Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Investir dans le « Big data » : 3 actions à surveiller en 2020

1 octobre 2020 / Clem1 / Dernière mise à jour : 1 octobre 2020 Big Data et IA

Calculer les taux d’utilisation d’une application, mesurer le temps passé sur une page ou encore analyser les taux d’acquisition et de conversion font désormais partie des bonnes pratiques acceptées et mises en œuvre par la majorité des entreprises, dans des domaines très variés.
Collecter et analyser les données est une première étape, mais l’essentiel est de les traiter et de savoir les utiliser ! Or, savoir exploiter ces données est un prérequis pour intégrer de l’Intelligence Artificielle dans ses produits et services.
EnBourse revient sur le lien entre « big data » et « IA » et passe en revue 3 sociétés cotées en bourse spécialisées dans ces secteurs à fort potentiel.

Du « big data » à l’IA

Le « big data » et l’Intelligence artificielle (IA) font désormais partie de notre environnement : les navigations Web, les réseaux sociaux, les objets connectés… Ce sont les géants de la Tech, les GAFAM, qui, par leur modèle économique et leurs offres de services, ont diffusé le « big data » dans nos vies.

Le « big data » représente en fait toutes les techniques de collecte, de stockage et d’analyse de ces données ; données de plus en plus volumineuses au vu des informations personnelles que nous disséminons via notre navigation internet – d’où le concept de « Big (gros) » et de « Data (donnée) ».

Quand on parle de « big data », on évoque aussi les informations intrinsèques à une entreprise.
Á titre d’exemple : le nombre de salariés, leur moyenne d’âge, la rentabilité de l’entreprise, sont des informations qu’une société peut traiter pour en tirer des conclusions d’analyses.

Les technologies du « big data » doivent permettre de collecter, de stocker et d’analyser à peu près toutes les données que l’on souhaite mettre en lien et pour lesquelles on veut vérifier – ou trouver – l’existence d’une corrélation ; voire anticiper (un comportement, un phénomène…). C’est ce que l’on appelle l’analyse prédictive.

Sans les algorithmes qui fondent une intelligence artificielle, le « big data » (collecte, stockage et analyse des données) n’est pas possible.
Seuls des algorithmes sophistiqués sont aujourd’hui capables de traiter autant d’informations en instantanée.
Et plus l’intelligence artificielle a de données à traiter, plus elle a de chance d’en tirer une tendance générale.

Á lire aussi : Intelligence artificielle : ces secteurs qui ont du potentiel

1/ Netflix : leader du « retargeting »

Les technologies du « big data » sont qualifiées de révolutionnaires, en raison du fait qu’elles permettent une collecte et un traitement des données à l’instant T.
La méthode du « retargeting » consiste ainsi à suivre les navigations Web d’un consommateur en temps réel.

Et Netflix est l’un des leader en la matière.
L’entreprise américaine travaille à anticiper le type de contenu qui fonctionnera le mieux et s’adapte à sa clientèle.

Netflix passe au crible votre comportement et vos habitudes : à quel moment vous arrêtez le visionnage, si vous « rembobinez » ou « accélérez », sur quels types d’appareils vous streamez, vos plages horaires et vos jours de streaming favoris, si vous recherchez des produits particuliers…

Tout est stocké, décortiqué, analysé, afin de générer un format « individualisé de Netflix ».
Ainsi, il existe jusqu’à 33 millions de variantes de Netflix, qui dépendent de chaque profil d’utilisateur. La personnalisation est particulièrement poussée puisqu’elle va jusqu’à offrir différentes affiches du même produit, en fonction de vos préférences, votre langue maternelle, etc…

Les agences de notation restent à l’achat sur le titre, avec un objectif de 570$ (vs 500$ au 30 septembre).
L’entreprise a particulièrement profité de la période de confinement imposée par la pandémie du Covid 19, même si son 2ème trimestre n’a semble-t-il pas répondu aux attentes.

Cotation Netflix UT daily

Cotation de la société américaine Netflix, en UT daily, et en date du 30 septembre 2020

Son cours a progressé de plus de 55% depuis le début d’année et la tendance haussière en UT daily est clairement visible sur le graphique de cotation, malgré les prises de profit sur le secteur depuis le début du mois de septembre.
Depuis, le prix essaie de breaker à la hausse la MM50.

2/ AtoS : Leader français de la transformation digitale et du conseil numérique

AtoS est le numéro un européen du Cloud, de la cybersécurité et des supercalculateurs.
L’entreprise est également le leader international de la transformation digitale (110 000 collaborateurs dans 73 pays, un chiffre d’affaires annuel de 12 milliards d’euros, et une capitalisation boursière de 7,9 milliards d’euros).

L’accès aux technologies modernes d’analyse de données est souvent synonyme de complexité technique et les résultats attendus ne sont pas au rendez-vous. AtoS met donc à la disposition des entreprises une activité de conseil et a développé des solutions qui permettent aux équipes métiers et opérationnelles disposant de connaissances limitées en Data Science de faciliter les analyses prédictives sur leurs données afin de mieux les exploiter et de les diffuser.

