Comment se servir des points pivots ?

Comment se servir des points pivots ?

Vous le savez, il existe de nombreuses stratégies de trading.Certaines d’entre elles s’appuient sur l’utilisation des points pivots pour déterminer des points d’entrée, ou de sortie de position.
Savoir ce que sont les points pivots est donc utile à plus d’un titre, même si votre stratégie principale n’est pas entièrement basée dessus…




Petit rappel sur les points pivots :

Sur un graphique, on représente les points pivots par une ligne horizontale.
Le niveau de la ligne est en fait une moyenne, obtenue à partir des derniers résultats de la vieille (en fin de séance).
Les résultats sur lesquels se base le calcul d’un point pivot sont notamment : le point le plus bas n’atteint pas le prix, le point le plus haut et le cours de clôture.
On calcule ensuite la position d’au moins 2 supports et 2 résistances supplémentaires à partir de ce point (mais il peut y en avoir plus).

Exemple :

point pivot
Ici, 3 résistances et 3 supports s’ajoutent au point pivot.
(source : http://www.tradeforextrading.com/).
Des zones apparaissent alors sur le graphique et sont considérées comme des seuils psychologiques, c’est-à-dire qu’un très grand nombre de traders surveillent particulièrement ces zones afin d’entrer ou de sortir de position.

Stratégie classique basée sur les points pivots :

Une fois que les zones sont déterminées grâce au traçage du point pivot, des supports et des résistances, il faut attentivement surveiller l’évolution du prix.
Lorsque le prix approche de la ligne du point pivot, il peut soit rebondir, soit le traverser.

Le point pivot peut donc aussi bien servir de support que de résistance : tout dépend si le cours se trouve au-dessus ou au-dessous de la ligne.
Le choix que fera alors le trader est directement lié au comportement du prix dans cette zone :

– Le cours était au-dessous du point pivot, mais vient de le traverser à la hausse (on parle alors de cassure) : position à l’achat

– Le cours était au dessus du point pivot, mais vient de la traverser à la baisse : position à la vente
Le niveau de stop est déterminé en fonction du niveau du dernier point pivot : on le placera un peu en dessous en cas d’achat, ou un peu au-dessus en cas de vente.

Comment calculer facilement le niveau de point pivot ?

Si vous n’êtes pas doué pour les mathématiques, ne vous inquiétez pas. Il existe heureusement des calculateurs de points pivots. Vous en trouverez par exemple sur investing.com
Il vous suffit d’entrer les données dans le tableau du haut, et la conversion se fait automatiquement pour obtenir le niveau du point pivot, mais aussi des résistances et des supports.

Exemple :

tableau points pivots
Grâce au tableau, pas besoin de calculer vous-même l’emplacement du point niveau !

Selon la stratégie que vous décidez d’appliquer, le calcul des points pivots se fait différemment. C’est pourquoi vous verrez toujours plusieurs colonnes sur le tableau de calcul. À vous de déterminer par la suite, la méthode qui vous donne de meilleurs résultats.

Pour conclure…

Même si vous ne basez pas votre plan de trading sur le calcul des points pivots, repérer les seuils psychologiques peut vous aider à ne pas prendre de décision hâtive, lorsque le prix évolue dans ces zones.
Enfin, cette méthode peut fonctionner sur n’importe quelle unité de temps, mais elle est particulièrement utilisée à partir de H1, et encore plus en Daily, où les seuils psychologiques sont vraiment pris en compte par les traders.

Et vous ? Utilisez-vous les points pivots ?
Donnez votre avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.