Combien d’indicateurs faut-il sur un graphique ?

Combien d’indicateurs faut-il sur un graphique ?

Maintenant que vous savez tracer des lignes de tendance, vous allez probablement vous demander s’il faut ou non, utiliser des indicateurs, lesquels choisir, et combien vous pouvez en utiliser en même temps.
Vous allez voir que les réponses ne sont pas forcément celles que vous pensez…







Faut-il utiliser des indicateurs ?

Les indicateurs sont en effet très utiles quand on les utilise intelligemment. Ils peuvent par exemple, vous aider à prendre une décision dans les moments les plus délicats.
Mais comprenez ceci : un indicateur, quel qu’il soit, ne vous servira pas à grand-chose s’il est utilisé seul.

S’il peut vous renseigner sur le chemin à suivre, il n’est en aucun cas une preuve suffisante concernant l’évolution future du prix.
Il doit donc venir en complément de votre stratégie de prise de position.

Quant à la question de savoir s’il est obligatoire ou non de s’en servir, sachez que même s’ils peuvent être très utiles, vous n’êtes pas obligé de les utiliser. Cela dépendra notamment de votre stratégie de base, et si elle prend en compte, ou non, les indicateurs au moment d’ouvrir un trade.

Quels indicateurs choisir ?

Il existe beaucoup trop d’indicateurs pour que je puisse vous les lister ici. En revanche, certains sont plus adaptés que d’autres aux débutants.
Premièrement, parce qu’ils font partie des plus utilisés par les traders et deuxièmement, parce qu’ils sont moins compliqués que d’autres à prendre en main.

C’est le cas par exemple de la Moyenne Mobile.
Il en existe de plusieurs sortes, mais celle dont je vous parle est connue sous le nom de Moving average (ou MA).
Comme son nom l’indique, c’est une moyenne. Celle-ci est basée sur le taux de cotation d’un certain nombre de périodes.

Rappel : une période correspond à l’unité de temps que vous avez choisie : en M5, une période fait 5 minutes, en H1, une période fait 1 h, etc.

Vous pouvez choisir de modifier le nombre de périodes sur lequel s’effectue cette moyenne. Cela peut être 20 périodes, 50, 100, etc.
Plus le nombre de périodes sera grand et plus la moyenne mobile se détachera de la courbe de prix sur votre graphique.

Exemple :

moyennes mobiles

(Cliquez pour agrandir)

Beaucoup de stratégies sont basées sur l’utilisation des moyennes mobiles, leurs croisements… Elles sont en général relativement faciles à comprendre, même pour un novice.
Enfin, pensez à bien vous entraîner en démo d’abord à chaque fois que vous voulez tester un nouvel indicateur.

Combien d’indicateurs utiliser ?

Vous ne devez surtout pas utiliser trop d’indicateurs en même temps pour au moins deux bonnes raisons :

vous perdrez de vue la courbe de prix : elle sera cachée pas tous vos indicateurs et votre graphique sera alors « brouillon », ce qui est très contre

les indications de l’un à l’autre peuvent être contradictoires : comme tous les indicateurs ne fonctionnent pas de la même façon, il ne concordent pas forcément au moment de confirmer un signal d’entrée

Vous voyez qu’utiliser trop d’indicateurs est tout sauf pratique.
Choisissez-en un, ou à la rigueur, deux, mais qu’ils n’envahissent pas l’écran et vous laissent apprécier l’évolution du prix.

Points à retenir :

Vous pouvez donc utilisez des indicateurs, mais vous n’y êtes pas forcés si votre stratégie n’en a pas besoin.
Vous pouvez commencer par apprendre à vous servir de la moyenne mobile.
Si vous choisissez d’utiliser un indicateur, entraînez-vous d’abord afin de vous habituer à son fonctionnement.
Et enfin, évitez de vous servir de trop d’indicateurs en même temps, cela ne vous aidera pas, au contraire…

Et vous ? Combien d’indicateurs utilisez-vous ?
Donnez votre avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.