AtoS a parallèlement développé une suite logicielle fournissant des outils pour définir, développer et déployer facilement des applications d’intelligence artificielle : développement de learning et d’e-learning dans une multitude de secteurs comme le diagnostic médical, les véhicules autonomes ou l’utilisation des ressources.

Graphique de l'action française atoS en UT daily

Cotation de la société française AtoS, en UT daily, et en date du 30 septembre 2020

Le prix de l’action AtoS affiche une baisse de plus de 7% depuis le 1er janvier dernier, et surtout une hausse de près de 52% depuis ses plus bas observés durant la crise du Covid 19, mi-mars dernier.
Cotant aux alentours de 68€, le cours d’AtoS pourrait-être porté à nouveau vers ses plus hauts de 2020 (~82€), par la poursuite de ses acquisitions (dernière en date EcoAct), et de l’accentuation du développement de son offre de solutions (Bullsequana Agility) visant à accompagner la migration d’applications critiques des environnements multi-Cloud, tout en réduisant les risques.

3/ Miser sur un nouveau venu en Bourse : Palantir ?

Palantir, leader émergent spécialisé dans le traitement de données de masse, de l’intégration de données, de l’analyse et de l’intelligence artificielle, a fait ses débuts le 30 septembre 2020, à la Bourse de New York, via une cotation directe.
Son introduction en Bourse était particulièrement attendue.

La valorisation de l’entreprise a fluctué sur le marché privé, passant de plus de 20 milliards de dollars en 2016 à moins de 7 milliards de dollars à la mi-2020, puis à un sommet au-delà de 24 milliards de dollars en août avant la cotation directe.
Finalement, 17 ans après sa création, la start-up a réussi à se bâtir une réputation, souvent controversée, mais a échoué à générer des profits.
Le New York Stock Exchange a fixé mardi à 7,25 $ le prix de référence de l’action Palantir pour son entrée à Wall Street, ce qui valorise la société à 15,8 milliards de dollars.

La société possède une connaissance unique des clients et de leurs marchés pour les accompagner. Son expertise en intelligence artificielle et peut amener davantage d’utilisateurs, d’institutions et d’industries à utiliser ses plates-formes logicielles.
Ces dernières touchent l’assistance aux opérations de renseignement sensibles, à la productivité de certaines secteurs (capacité de puits de pétrole par exemple), en passant par la maintenance prédictive sur les activités aériennes…

Á lire aussi : IPO de Palantir à l’automne 2020 : Risque ou opportunité ?

Les analystes misent sur une avance concurrentielle de la société américaine, qui a développé massivement son activité auprès de sociétés privées, parallèlement à des partenariats dans le secteurs publics (la DGSi en France notamment).
Malgré le manque de rentabilité jusqu’alors pointé du doigt, l’amélioration des coûts d’installation initiaux et la cadence des mises à jour logicielles ultérieures, laissent envisager une amélioration substantielle de la marge opérationnelle. Elle serait en hausse de 20% sur une base ajustée d’ici 2025, contre -45% en 2019.

Affaire à suivre !

Investir sereinement grâce à Autosignal

La grande question n’est plus de savoir si la « révolution » liée au Big data et à l’intelligence artificielle aura lieu, mais plutôt de savoir comment les entreprises et les investisseurs peuvent anticiper ce changement et tirer profit des opportunités qui vont s’offrir à eux.

La question essentielle est donc : comment en profiter en bourse ?

Logo Autosignal Logo Autosignal
recevez automatiquement
les meilleurs trades
chaque jour, sur tous les marchés, détectés par
intelligence artificielle
Être informé de l'ouverture

Dans cette crise où les marchés sont volatils, il est essentiel de pouvoir choisir sa stratégie pour trader à la hausse ou à la baisse.
L’outil adapté aux besoins des traders et développé par EnBourse, Autosignal, est là pour vous aider à saisir les opportunités pour diversifier votre portefeuille.

Á lire aussi : 3 façons dont l’Intelligence Artificielle (IA) révolutionne notre trading

Pour aller plus loin : : Récession 2020 : Focus sur 2 big tech anti-crise

Clémence,
Rédactrice financière pour EnBourse

5 COMMENTAIRES

Trier par :
Trier par :
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
Xavier - Modérateur EnBourse
1 octobre 2020 18:06

bonjour Clem,
bravo pour ton analyse.
Le deuxième trimestre n’a peut être pas répondu aux attentes mais le CA de Netflix a été de 5 490 227 USD alors qu’il avait été de 5 150 368 USD au T1 . Un chiffre égal au 1° semestre 2017 !

Xavier - Modérateur EnBourse
28 octobre 2020 19:44

T3: 5 746 823 $ toujours en progression

bonjour, je veux acheter Palantir en Pre-IPO, vous savez comme faire?

QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE
DERNIÈRE FORMATION