Pour ou contre le day trading ?

Pour ou contre le day trading ?

Alors que certains ne jurent que par l’investissement long terme, d’autres au contraire sont plutôt « partisans » du day trading(aussi appelé intraday).
Quels sont les arguments en faveur de ce style de trading ? Et quels en sont les désavantages ?







Les « pour » :

Prendre des positions le matin pour les clôturer le soir, à la fermeture des marchés est en soi plutôt agréable.
Cela permet de dormir chaque nuit sur ses deux oreilles, sans avoir peur qu’un gap nous fasse perdre de l’argent pendant la nuit.

De plus, le day trading n’a pas besoin d’un capital aussi important que pour les autres types de trading, puisque les positions s’ouvrent généralement sur des unités de temps beaucoup plus petites. De ce fait, le stop est placé beaucoup plus près que si l’on trade sur un graphique en daily, par exemple. Ce qui fait que les pertes sont logiquement beaucoup plus faibles.

Et puis, il faut aussi souligner que lorsque l’on fait du day trading, on ne doit pas s’acquitter de la taxe sur les transactions financières, puisque l’on possède les titres moins de 24 h.

Enfin, si l’on aime trader, il faut avouer que l’intraday est particulièrement stimulant.

Les « contre » :

Mais cette méthode est aussi très exigeante.
Psychologiquement d’abord : si les pertes sont faibles, les gains sont aussi moindres que pour les autres types de trading. Cela pousse parfois les débutants à prendre plus de risques pour gagner plus, et plus vite.

Pour y arriver, ils ouvrent et ferment alors un très grand nombre de positions au cours d’une journée, ce qui finit par être totalement contre-productif à la longue.
Si on le déconseille généralement aux novices, ce n’est pas parce que c’est plus difficile que le reste, mais c’est surtout parce qu’ils ne sont pas encore suffisamment disciplinés pour ce genre de trading.

Il faut aussi disposer d’une certaine disponibilité. Ici, pas question de seulement jeter un coup d’œil aux graphiques en rentrant du travail le soir.
Si l’unité de temps est plus petite, les signaux (et faux signaux) d’entrées et de sorties se multiplient. Il faut donc être présent pour les gérer correctement et c’est aussi pour cela qu’il faut réduire le nombre de valeurs à surveiller en même temps…

Le mieux ? S’adapter…

Si vous voulez faire du day trading, pourquoi ne pas consacrer un portefeuille uniquement dédié à ça ? Cela n’empêche en aucun cas de posséder un autre portefeuille (ou plusieurs…) destiné à des trades plus ou moins long terme.

La spéculation et l’investissement ne sont pas incompatibles.
Il faut savoir s’adapter au marché, et d’ailleurs, rien ne dit que l’on est forcé de clôturer une position gagnante, juste parce que l’on a terminé de trader pour la journée (à condition bien sûr que vous ayez protégé convenablement votre trade).

Parfois, vous pouvez avoir de bonnes surprises…

Dernières recommandations :

Il est donc inutile de défendre le day trading, ou bien de le condamner.

Toutefois, il faut bien être conscient de plusieurs choses :

c’est psychologiquement très exigeant
il faut apprendre à limiter le nombre de trades dans une journée
– il faut plus que jamais respecter son plan de trading et son money management
– ce n’est pas incompatible avec les autres types de trading
il faut disposer de plusieurs heures par jour pour gérer les positions

Une fois que vous avez compris ça, rien ne vous empêche de vous lancer en intraday même si vous êtes un habitué de l’investissement moyen long terme…

le day trading

Et vous ? Faites-vous de l’intraday ?
Donnez votre avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.