Comment reconnaître les différentes tendances ?

Comment reconnaître les différentes tendances ?

La « tendance » est définie par le sens vers lequel évolue la courbe de prix d’une valeur.
Selon sa direction, elle donne au trader une première indication sur le sens qu’il devra suivre lors de l’ouverture de sa position, c’est-à-dire l’achat ou à la vente.
Alors, comment différencier les tendances ?




La tendance haussière :

La tendance haussière se détecte assez facilement, puisqu’elle est constituée d’une pente « montante ».
Le point le plus bas du prix se trouve en bas à gauche du graphique, et se termine donc en haut, à droite.

Exemple :

tendance haussière

Comme vous le constatez, une tendance haussière est clairement identifiable. Elle ne laisse aucune place au doute.
Dans un cas comme celui-là, il faut absolument éviter d’aller contre la tendance, en pensant que cela peut baisser à tout moment : c’est le meilleur moyen de perdre de l’argent.

Si vous voyez que le prix redescend, attendez qu’il remonte avant d’ouvrir un trade : cette attente peut varier de quelques minutes, à quelques heures, voire, quelques jours selon votre unité de temps.

Remarque : La patience est souvent considérée comme une vertu : c’est d’autant plus vrai en trading, alors pensez-y !

La tendance baissière : :

La tendance baissière est (comme vous l’aurez certainement deviné…) l’exacte opposée de la tendance haussière.
Elle est donc composée d’une pente « descendante ». Le point le plus haut du prix se trouve en haut à gauche du graphique et le point le plus bas est donc, en bas, à droite.

Exemple :

tendance baissière

Comme pour la tendance haussière, vous ne devez pas prendre position avant d’être presque certain que la courbe va continuer à baisser.
Là encore, ne prenez surtout pas position à contre tendance, tant que la baisse est bien marquée.

La tendance neutre :

La tendance neutre n’est pas beaucoup plus difficile à détecter, mais prendre position devient tout de même un peu plus compliqué.
Le prix ne cesse de changer de direction et on ne sait pas vraiment s’il va finir vers le haut, ou vers le bas.

En plus de la stratégie que vous aurez l’habitude d’utiliser en cas de tendance bien marquée, je vous conseille vivement d’apprendre une deuxième stratégie, qui sera plus adaptée à ce type de tendance.

Exemple :

tendance neutre

L’objectif dans ce cas est d’essayer de profiter d’un maximum de mouvements pour faire des profits.

Quelques outils :

Il arrive très souvent ne pas pouvoir détecter la tendance d’un simple coup d’œil.

Pour vous aider, vous allez donc vous servir de divers d’indicateurs.
Je vous expliquerai plus en détail dans d’autres articles la fonction et la façon dont vous devez vous servir de certains de ces indicateurs, mais en attendant, en voici déjà deux très utilisés par les traders :

la moyenne mobile : c’est une représentation « lissée » du prix. En observant simplement si elle monte, ou si elle descend, vous pourrez mieux repérer le sens de la tendance.

le RSI : le graphique ne représente pas le prix en soi, mais la force de chacun de ses mouvements. Si la courbe est dessus de 50, la tendance est plutôt haussière, en dessous, la tendance est donc plutôt baissière.

Enfin, quoi qu’il en soit, et peu importe dans quel sens évolue la tendance, sachez que l’on n’est jamais vraiment à l’abri d’un retournement soudain.
Alors pour éviter de perdre plus que vous ne devriez, penser bien à toujours à placer un stop loss.

Et vous ? Savez-vous reconnaître facilement une tendance ?
Donnez votre avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.