La meilleure façon de placer des objectifs visuels en analyse technique :

La meilleure façon de placer des objectifs visuels en analyse technique :

Lors de votre analyse technique, vous pouvez définir des objectifs visuels pour mieux gérer vos positions.
Si vous ne savez pas encore comment faire, voici la meilleure façon de vous y prendre…











À quoi servent ces repères visuels ?

Une fois sur le marché (et à condition que votre horizon de temps ne soit pas du long terme), vous allez forcément vous demander quand en sortir.
Que savez-vous à ce moment-là ?

1) Que l’on clôture un trade seulement si le stop et touché, ou que l’on repère un signal inverse

2) Que vous devez laisser courir vos gains et couper vos pertes

Le truc, c’est qu’il y a un grand nombre de situations pas vraiment évidentes et j’ai remarqué que si en général, la notion nº1 et plutôt bien assimilée, certains d’entre vous ont encore du mal avec la notion nº2.

S’il faut effectivement laisser courir vos gains, il y a quand même des limites et la théorie n’est pas toujours facilement applicable dans le « feu de l’action ».
C’est pour cette raison que vous pouvez apprendre à avancer par étape, c’est-à-dire avec des objectifs visuels, pendant toute la durée de votre trade.

Cela vous permet non seulement de vous organiser, mais en plus d’agir de manière disciplinée et réfléchie.

Ok…et concrètement ?

J’y viens. D’abord, un exemple sur l’EUR/USD en H1 (Notes : il manque volontairement des droites sur le tracé pour que l’exemple reste clair et lisible) :

Objectifs graphiques(Cliquer pour agrandir)

Cela vous semble peut-être un peu confus, mais je vais vous l’expliquer :

Vous repérez un signal de vente : vous ouvrez donc votre position.

À ce moment précis, vous n’avez encore aucune droite tracée en dessous de votre signal et vous ignorez encore où tout cela vous emmène.
Pour réduire un peu votre incertitude, vous allez donc surveiller le seul repère visuel que vous avez : ici, il s’agit de la moyenne mobile à 200 périodes (en blanc).

Votre position se passe bien, jusqu’à ce que le prix commence à remonter.

Cela semble être une correction, mais on ne sait jamais.
Au lieu de stresser inutilement et de vous demander si vous devez ou non rester sur le marché, vous pouvez surveiller les 2 autres repères qui se trouvent à la hausse : d’abord, la droite de tendance (si le prix la franchit, cela peut être éventuellement le moment de fermer la position), et ensuite, la moyenne mobile 50 (en bleu).

Tant que le prix ne franchit pas ces deux objectifs, vous n’avez pas (encore) à vous préoccuper.
Et comme vous le voyez dans l’exemple, les chandeliers verts restent même très loin de ces repères et continuent à la baisse.

Nouvelle correction : d’une part, cela crée un nouvel objectif visuel pour votre trade ouvert, plus près que l’objectif nº 1 (qui était la MM200).

D’autre part, vous devez alors surveiller si le prix atteint ou non la droite de tendance, qui constitue alors votre objectif visuel nº5. Ce n’est pas le cas, et l’évolution de la courbe repart une fois de plus à la baisse.

Grâce à votre deuxième droite tracée, vous voyez un nouveau signal de vente. Mais vous savez par ailleurs que votre trade approche du premier objectif visuel que vous aviez défini.

Le mieux dans ce cas, et de continuer à surveiller le comportement du prix dans cette zone, avant de décider quoi que ce soit. Si la MM200 est franchie, alors vous pourrez confirmer votre signal de vente.

Si ce n’est pas le cas, vous devrez, comme les fois d’avant, surveiller la droite de tendance de l’autre côté.

Assurez-vous de maîtriser les bases :

Avancer de repère en repère vous aidera à vous sortir des situations les plus délicates.

Mais pour ça, vous devez être certain de maîtriser les notions les plus basiques comme le tracé des lignes de tendance par exemple.

N’oubliez pas non plus les supports et les résistances (qui peuvent être de parfaits objectifs visuels).

Et enfin, rappelez-vous que les niveaux psychologiques (et éventuellement, les niveaux historiques) peuvent aussi vous aider.

Servez-vous-en de repère quand la situation vous le permet.

Utilisez-vous des objectifs visuels pour vous aider dans votre trading ?
N’hésitez pas à donner vos avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.