Maîtriser les types d’ordres de bourse : les ordres simples

Maîtriser les types d'ordres en bourse : les ordres simples

Passer un ordre de bourse, c’est comme une négociation : vous proposez un prix à l’achat (ou à la vente) et tentez d’intéresser une contrepartie.
Les différents types d’ordres sont les « outils » de négociation à votre disposition, qu’il faut absolument savoir utiliser. Voici les ordres simples :

Ordre au Marché (ATP):

C’est l’ordre le plus simple de tous. Il signifie que vous souhaitez acheter ou vendre immédiatement, sans condition de prix.
Il est prioritaire sur tous les autres types d’ordres, pour garantir une exécution la plus complète et rapide possible.

En revanche vous ne maîtrisez absolument pas le prix d’exécution :
si aucune contrepartie n’existe à la cotation actuelle, le système cherchera des acheteurs/vendeurs à un prix de plus en plus défavorable jusqu’à ce que votre ordre soit totalement exécuté.
Cela peut être très dangereux si la valeur que vous négociez est peu liquide, soit parce qu’il y a de faibles volumes (small cap) soit parce qu’il y a un déséquilibre brutal dans le carnet d’ordres (tout le monde passe vendeur suite à la publication de très mauvais résultats par exemple). En anglais on parle de « slippage ».

D’un point de vue tactique :
L’ordre au marché n’est pas intéressant pour ouvrir une position, mais peut l’être pour la clôturer, surtout en cas de perte.
Considérez-le comme un « panic button » si vous avez besoin d’agir vite !

Sur le Forex :
Sur les plateformes Forex on parlera d’exécution au marché ou « Market order ».
Le principe est le même, mais le risque de slippage est plus faible.
Évitez simplement les grosses annonces économiques !

Ordre à cours limité

Contrairement à l’ordre au marché, l’ordre à cours limité, garantit l’exécution à un prix que vous définissez.
Il est donc plus sécurisé, en revanche il ne garantit pas l’exécution de votre « commande ».
En effet si personne ne veut de votre proposition de prix, l’ordre restera lettre morte ! Dans ce cas, il finira par être annulé automatiquement au délai d’expiration (par défaut la fin de journée, mais vous pouvez définir un délai plus long).
Il peut aussi n’être exécuté que partiellement, si une contrepartie est intéressée par votre proposition, mais seulement sur une partie de vos titres.

Présenté ainsi, l’ordre à cours limité semble peu attrayant, mais en réalité si vous faites une proposition honnête, il sera exécuté rapidement.
Bien maîtrisé, cela en fait un type d’ordre bien meilleur que l’ordre au marché.

Observez le carnet d’ordres, (cf mon article sur le carnet d’ordres ) et faites une proposition soit dans le spread (la zone de prix entre le meilleur acheteur et le meilleur vendeur) soit légèrement de votre côté. Vous garantirez ainsi l’exécution, sauf si vous y allez à coups de millions bien sûr 🙂

D’un point de vue tactique :
L’ordre à cours limité est parfait pour ouvrir une position au prix actuel, mais aussi à un prix conditionnel sous le niveau actuel.
Exemple : le cours est à 35 euros, mais je veux déclencher un achat seulement s’il tombe sous les 30 euros par exemple.
N’oubliez pas de régler la date d’expiration en conséquence.

Sur le Forex :
On parle généralement de « Buy Stop » pour l’achat, et de « Sell Limit » pour la vente.
Utilisez cette fonction plutôt pour créer un ordre conditionnel que pour garantir un prix d’exécution, car l’ATP marche assez bien sur ce marché.

Ordre à seuil/plage de déclenchement

L’ordre à seuil ou plage de déclenchement fonctionne un peu à l’inverse de l’ordre à cours limité.
Il permet d’acheter ou de vendre une quantité de titres à partir d’un cours donné.
Par exemple, pour un achat, vous définissez une exécution au cours, ou au-dessus du cours.
Et pour une vente, vous définissez une exécution au cours, ou au-dessous du cours.

Si le seuil est atteint, l’ordre se déclenchera au marché (le 1er type d’ordre).

L’ordre à plage de déclenchement fonctionne pareil, mais vous définissez une limite de prix à ne pas dépasser.
Cela permet d’éviter des problèmes d’abus liés au déclenchement en mode « ATP » !

D’un point de vue tactique :
Utilisez ce type d’ordre si vous avez un doute sur le sens de la tendance et craignez un retournement brutal.
Cela est particulièrement utile sur les seuils psychologiques, quand le prix est proche d’un break mais peu très bien rebondir, par exemple.
Ainsi en cas de problème, votre ordre ne sera pas passé. En revanche il ne garantit pas forcément l’exécution à un prix avantageux.

Sur le Forex :
On parle généralement de « Buy Limit » pour l’achat, et de « Sell Stop » pour la vente.
Vous pouvez l’utiliser de la même manière que pour les actions.

La semaine prochaine, on verra les ordres « complexes » pour définir de vrais scénarios d’investissement 😉

À très bientôt,

Sylvain.