Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Carbios décolle : faut-il miser sur l’écologie en 2020 ?

30 juin 2020 / Arnaud - Rédacteur EnBourse Paysage vert avec éoliennes

Carbios est une entreprise de chimie verte dont les innovations contribuent à relever les défis environnementaux et de développement durable auxquels sont confrontés les industriels. La société a annoncé la prochaine commercialisation de son procédé de recyclage de plastique ainsi que la construction d’une usine de démonstration. L’action Carbios a fortement augmenté et ne connaît pas la crise. Le secteur de l’écologie et des cleantechs doit encore relever des défis mais présente un fort potentiel dans le contexte actuel. EnBourse revient sur ce secteur porteur à travers les performances de Carbios.

Carbios en pointe sur le traitement du plastique

Carbios, une société pionnière dans le domaine des nouvelles solutions bio-industrielles visant à réinventer le cycle de vie des polymères plastiques et textiles, a annoncé le lancement de la construction de son usine de démonstration industrielle pour le recyclage enzymatique du plastique.

L’usine de démonstration est située près de Lyon, dans la Vallée de la Chimie, le pôle français d’innovation et de production industrielle dans le secteur de la chimie, de l’environnement et des technologies propres. Carbios est soutenu et conseillé par TechnipFMC pour l’ingénierie et la construction de cette usine de démonstration.

L’objectif de l’usine est de générer des données techniques qui permettront à Carbios de définir les principaux paramètres de chaque étape du processus de recyclage enzymatique, à une échelle suffisante pour pouvoir planifier le fonctionnement des futures unités industrielles.

Le lancement de la première phase d’exploitation du système est prévu pour le deuxième trimestre 2021.

A lire aussi : Enjeux du marché du plastique : 4 raisons de vous y intéresser aujourd’hui 1/2

L’usine de démonstration permettra de valider les performances techniques, environnementales et économiques de la technologie innovante de Carbios.

L’annonce de la construction de cette usine et de l’entrée dans la dernière étape avant la commercialisation de son procédé de recyclage a permis à la société de voir le cours de son action bondir de près de 27% sur la séance du lundi 29 juin à la bourse de Paris.

Par ailleurs, l’action Carbios a progressé de plus de 200% par rapport à la mi-mars, période pendant laquelle la majorité des sociétés cotées ont dû faire face à une chute plus ou moins importante de leurs actions.

Malgré cette belle performance, l’action Carbios conserve un potentiel de hausse intéressant si le procédé développé montre son efficacité.

Depuis sa création en 2011 par Truffle Capital, la société a développé, grâce à la biotechnologie, deux procédés industriels qui révolutionnent la biodégradation et le recyclage des polymères. Ces innovations, une première mondiale, optimisent les performances et le cycle de vie des plastiques et des textiles en exploitant les propriétés d’enzymes hautement spécifiques.

Détrituts plastiques

Le recyclage du plastique est un enjeu majeur à l’échelle de la planète et passe par des innovations dans les traitements comme celles proposées par Carbios.

Le recyclage du plastique est un enjeu majeur actuellement et le procédé révolutionnaire développé par Carbios devrait permettre de faciliter et, à terme, de généraliser ce type de recyclage.

ISR et cleantechs, les tendances de 2020 ?

Les cleantechs ou « technologies propres », désignent les entreprises développant des technologies qui utilisent l’énergie, l’eau et d’autres produits de manière plus efficace et plus efficiente. Elles créent moins de toxicité et de déchets.

Les technologies propres permettent d’obtenir des résultats élevés et des performances supérieures.

Ce type de technologies est utilisé dans un grand nombre d’industries, notamment l’eau, l’industrie manufacturière, l’énergie, les transports et les matériaux avancés.

Les exemples de technologies propres sont l’énergie solaire et éolienne, le contrôle des processus industriels, les véhicules électriques hybrides et la filtration de l’eau.

En raison du grand nombre d’avantages environnementaux, les technologies propres sont considérées comme faisant partie intégrante d’une économie durable.

A lire aussi : Solide levée de fonds pour MedinCell : les biotechs à suivre en 2020

Un grand nombre de facteurs sont à l’origine de l’émergence des technologies propres en tant que catégorie d’investissement qui a attiré les principales sociétés de capital-risque ainsi que les fonds de technologies propres.

Au cours de la dernière décennie, la demande de technologies propres a augmenté à un rythme significatif et a entraîné la croissance du marché des cleantechs de plusieurs milliards de dollars.

Ces marchés continuent de croître à un rythme important.
Le marché des technologies propres est le résultat d’une fusion entre les contraintes de ressources liées aux progrès technologiques et les tendances économiques qui positionnent les technologies propres pour une croissance soutenue.

Un autre exemple de l’importance de l’environnement et de l’éthique dans l’esprit des investisseurs est le développement de labels comme le label ISR (Investissement Socialement Responsable).

Il est délivré sur la base de critères strictes et permet d’identifier une entreprise ou un fonds comme étant éthiquement et socialement compatible.

De plus en plus de sociétés financières développent des fonds ISR, à l’image de Tocqueville Finance qui vient d’annoncer le lancement d’un nouveau fond ISR. Nova Europe est également le 1er FCP small caps européennes labellisé ISR.

Dans un contexte de prise de conscience des actuels défis environnementaux et sociétaux, la recherche d’investissements respectant des critères ISR s’est désormais accrue.

Logo recyclage

Le label ISR prend une importance grandissante dans les critères de choix des investisseurs.

De plus en plus d’investisseurs choisissent ainsi leurs investissements au regard de critères sociétaux et éthiques avant de prendre en compte le rendement espéré.

Les secteurs polluants ou soumis à controverses (tabac, banques, chimie) sont mis de côté lors du choix d’investissement. Les entreprises vertueuses ou encore liées au développement durable sont placées en tête des listes.

Côté investisseur : un secteur à fort potentiel

Que l’on parle d’entreprises innovantes, labellisées ISR ou encore de cleantechs, l’ensemble de ces activités semble particulièrement porteur dans la période actuelle.

Les prix des principaux produits de base ont augmenté dans le monde entier. Dans de nombreux cas, la volatilité des prix a été constatée pour le pétrole brut et le gaz naturel.

Les producteurs et les utilisateurs de ces matières premières sont donc à la recherche de nouvelles technologies qui peuvent contribuer à réduire les déchets, à améliorer l’efficacité des ressources mais également à gérer les risques.

Les progrès technologiques dans divers secteurs, tels que l’informatique et les télécommunications, trouvent des applications pour les cleantechs comme des capteurs avancés pour tester la qualité de l’eau, et ainsi surveiller l’environnement.

Les applications de ces technologies pour l’environnement sont énormes. De nombreuses sociétés se sont lancées dans la course aux innovations pour l’écologie et, à l’image de la réussite technologique et boursière de Carbios, de nombreuses opportunités devraient se présenter dans le secteur des cleantechs.

Entre fonds labellisés ISR si vous souhaitez avant tout faire des investissements catégorisés comme éthiques et responsables, et pépites innovantes dont regorge le secteur des cleantechs, l’éventail des possibilités est large.

Cela demandera une surveillance accrue du secteur afin d’y dénicher les futures meilleures opportunités !

Arnaud,
Rédacteur financier pour EnBourse

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE
DERNIÈRE FORMATION

Démarrage du Black Friday -40% dans :