Ne négligez pas l’utilité du zoom sur votre graphique :

Ne négligez pas l’utilité du zoom sur votre graphique :

Quel que soit le logiciel que vous utilisez pour votre analyse technique, vous devriez pouvoir utiliser le zoom.
Voici pourquoi cet outil injustement négligé par de nombreux traders, peut vous être très utile…





Comment un zoom mal réglé peut entraîner des erreurs d’analyses :

Le zoom n’est pas un simple outil que l’on a mis là pour remplir la barre des fonctionnalités.
Il n’est pas là non plus pour agrandir le graphique quand vous ne portez pas vos lunettes, comme on peut le faire sur Words par exemple.

Un zoom mal réglé peut avoir des conséquences assez ennuyeuses, notamment si vous étudiez de près les chandeliers japonais.
Je vous en ai déjà parlé : il y a des patterns de chandelier que vous devez reconnaître et qui peuvent vous donner des indications intéressantes sur l’évolution du prix.
C’est le cas par exemple de la pin par, ou des différents dojis.
Mais quand votre niveau de zoom est inapproprié, vous pouvez voir ce type de chandelier partout !

Dojis ou non ?Tous ces chandeliers sont.ils de « vrais » dojis ?

Or, ces chandeliers ne peuvent être considérés comme tels et être utiles dans votre analyse technique qu’à certains endroits bien précis.
Mais quand on regarde de trop près, ces figures reviennent encore et encore tout au long du graphique.
Du coup, vous pourriez prendre une mauvaise décision et entrer ou sortir du marché au mauvais moment.

D’ailleurs, il en va de même pour les creux et les sommets qui se multiplient dès que l’on se rapproche un peu trop. Et vos lignes de tendances risquent alors d’être tracées au mauvais endroit.

Prenez du recul pour mieux voir ce qui se passe :

Pour éviter ce type de problème, le mieux est de prendre un peu de recul.

Pour prendre le recul nécessaire, beaucoup passent d’une unité de temps à une autre.
Mais passer d’une unité de temps à une autre, permet seulement de comparer des graphiques qui n’avancent pas de la même façon que celui sur lequel vous tradez.
Même si cela s’avère parfois utile, ce n’est pas suffisant et pas toujours nécessaire.
Alors que si vous dézoomez un peu votre graphique, vous aurez immédiatement une vision plus globale de ce qui se passe sur votre propre unité de temps :

Dézoomer sur un graphiqueUn peu de recul, est tout est plus clair

Les sommets et les creux qui se détachent sont beaucoup mieux dessinés et vous n’êtes pas gêné par des mouvements parasites.
Vous avez aussi une vision plus précise de l’ensemble du graphique et pas seulement la portion sur laquelle vous travaillez.

Bien sûr, pour faire votre analyse, tracer vos droites, ou repérer les patterns de chandeliers, vous pouvez vous rapprocher un peu.
Mais n’hésitez jamais à prendre un peu de recul pour mieux évaluer la situation, repérer plus facilement une tendance de fond, ou tout simplement localiser les creux et les sommets les mieux dessinés.

Le mot de la fin…

À présent, vous ne considérerez plus le zoom comme un « gadget » pour régler le graphique à votre convenance.
Vous voyez que c’est bien plus que ça.

Avoir une vision globale du prix vous donnera toujours des indications supplémentaires sur le sens de la tendance de fond, ou encore les sommets et les creux sur lesquels vous pouvez vraiment compter pour tracer vos droites de tendance.

Et à la distance adéquate, le zoom vous permet aussi de repérer les patterns de chandeliers comme les dojis, ou les pin bar, qui sont, vous le savez, très pratique pour repérer un retournement éventuel de tendance.

N’hésitez pas à utiliser le zoom plus souvent avant de basculer d’une unité de temps à une autre, car plus vous arriverez à l’utiliser, et moins vous pourrez vous en passer.

Utilisez-vous régulièrement le zoom sur vos graphiques ?
Partagez votre expérience dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.