Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Récession 2020 : Focus sur 2 big tech anti-crise

20 juillet 2020 / Clem1 / Dernière mise à jour : 20 juillet 2020 Logos des sociétés US Amazon et Nvidia

Les marchés financiers ont connu un krach boursier, qui s’accompagne actuellement d’une phase de récession. Si les marchés boursiers ont rapidement retrouvé le chemin de la croissance après les fortes baisses de mars derniers, force est de constater que les incertitudes économiques (faillite des entreprises, hausse du chômage) vis-à-vis de l’éradication du Covid 19 et des conséquences économiques sont encore pesantes. Il est aujourd’hui question d’une baisse moyenne et mondiale du PIB de l’ordre de 5,2% d’ici 2020. Du jamais vu ! Et pourtant, le Nasdaq, l’indice des valeurs de croissance dans le domaine des tech et du numérique, ne cesse de progresser. EnBourse revient sur deux valeurs qui intéressent les investisseurs et ont été renforcées par la crise sanitaire : Amazon.com & Nvidia.

Un contexte sanitaire et économique préoccupant. Et pourtant !


Les conséquences de la crise sanitaire sont bien réelles.

Ces deux derniers mois, le taux de chômage aux États-Unis a atteint un niveau qui n’avait plus été côtoyé depuis la Grande Dépression (période post krach boursier de 1929).

L’épidémie du COVID-19 ne cesse de s’étendre à travers le monde.
Les US, et ses États les plus florissants, tels que la Floride, New York ou la Californie, représentant plus de 35% du PIB du pays, reviennent à une phase de confinement, tout comme certains pays d’Europe, dont les cas de contamination ne cessent d’augmenter (Allemagne, Espagne, Portugal, Italie, etc…).

Et pourtant, les investisseurs, qui n’ont pas abandonné les marchés financiers pour autant, malgré l’incertitude, privilégient une classe d’actions particulières : les actions des sociétés de la Silicone valley !

Alors que l’environnement économique se détériore, deux grandes entreprises californiennes dans ce domaine continuent de prospérer :

  • Amazon.com : le géant du commerce en ligne et du cloud computing
  • Nvidia Corp : le leader dans la conception de processeurs graphiques (GPU), de cartes graphiques et de puces graphiques pour PC et consoles de jeux

1/ Amazon.com

Amazon rejoint Apple et Microsoft dans le club des groupes pesant 1.500 milliards de dollars.
Le lundi 13 juillet dernier, le titre Amazon a franchit le seuil des 3.000 dollars. Ce qui porte la valorisation du géant du e-commerce, crée par Jeff Bezos, à 1.500 milliards de dollars pour la première fois de son histoire.

Graphique du titre US Amazon.com- UT daily-juillet2020

Graphique du titre US Amazon.com, en UT daily, du 1er janvier au 20 juillet 2020.
Le prix de la valeur a augmenté de 650% depuis janvier 2014.
La cotation a touché un plus bas en mars dernier en raison de la crise sanitaire (1625$) pour toucher 4 mois plus tard ses plus hauts historiques mi-juillet dernier. La valorisation approche désormais les 3000 $ en date du 20 juillet 2020/ La valeur affiche une hausse de plus de 62% depuis le début d’année

La société tire principalement ses bénéfices de son service de cloud computing, Amazon Web Services, leader du marché dans le cloud public, ainsi que de son activité de commerce en ligne.

Ainsi, en 2020, les revenus du commerce en ligne de l’entreprise ont été particulièrement portés par la crise du Covid 19. Les anciens clients ont augmenté la fréquence et le nombre de leurs achats en ligne, alors que la situation sanitaire a incité de nombreux particuliers et entreprises à changer leurs habitudes de consommation et à se tourner vers les acteurs du commerce online.

A lire aussi : Amazon prolonge la fermeture de ses dépôts en France jusqu’au 22 avril 2020

Cette accélération du passage des achats dans les magasins physiques, aux magasins en ligne, pourrait se révéler durable ; les habitudes des consommateurs ayant été profondément bouleversées par la période du confinement (voire du reconfinement !).

Depuis peu Le géant américain du commerce électronique a accru récemment ses investissements dans l’automobile. L’acquisition pour plus d’un milliard de $ du spécialiste des véhicules autonomes Zoox est la concrétisation de cette incursion dans le développement de l’intelligence artificielle.

La « diversification » fait la force d’Amazon, qui a pu se positionner sur de nombreux segments d’activités.

