient sur l’actualité du moment et dresse un tableau non exhaustif des opportunités 2021 sur le marché actions.

Le marché actions soutenu par des politiques monétaires et budgétaires

L’année 2020 a été chahutée : le violent krach multisectoriel et la baisse qui a suivi furent tout de suite assortis d’une reprise foudroyante, qui a permis aux marchés financiers américains de revenir sur leurs sommets, et même de les dépasser.

L’année 2021 s’annonce sous des auspices moins chaotiques. Cela en raison des mesures abondantes de relances budgétaires des États et des politiques monétaires des banques centrales accommodantes.

En plus d’un maintien des taux bas, et de l’injections de liquidités via des rachats massifs de titres de la dette, plus de 5 000 milliards de $ sont prévus en 2021 pour soutenir l’économie et l’emploi afin d’amortir la vague de faillites, dont l’ampleur reste à mesurer.

Pour en savoir plus : Les 3 pièges à éviter sur le marché actions en 2021

Ces mesures, couplées à l’arrivée de vaccins, censés être efficaces contre le coronavirus et ses variants, ont pour objectif de favoriser la reprise de l’économie mondiale et stimuler l’activité des entreprises.

Alors que des analystes estiment que les niveaux record d’épargne des ménages pourraient faire grimper les dépenses des consommateurs dans le monde entier, le redressement des marchés financiers depuis novembre montre la confiance des investisseurs sur le potentiel de reprise existant.
Cette vision est actuellement confortée par les prévisions des organismes comme le FMI et l’OCDE, qui prévoient une progression du PIB mondial entre 4 & 5% cette année.

Á lire aussi : Optimisme des marchés boursiers : quels secteurs en profitent ?

Privilégier les investissements distribuant des dividendes

Les taux d’intérêt des banques centrales, actuellement à 0%, ont pour effet de rendre les actions à dividendes particulièrement attractives pour les investisseurs, en comparaison aux placements certes garantis, mais dont les rendements sont désormais insignifiants.

Les dividendes d’un exercice sont généralement basés sur les bénéfices de l’année précédente, mais en 2020, de très nombreuses entreprises les ont réduits, reportés voire même supprimés. Ceci afin de sanctuariser leur trésorerie durant cette période de crise, ou simplement parce qu’elles n’ont pas été autorisées à détacher leur coupons, notamment celles ayant bénéficié d’une aide gouvernementale.

Ainsi, moins de 3 entreprises européennes sur 4 ont versé des dividendes en 2020, contre plus de 90% les années précédentes, selon une étude récente de Allianz Global Investors. Mais cela a fortement varié selon les domaines d’activités, impactés plus ou moins violemment par la pandémie et ses conséquences économiques.

Pour aller plus loin : COVID 19 : Top 10 des entreprises qui maintiennent leurs dividendes

Les dividendes contribuent au rendement de certaines valeurs, et devraient augmenter de 15% cette année, sans pour autant retrouver leurs niveaux de 2020. Á titre d’exemple :

  • les valeurs pharmaceutiques, les géants du luxe (valeurs refuge) et les services aux collectivités (gestion des déchets) ont ainsi pu augmenter leurs coupons en 2020, et vont poursuivre cette voie cette année (comme Sanofi qui l’a annoncé récemment après la publication de son bénéfice net en croissance de 340%).
  • Les poids lourds du CAC 40, comme Total, bien qu’impacté par la baisse du prix de l’or noir, a malgré tout continué à distribuer ses dividendes de manière trimestrielle.
  • Miser sur les dividendes plutôt que sur la progression des cours pourra se révéler intéressant sur les valeurs du secteur bancaire : la BCE les a autorisées, sous conditions, à en distribuer à nouveau, tout en les incitant à faire preuve de modération jusqu’en septembre 2021.

Investir tout en diversifiant ses positions

Cette année, il n’est pas exclu que dans le cadre d’un rattrapage, le potentiel de rebond des actions européennes soit plus important en Europe, que dans les économies, dites « digitales », comme les États-Unis.

Certains secteurs devraient rebondir, alors que d’autres vont poursuivent leur ascension.

Secteur de la santé

La course aux vaccins a conduit de nombreux investisseurs à s’intéresser à nouveau aux sociétés pharmaceutiques. Si Pfizer, Moderna ou Astra Zenecca ont été dans les premiers, de nombreux autres traitements ont été développés, ou vont devenir disponibles sur le marché cette année.

Il faudra compter sur le secteur de la recherche associée, portée par de plus petites et moyennes capitalisations, perçues comme plus risquées, les biotech : Novacyt (tests covid19) ou AB Sciences (développement de traitements anti-covid).
Mais aussi sur le secteur de la distribution des traitements : avec les entreprises de transport (Bolloré Logistiques), de fret ou encore d’entreposage frigorifique.

Secteur de la consommation

On notera que ce secteur est composé d’entreprises réputées sensibles à la consommation, comme :

  • le luxe (toujours considéré comme un secteur refuge, avec Hermès, LVMH)
  • les spiritueux (on retrouve LVMH – H comme Hennessy)
  • l’automobile (Stellantis 4ème constructeur mondial qui regroupe désormais FCA et PSA, et Renault, qui profite d’un fort rebond depuis quelques semaines) et ses équipementiers (Faurecia)
Graphique action Hermès Intl - Ut daily - 09février 2021
Cotation de Hermès Intl, – Ut daily en date du 09 février 2021 – On observe sur le graphique la belle poussée depuis les plus bas de mars 2021, soit près de 72% de hausse. Le titre poursuit son envolée, et a atteint ses plus annuels, avec une valorisation de 913€ par action.

Secteur du développement durable

En Europe, l’élan en faveur du développement durable et de la relance verte risque de changer la donne : les solutions de transition énergétique, les infrastructures ou encore la gestion des pourraient profiter de la manne financière prévue au développement et au renforcement de ces filières. Un coup de pouce non négligeable pour les entreprises impliquée dans l’énergie et à la transition environnementale…

Pour aller plus loin :
Enjeux du marché du plastique : 4 raisons de vous y intéresser aujourd’hui 1/2
Enjeux du marché du plastique : 4 raisons de vous y intéresser aujourd’hui 2/2

Pour conclure

Certaines valeurs cycliques, qui ont été durement frappées en 2020, pourraient aussi renouer avec la croissance à moyen terme, avec l’arrivée des vaccins. Le secteur du tourisme est particulièrement concerné, et dans le cadre d’une reprise des échanges internationaux, un regain d’activité et et reprise de la croissance pourraient-être observées. Une bouffée d’oxygène pour des entreprises actuellement asphyxiées, comme le Groupe Accor, Pierre et vacances…
Pour suivre ce dossier, et l’actualité en direct, retrouvez au quotidien les dernières news sur la salle des marchés Enbourse Élite.

Logo Elite Photo service Elite
1ÈRE SALLE DE MARCHÉS DIGITALE
POUR TRADERS INDÉPENDANTS
Je veux rejoindre l'Élite
Avatar autheur

Rédactrice financière

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE

Ouverture Autosignal