Comment acheter des actions ? [Tuto débutant]

Comment acheter des actions ?

Comment acheter des actions ? Beaucoup ici connaissent déjà la réponse à cette question, mais j’accueille également des novices sur mon blog.
Voici donc pour eux, un petit tuto pour bien démarrer :

Qu’est-ce qu’une action exactement ?

Une action est un titre qui représente une fraction du capital social d’une société, détenant un statut SA (Société Anonyme) ou SCA (Société en Commodite par Action).
Elle s’obtient généralement au travers d’un intermédiaire financier (banque, courtier…) en ouvrant un compte-titres ou un PEA.

(Pour avoir la définition complète, allez donc faire un tour sur le lexique (unique) que je suis en train de créer ici : https://www.en-bourse.fr/definition-bourse/)

Généralement, lorsqu’une société privée atteint un Chiffre d’affaires important, et qu’elle a besoin de financement pour continuer à se développer, elle « s’introduit en bourse » et ouvre tout, ou une partie de son capital à l’achat.
Toute personne peut alors acheter des actions (des titres de propriété) au prix de la cotation en vigueur, qui fluctuera avec le temps.

L’investisseur espère bien sûr un retour en l’échange de cet apport de trésorerie à la société :
– Que la valeur de son titre augmente avec le temps, et qu’il pourra réaliser une plus-value quand il le revendra.
– Qu’il touchera des dividendes chaque année, c’est-à-dire une portion du bénéfice réalisé par la société.

Optionnellement, si vous possédez beaucoup d’actions de la société (au moins 5% en général) vous pourrez siéger au conseil d’administration, et décider (avec les autres membres) de la stratégie de l’entreprise.

La cotation de l’action

Celle-ci fluctue avec le temps, les actions françaises sont mises à jour toutes les 15 secondes en journée, de 9h à 17h30.

Cette cotation n’est évidemment par organisée par la société émettrice des titres,, mais par un marché financier, une société qui gère de manière indépendante toute l’animation du marché boursier (introductions en bourse, gestion des courtiers, cotations, mise en relation des acheteurs et vendeurs…)
En France c’est NYSE-Euronext qui gère cette activité.

D’un point de vue opérationnel, il n’y a plus de place « physique » (anciennement le palais Brongniart à Paris) pour mettre en rapport les acheteurs et vendeurs, tout est géré par une infrastructure informatique, ce qui permet un traitement quasi instantané des demandes, et l’accès du marché aux particuliers via internet.

Cette cotation vous intéressera particulièrement si vous souhaitez faire du « trading » c’est-à-dire spéculer sur une action.
Ce n’est pas un gros mot : spéculer c’est simplement acheter une action, dans le but de la revendre plus cher ultérieurement, si la cotation du titre a monté entre temps.
Votre épicier fait pareil : il achète des denrées et vous les revend plus cher.

Les dividendes

Chaque année (voire parfois chaque semestre ou trimestre) une société cotée en bourse fait le bilan comptable de sa performance financière : chiffre d’affaires, bénéfices…et à cette occasion elle peut verser des dividendes à ses détenteurs d’actions, les actionnaires.

C’est bien normal : en tant que propriétaire d’une part de la société, si des bénéfices sont réalisés, vous devez touchez votre part.
N’oubliez pas qu’en tant qu’actionnaire vous risquez de votre argent personnel pour financer la société : parfois vous gagnez, mais parfois vous perdez.
Ce risque doit donc être rémunéré.

En revanche la société n’est pas obligée de redistribuer l’intégralité des bénéfices réalisés à ses actionnaires : elle peut en garder une partie pour son développement, ou pour sa trésorerie.
La part reversée est décidée par le conseil d’administration.

Les dividendes vous intéresseront surtout si vous souhaitez faire de « l’investissement » c’est-à-dire miser à long terme pour obtenir une rente.
De la même manière qu’on achète un appartement pour le louer, et obtenir une rente locative.
Ici le loyer sera le dividende.

Ou acheter des actions ?

Vous pouvez ouvrir un compte-titres ou un PEA, soit en passant par votre banque, soit par un courtier (une société agréée par l’AMF, qui achètera ou vendra des actions pour vous).
Conseil : passez plutôt par un courtier que par votre banque pour acheter des actions, les frais seront moins élevés et vous aurez un contrôle total et immédiat sur vos positions.

Chez un courtier, vous aurez un logiciel, soit à installer sur votre ordinateur, soit sur une page internet, pour choisir et acheter vos actions.

Ce logiciel vous permettra notamment d’afficher le cours d’une action ( sa valeur en argent, au temps t) ainsi que l’évolution de ce cours dans le temps : le graphique de cotation.

Vous ne pourrez évidemment pas acheter plus d’actions que la somme que vous aurez virée chez le courtier : c’est ce qu’on appelle le capital disponible (equity en anglais).

Voici quelques courtiers français reconnus ( je ne suis pas affilié avec eux ) :

Boursorama
Fortuneo
Binck

Voici par exemple le graphique de la société Facebook depuis sont introduction en bourse, et l’évolution de la valeur (exprimée en dollars) d’un titre :

cotation graphique d'une action
Les barres vertes indiquent les jours où le cours a monté, et les barres rouges le jour où le cours a baissé. (cliquez sur l’image pour l’agrandir).

On constate que l’introduction s’est faite à la valeur de 42$, et qu’aujourd’hui elle n’en vaut plus que 26,73$. On remarquera aussi qu’elle est descendue beaucoup plus bas, mais remontée depuis.
Si on avait acheté par exemple en septembre à 20$, on réaliserait aujourd’hui un bénéfice de 6$ par action achetée.

Le but de ce blog est de vous fournir des clés pour dégager des bénéfices rapidement avec la bourse (sur les actions, mais pas que), si cela vous intéresse j’ai créé des formations dans ce but.
Vous pouvez les télécharger ici : https://www.en-bourse.fr/les-formations/

Êtes-vous novice en bourse ? Comment percevez-vous cet univers ?
Réagissez en commentaires plus bas !

À très bientôt,
Sylvain.