L’EUR/USD peut-il atteindre la parité absolue ?

L’EUR/USD peut-il atteindre la parité absolue ?

La paire de devises préférée des investisseurs est en chute libre depuis l’an dernier.
À tel point que L’Euro s’échange aujourd’hui aux alentours de 1,06 Euro pour 1 Dollar (contre 1,39 Euro pour 1 Dollar en mai 2014).
Peut-on raisonnablement s’attendre à ce que la paire atteigne sous peu la parité absolue ?





Une chute démarrée en mai 2014 :

L’an dernier, les pays membres de la zone Euro commençaient sérieusement à s’inquiéter de la force de leur monnaie (voir article : Hausse de l’EUR/USD : trop, c’est trop ?).

D’autant plus que cette hausse était plus un effet mécanique dû à la baisse du Dollar (conséquence des injections de liquidités de la FED dans l’économie américaine), que du retour à la croissance (presque inexistante) de la Zone Euro.

Et la situation n’a pas vraiment aidé : la force de l’Euro a freiné les exportations et les entreprises à l’intérieur de la zone économique avaient bien du mal à vendre leurs propres produits, bien plus chers que les produits importés.

Mais le Dollar ne pouvait pas baisser éternellement, surtout que son plan d’assouplissement quantitatif a eu l’effet escompté : la croissance économique est repartie comme prévu et les États-Unis en sont sortis plus forts que jamais.

Au simple mouvement mécanique se sont alors ajouté d’autres facteurs, spécifiques de la zone Euro cette fois : conflits armés en Ukraine, économie grecque au plus bas, etc.

Le mouvement a alors commencé à s’inverser. Lentement d’abord, puis de plus en plus vite à partir du mois de juin, jusqu’à arriver aux niveaux que l’on connait aujourd’hui.

Enfin un QE pour la zone Euro :

Tout au long de l’année, le cours de l’EUR/USD n’a donc cessé de baisser.

Cette baisse, idéale pour faire repartir les exportations et le commerce intérieur pour les entreprises de la zone Euro est donc plutôt positive.
Seul bémol : la hausse de prix des produits importés achetés en Dollars.

La mise en place du QE européen en début de semaine a encore accéléré la chute la paire.
Dès le départ, plus de 3 milliards d’Euros de dettes (sur les 60 milliards prévus par mois) ont déjà été rachetés sous forme de titres.

Avec ces nouvelles injections de liquidités dans l’économie européenne, ont peu donc raisonnablement s’attendre à ce que la valeur des 2 monnaies finisse par s’équilibrer pour finalement atteindre la parité absolue, soit 1 Euro, pour 1 Dollar.
Cependant, rien n’est écrit. Même si ce scénario reste très probable.
Certains investisseurs commencent à prendre leurs profits ce qui entraîne forcément quelques petits mouvements haussiers sur le cours.

Grâce à l’intervention de la BCE, on peut supposer que l’Euro finira par remonter.
Quand ? Comment ? On ne le sait pas encore. Et sur le marché, l’indécision des investisseurs concernant l’évolution de la paire EUR/USD reste palpable.

Pendant ce temps, le CAC 40…

Apparemment, pour le CAC 40, les investisseurs sont beaucoup plus optimistes.

Cette semaine, l’indice français a même passé la barre des 5.000 points : niveau qui n’était plus atteint depuis 2008.
Depuis le début de l’année, le CAC 40 enregistre donc une hausse de plus de 15 %.

S’il est encore trop tôt pour se prononcer sur le retour de la croissance (les problèmes en Europe sont encore loin d’être réglés), on ne peut nier qu’il s’agit là d’une note plutôt positive pour l’avenir des marchés européens.

Mais nul doute qu’il faudra encore certainement un peu de temps au vieux continent pour enfin se relever de sa traversée du désert…

Graphique CAC 40

Pensez-vous que la paire EUR/USD atteindra la parité absolue ?
Partagez votre expérience dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.