Ainsi, devenir actionnaire d’Amazon signifie investir dans différents secteurs d’activités : commerce en ligne, cloud computing, technologie de la maison intelligente, véhicule autonome, vente au détail d’épicerie, publicité numérique, etc…

2/ NVIDIA Corp.

Jusqu’en 2016, l’entreprise californienne était peu connue en dehors du cercle des adeptes de jeux vidéo.
Mais elle fait désormais saliver les investisseurs de Wall Street, en raison notamment de sa position prometteuse sur le marché de l’intelligence artificielle.

Le numéro un mondial des puces Intel, icône de cette industrie depuis plus de 50 ans, vient de céder son titre de première capitalisation américaine dans les semi-conducteurs à son rival Nvidia.

Un joli coup effectué par Nvidia, un rival pourtant six fois plus petit en termes de chiffre d’affaires, mais jugé plus agile, plus innovant et plus conquérant par les investisseurs.

L’entreprise jouit d’une dynamique flatteuse avec un bond en bourse de 72 % depuis le début de l’année.
Cet optimisme est motivé par la perspective d’ouverture d’un nouveau cycle de croissance des jeux vidéo avec l’arrivée à l’automne 2020 des consoles de salon chez Sony et Microsoft.

Graphique du titre US Nvidia - UT daily-juillet2020

Graphique du titre US Nvidia, en UT daily, du 1er janvier au 20 juillet 2020.
Le prix de la valeur a augmenté de plus de 1100% depuis janvier 2014.
La cotation a touché un plus bas en mars dernier en raison de la crise sanitaire (181$) pour toucher 4 mois plus tard ses plus hauts historiques mi-juillet dernier. La valorisation approche désormais les 410 $ en date du 20 juillet 2020

Roi incontesté des processeurs graphiques, Nvidia travaille à améliorer l’expérience de jeu sur d’autres plateformes comme les PC ou le cloud. Le jeu vidéo est un marché en croissance mondiale, en grande partie grâce à l’explosion de la popularité des sports électroniques et à l’amélioration de la qualité des jeux vidéo.
Le marché gamers est susceptible de se montrer plus résilient aux ralentissements économiques que la plupart des marchés de consommation discrétionnaire.

Les activités de Data Center de NVIDIA ces dernières années ont été boostées (acquisition du spécialiste des réseaux Mellanox Technologie).
La croissance est tirée par le passage généralisé au cloud computing et l’adoption rapide de l’intelligence artificielle (IA) par des entités de toutes tailles (particuliers, entreprises, institutions…).

Investir dans les capacités de l’IA est indispensable pour la majorité des entreprises, si elles souhaitent rester compétitives.
Cela est d’autant plus vrai à l’heure actuelle.
La crise sanitaire a en effet accéléré la transition vers de nombreuses activités à distance : télétravail, télémédecine, e-commerce et drive…

L’enthousiasme des investisseurs envers Nvidia est-il un phénomène durable ou éphémère ?
Nvidia est aujourd’hui une entreprise diversifiée, présente dans les jeux vidéo, la visualisation, les datacenters ou encore l’automobile (Tesla équipe ses voitures de puces Nvidia).

Pour conclure

La bulle des tech n’en finit plus de monter ! Mais est-il encore temps d’investir ?

  • Amazon.com : les investisseurs s’attendent à ce qu’Amazon augmente ses bénéfices à un taux annuel moyen de 34% au cours des cinq prochaines années. La société a régulièrement dépassé les attentes de bénéfices des analystes lors de ses résultats. Et la conjoncture actuelle, économique et sanitaire, ne devrait pas impacter négativement l’entreprise
  • Nvidia : sa position de leader dans les puces d’intelligence artificielle et de conduite autonome en fait la coqueluche des marchés financiers.
    Les analystes sont optimistes et tablent sur une croissance de 25 à 30 % annuelle au cours des trois prochaines années. De quoi atteindre un chiffre d’affaires aux alentours de 20 milliards de dollars en 2023, contre 10,9 milliards de dollars sur le dernier exercice fiscal clos en janvier 2020.

Pour en savoir plus : Résultats semestriels 2020 des sociétés US : risque ou opportunité ?

Clémence,
Rédactrice financière pour EnBourse

2 COMMENTAIRES

Trier par :
Trier par :
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
Raphael972
28 juillet 2020 16:44

Bonjour Clémence, super article, mon choix s’est porté sur AMD qu’en penses-tu ?

QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE
DERNIÈRE FORMATION