Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez !profitez de notreformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Estimer le potentiel fondamental d’une entreprise en moins de 5 minutes :

26 février 2021 / Arnaud - Rédacteur Financier / Dernière mise à jour : 27 février 2021 Loupe posée sur un graphique

Faire une analyse fondamentale peut sembler compliqué et inutile quand on débute. On s’accroche alors à la seule chose qu’on connait : l’analyse technique. C’est une bonne base mais c’est parfois insuffisant si vous voulez réussir sur les marchés. L’analyse fondamentale des chiffres clés, des ratios et des cash-flows peut vous donner de précieuses indications. Voici quelques précisions sur la méthodologie à appliquer.

Pourquoi l’analyse technique est efficace :

L’analyse technique est une méthode très efficace. En étudiant correctement le prix et en agissant au bon moment, vous aurez de bonnes chances de générer des profits.

Il n’est pas forcément nécessaire d’utiliser des dizaines d’indicateurs : une juste observation du prix nous renseigne sur pratiquement tout ce que l’on souhaite savoir.

Une news économique ? Elle se reflétera immédiatement dans le prix.
Une réaction de panique ou d’euphorie de la part des opérateurs ? C’est aussi dans le prix.

On peut travailler de différentes manières grâce à l’interprétation des chandeliers japonais, ou selon l’évolution de la tendance. Voici un exemple d’analyse technique sur l’or :

Cotation Or - UT daily - 22fev2021
Cotation Or – UT daily – 22fev2021

L’analyse technique est une des manières les plus fiables de trader. Au point qu’il est très facile de se dire que jamais on ne devra faire une analyse fondamentale.

Toutefois, ce n’est pas une bonne solution. Il y a des situations où une analyse fondamentale est loin d’être inutile et pourrait même vous apporter des informations d’une grande importance et vous éviter de tomber dans des pièges que l’analyse technique seule ne vous permettra pas de repérer.

Une combinaison des deux techniques pourra vous permettre de sécuriser encore plus vos prises de postions, apportant une confirmation supplémentaire ou une nuance à étudier de près.

Dans quels cas l’analyse fondamentale est-elle indispensable :

Si votre objectif est de construire un portefeuille de long terme, vous ne pourrez pas vous passer de l’analyse fondamentale.

Si vous le faites, vous vous privez d’informations essentielles que l’analyse technique ne pourra jamais vous donner. Et vous priver volontairement de ces informations, c’est un peu comme vous priver volontairement d’une partie de vos gains potentiels.

Voir les actions comme de simples titres dématérialisés qui peuvent vous rapporter quelques euros, c’est un peu comme marcher dans la rue avec des œillères.

Une action est avant tout une part d’entreprise qui développe une activité avec des facteurs de production et un personnel qui convergent vers un même objectif : développer une activité, générer du chiffre d’affaire et des profits. Pour cela, l’entreprise a besoin de trésorerie et de liquidités, que vous apportez.

A lire aussi : Psychologie de trading : quand le doute s’en mêle…

Vous participez donc à la croissance de cette société. En retour, vous espérez générer vous aussi des profits, notamment, au travers des dividendes qui vous seront versés et d’une potentielle plus-value.

Cependant, toutes les entreprises ne versent pas des dividendes. Et ça, l’analyse technique ne peut pas vous le dire.

Il n’est pas nécessaire de passer des heures à éplucher les chiffres, un petit coup d’œil aux informations clés de la société suffit à voir si oui ou non elle verse des dividendes.

Ces 3 minutes vous permettent de gagner des mois d’attente inutile. Si vous voulez des dividendes et que la société n’en verse pas, passez votre chemin.

Autre exemple : imaginons que les dividendes ne vous intéressent pas et que vous préférez une stratégie basée sur les plus-values.

Graphiques et tableaux
L’analyse fondamentale repose sur l’étude chiffrée des résultats d’une entreprise ou d’un secteur plus global.

Là encore, compter sur la seule analyse technique ne suffira pas.

Comme pour n’importe quelle stratégie, vous devez mettre toutes les chances de votre côté. Et pour ça, vous devez vous assurer de choisir les titres les plus susceptibles d’évoluer comme vous le voulez.

Vous devez donc être sûr que la société dans laquelle vous investissez est en bonne santé et opère une activité susceptible de générer une croissance régulière (concurrence, parts de marché, facteurs de différenciation, barrières à l’entrée…).

L’analyse technique ne peut pas vous donner cette information : elle vous aidera à trouver un point d’entrée sur le graphique, mais ne vous dira pas si cette société va bien ou mal et s’il vaut mieux en chercher une autre.

Ce genre de choses, vous ne pouvez le savoir qu’en regardant le cash flow de l’entreprise. Nul besoin d’être un expert de la comptabilité. Mais si une entreprise va mal, vous le verrez très rapidement.

Si les chiffres d’une société sont mauvais ou baissent régulièrement, c’est qu’elle n’est pas en bonne santé. Il y a des exceptions (pertes volontaires pour gagner des parts de marchés par exemple) mais de manière générale, de mauvais résultats doivent vous alerter.

