Arrêtez de trader les CFD s’il vous arrive ceci :

Arrêtez de trader les CFD s’il vous arrive ceci : Si les frais des CFD amputent largement vos gains et qu’il vous est impossible de respecter vos règles de money management, c’est probablement que votre capital est trop faible pour trader ce type d’instrument.
On va voir ensemble pourquoi et ce que vous pouvez trouver comme alternative…



Pourquoi les CFD vous posent problème :

Le mieux est de commencer directement par un exemple concret. Pour ça, on va prendre le tableau des frais des CFD sur action si vous avez ouvert un compte Prorealtime CFD (pour rappel : c’est celui qui fonctionne avec IG) :

Commissions CFD sur actions chez Prorealtime CFD(Cliquez pour agrandir)

Le prix de votre transaction sera de 0,05% du montant de votre position. MAIS, quoi qu’il arrive, vous devrez toujours payer au moins 5€, même si 0,05% de votre position devrait « logiquement » vous faire payer moins.

C’est-à-dire que même si vous avez un capital de 500€, vous devrez déjà payer 1% de votre capital minimum, seulement en frais.
Ça veut dire évidemment que vous devrez donc au moins faire un gain de 1% et ça, seulement pour couvrir les frais.

Pour les CFD sur devises, les frais se calculent différemment. Vous devrez vous acquitter du spread. Et là, ça va dépendre comme d’habitude de la taille de votre position et de l’effet de levier utilisé.
Jusque-là, pas de souci, sauf que…vous êtes obligé de prendre une taille de position minimum. Et que dès lors, vos frais augmentent. Logique.
Dans le cas des CFD sur devises, chez PRT, c’est un mini-contrat :

Taille de position minimum CFD sur devises chez PRT(Cliquez pour agrandir)

Rappel : 1 mini-contrat = 10.000 unités = 0,1 lot.

Si vous n’avez pas assez de capital pour ça, vous serez peut-être tenté de ne pas respecter les règles de money management pour pouvoir quand même trader des CFD.
Cette solution est évidemment très, très, déconseillée au risque de cramer votre compte.
En plus de ça, les CFD sont également soumis au rollover. Vous trouverez le plus souvent les infos sous le nom de « frais de financement ».
Ces frais sont calculés sur différents taux, selon le type de CFD concerné. Donc, renseignez-vous bien pour ne pas avoir de surprise.

Tournez-vous vers d’autres solutions :

Si vous connaissez ce genre de problèmes, le mieux est de ne pas trader les CFD pour l’instant.

Si vous avez encore des doutes, regardez plutôt :

Pour le forex, le fait de devoir prendre une taille de position minimum vous force :
à payer plus de frais que vous ne le devriez (puisque votre position est plus importante, c’est logique)
à prendre beaucoup plus de risques que ce que vous ne pouvez supporter

La preuve avec un trade sur l’Eur/Usd en H1 et un capital de 500€ :

Calcul de position CFD(Cliquez pour agrandir)

Selon le calculateur, pour respecter la règle du 1% de risque, vous devez prendre une position de 0,004 lot. Soit 400 unités :

Ouvrir un trade sur PRT CFD(Cliquez pour agrandir)

Or, vous, vous ne pouvez ouvrir qu’un trade à 10.000 unités minimum, soit 25x plus !
Si vous le faites quand même, votre risque va passer de 1% à un peu moins de 27%. En deux trades perdants, il vous restera à peine un peu plus de 50% de votre capital.

Alors que si vous respectez tranquillement votre gestion du risque, au bout de 10 trades, vous n’aurez perdu qu’un peu plus de 13% de votre capital :

Perte mini lot avec 500€(Cliquez pour agrandir)

Et voici ce qui se passe au niveau du calculateur (j’ai dû utiliser l’ancienne version, parce que le nouveau calculateur s’arrête au-delà de 10% de risque) :

Calcul de risque mini lot
Risque : 27% Effet de levier : 20. C’est impossible à tenir.

En résumé, si vous voulez trader sur le marché du forex, mais que votre capital est trop faible pour se plier aux conditions de votre courtier, changez de courtier.
Allez voir du côté de ceux qui permettent les micro lots, voire, les nano lots.

Si vous n’avez pas les moyens d’augmenter votre capital, c’est la meilleure façon de faire.

Pour les actions, vous pouvez aussi commencer avec 500€ (même moins, mais c’est pour continuer avec le même exemple) si vous trouvez un courtier avec des frais raisonnables. Et contrairement à une idée reçue, trader directement sur les actions (si vous choisissez le bon courtier), ne vous reviendra pas forcément plus cher que de trader les CFD sur action.

Pour conclure

C’est vrai qu’avoir un petit capital peut être frustrant au début et vous pouvez avoir envie de prendre plus de risque pour le faire augmenter rapidement.
C’est de cette façon que vous ferez vos plus grandes erreurs.

Comptez que pour trader correctement les CFD, il vaut mieux commencer avec un capital d’au moins 5.000€. Alors qu’en comparaison, vous pouvez commencer à trader les paires de devises pour beaucoup moins que ça (100 ou 200€ si vous tradez des nano lots). Trouvez simplement le courtier qui vous permet d’ouvrir de très petites positions.

Continuez aussi à alimenter votre compte tous les mois. Ce sera plus facile psychologiquement si vous rajoutez de l’argent à votre compte de trading, que si vous devez à chaque fois reconstituer tout votre capital si vous le perdez à chaque fois.

Assurez-vous aussi toujours de bien comprendre comment fonctionnent les frais du type d’instrument que vous voulez utiliser.
Voici 2 articles pour vous aider :

Les frais forex et CFD
Placements collectifs, actions, et frais divers supplémentaires

Enfin, n’hésitez surtout pas à revoir tous les chapitres de money management des formations. Vous y trouverez certainement des choses dont vous ne vous souvenez plus, ou que vous aviez loupées la dernière fois.
Et bien entendu, si vous avez des questions, on sera là pour y répondre sur les forums.

Avez-vous déjà eu des problèmes pour trader les CFD ? Quelles solutions avez-vous trouvées ?
N’hésitez pas à laisser vos astuces en dessous de l’article !

À très bientôt,

Eva Batalla
Rédactrice et modératrice EnBourse.fr