Cela ne signifie pas qu’elle ne sera plus jamais intéressante. Mais si vous cherchez des entreprises en croissance, pour encaisser rapidement des plus-values, le timing n’est sans doute pas le bon.

Pourquoi étudier le flux de trésorerie d’une entreprise ?

Chaque société a besoin de faire circuler de l’argent. D’un côté il y a les dépenses, et de l’autre, les profits.

Ces rentrées et sorties d’argent sont présentées chaque année, à la fin de l’exercice comptable, sous la forme d’un ou plusieurs tableaux récapitulatifs.

Exemple avec Air Liquide (Source : Zonebourse) :

Tableau de résultats financiers d'une entreprise
Le tableau détaillant les résultats d’une entreprise peut mettre en lumière des forces et des faiblesses.

Dans un tel tableau, vous trouvez un certain nombre de chiffres clés, notamment :

Le chiffre d’affaires : qui représente la totalité de l’argent gagné en vendant les biens ou les services de l’entreprise.

Le résultat net : si le résultat est positif, la société a fait des bénéfices, après avoir payé toutes ses dépenses comme les achats de marchandises, les salaires, les taxes, impôts

Le dividende par action : très intéressant pour les actionnaires, le dividende par action représente la part des bénéfices distribuées pour chaque action. Ce chiffre peut être présenté sous la forme d’un pourcentage des bénéfices, ou directement en Euros.

Vous noterez que le tableau est divisé en 2 grandes catégories :

Les données réelles : qui sont les chiffres présentés par l’entreprise à la fin de l’exercice et sur lesquels il faut se baser pour l’analyse fondamentale,

Les données estimées : qui ne sont en fait que des prévisions et ne sont là qu’à titre informatif.

Il est par ailleurs déconseillé d’investir dans une compagnie, seulement parce que ses prévisions sont bonnes. Gardez à l’esprit que certains événements peuvent les faire évoluer à la hausse, comme à la baisse, tout au long de l’année.

Les dettes et les ratios peuvent être très utiles :

On ne peut pas étudier correctement les données financières d’une entreprise sans prendre en compte ses dettes.

Il est normal pour une entreprise d’avoir des dettes. Mais une compagnie trop fortement endettée présente un risque évident pour l’investisseur : car si elle sort plus d’argent qu’elle n’en rentre grâce à son activité, elle ne fera pas de bénéfices.

Et si elle ne fait pas de bénéfices, elle ne pourra pas en redistribuer une part à ses actionnaires. Pire, la santé financière peut être menacée, le redressement de la situation pouvant prendre des années. La faillite reste rare dans les entreprises cotées mais c’est un risque bien présent.

Les actionnaires ont alors 2 solutions :

– Soit ils gardent leurs titres et décident de soutenir l’entreprise en considérant que celle-ci peut, à plus ou moins long terme, régler le problème,

– Soit ils essaient de vendre leurs titres pour chercher à acheter des actions plus rentables d’une autre entreprise.

Le choix dépend en grande partie de la stratégie de l’investisseur.

Tableau des ratios financiers d'une entreprise
Les ratios financiers permettent de résumer la santé financière d’une entreprise.

Par ailleurs, les dettes d’une entreprises peuvent avoir diverses origines et avant de se précipiter, vous devez allez chercher des informations supplémentaires : la société ne fait-elle pas assez de ventes ? Ou a-t-elle tout simplement décidé de contracter un emprunt pour investir ? Quelles mesures compte-t-elle prendre ?

En allant sur le site des entreprises concernées, vous trouverez souvent un onglet destiné aux actionnaires où se trouvent ces informations.

Il est important de connaître parfaitement les entreprises dans lesquelles vous investissez.

Faire une rapide analyse fondamentale vous permettra par exemple d’écarter rapidement les entreprises à risque.

Cela vous donne aussi les données chiffrées les plus importantes des rapports financiers, que vous pouvez bien entendu étudier plus longuement si vous voulez allez plus loin.

Peu importe votre horizon de temps, ou votre stratégie, il y a toujours des moments plus propices que d’autres à l’investissement.

Si vous ne savez pas comment se porte l’entreprise, vous ne pourrez pas la comparer avec d’autres sociétés d’un même secteur pour affiner vos choix : vous risquez donc de perdre de l’argent dans une compagnie peu rentable, au lieu de choisir celles qui ont plus de potentiel.

La prochaine fois que vous voudrez éviter l’analyse fondamentale, dites-vous ceci : un trader doit toujours tout faire pour avoir le maximum d’informations qui peuvent lui être utiles. Le contexte économique global est aussi un paramètre à prendre en compte : l’évolution des taux d’intérêts, les annonces des banques centrales, les prévisions d’emploi et de croissance…

Il doit savoir s’adapter et chercher les informations importantes en fonction de la stratégie utilisée.

L’analyse technique, comme l’analyse fondamentale, ont chacune leurs limites. Et les utiliser ensemble est parfois le meilleur choix que vous pouvez faire.

Pour aller plus loin :
Pourquoi devez-vous toujours connaître plusieurs stratégies de trading ?

Avatar autheur

Rédacteur financier

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE

Ouverture formation Day Trader