Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Small caps : 4 risques à connaître absolument

10 septembre 2020 / Arnaud - Rédacteur EnBourse / Dernière mise à jour : 10 septembre 2020 Risques small caps

De nombreuses études ont montré que, sur de longues périodes, les petites capitalisations boursières ont tendance à surperformer, parfois largement, les grandes capitalisations. Cependant, les actions de petite capitalisation connaissent parfois d’énormes fluctuations de volatilité, en particulier sur les marchés en déclin, ce qui signifie que de nombreux investisseurs ne peuvent pas supporter ce genre d’incertitude. EnBourse revient sur les principaux risques à connaître pour se lancer sur le marché des small caps.

En quoi les small caps peuvent-elles doper votre rendement ?

Les actions de petite capitalisation offrent historiquement des rendements plus élevés que les actions de grande capitalisation car elles sont plus risquées.

Toutefois, une sélection diversifiée d’actions de petite capitalisation peut offrir un excellent potentiel de croissance pouvant justifier leur inclusion dans les portefeuilles de tous les investisseurs, sauf les plus conservateurs.

La première mesure du risque est le risque de marché, connu sous le nom de bêta. Le bêta mesure essentiellement le risque d’un investissement boursier par rapport au marché dans son ensemble.

A lire aussi : CAC 40 : 3 actions à acheter à la rentrée en 2020

Par exemple, les actions des secteurs de la technologie ou de la biotechnologie ont tendance à être plus volatiles que les actions des secteurs de l’alimentation ou des services publics.

Plus généralement, les actions de petite capitalisation ont tendance à être plus volatiles et présentent souvent un niveau de risque de marché plus élevé que les actions de grande capitalisation. En contrepartie, l’espérance de gain se révèle également plus importante.

Les risques inhérents aux small caps

Les actions de petite capitalisation présentent quatre aspects principaux qui les rendent potentiellement plus risquées que les actions de grande capitalisation.

1) Premièrement, lorsqu’elles sont négociées, les actions de petite capitalisation sont moins liquides.

Pour les investisseurs, cela signifie qu’un nombre suffisant d’actions au bon prix peut ne pas être disponible au moment où ils souhaitent acheter, ou qu’il peut être difficile de vendre rapidement des actions à des prix favorables.

Risques small caps

Les small caps peuvent apporter un potentiel de plus-values important mais il ne faut pas négliger les risques qui les entourent.

2) Comme deuxième risque, par rapport aux sociétés à grande capitalisation, les sociétés à petite capitalisation ont généralement moins accès au capital et, globalement, moins de ressources financières.

Il est donc difficile pour les petites entreprises d’obtenir le financement nécessaire pour combler les écarts de trésorerie, financer de nouvelles activités de croissance sur le marché ou entreprendre d’importantes dépenses d’investissement.

Ce problème peut s’aggraver pour les entreprises à faible capitalisation pendant les creux du cycle économique.

3) Le troisième aspect du risque potentiel supplémentaire lié aux actions de petites capitalisations est simplement l’absence d’antécédents opérationnels et la possibilité que son modèle commercial non éprouvé s’avère défectueux.

Ces deux facteurs peuvent rendre difficile pour les petites entreprises de concurrencer efficacement les grandes entreprises. Comme les petites entreprises ne sont pas aussi susceptibles d’avoir une clientèle établie et fidèle, elles sont plus vulnérables aux changements de préférences des consommateurs.

4) Le quatrième aspect du risque lié aux entreprises à petite capitalisation concerne les données.

Le public n’a généralement pas accès à autant d’informations sur les petites entreprises, ce qui rend une évaluation éclairée des titres à faible capitalisation plus difficile pour les investisseurs potentiels.

Comment maîtriser ces risques et tirer avantage des small caps ?

Malgré le risque supplémentaire que présentent les actions de petite capitalisation, il existe de bons arguments pour y investir.

L’un des avantages est qu’il est plus facile pour les petites entreprises de générer des taux de croissance proportionnellement élevés. Un chiffre d’affaires de 500 000 dollars peut être doublé beaucoup plus facilement qu’un chiffre d’affaires de 50 millions de dollars.

Avantages des small caps

Avec des risques connus et maîtrisés, les small caps présentent de nombreux avantages.

En outre, comme un petit personnel d’encadrement intime dirige souvent de petites entreprises, il peut s’adapter plus rapidement à l’évolution des conditions du marché, un peu comme il est plus facile pour un petit bateau de changer de cap que pour un grand paquebot.

Un autre avantage de l’investissement dans les actions de petite capitalisation est la possibilité de découvrir une valeur inconnue.

A lire aussi : Gros plans pour 5 valeurs françaises pour booster votre PEA-PME

La règle générale dans le monde de l’investissement est que la majorité des recherches de Wall Street s’adressent à une fraction des sociétés cotées en bourse, et la plupart de ces sociétés sont de grandes capitalisations.

Les sociétés à petite capitalisation passent davantage inaperçues et offrent donc un plus grand potentiel pour ceux qui recherchent des actions sous-évaluées.

Le manque de liquidité du marché peut parfois profiter aux investisseurs à petite capitalisation qui possèdent déjà des actions. Si un grand nombre d’entre eux cherchent soudainement à acheter une action moins liquide, cela peut faire monter le prix plus rapidement et plus loin que pour une action plus liquide.

Une bonne gestion de portefeuille consiste à mélanger une proportion modérée de petites capitalisations bien choisies avec des grandes capitalisations moins volatiles.

C’est précisément parce qu’il existe différents niveaux de risque entre les grandes et les petites capitalisations que la capitalisation boursière des actions est une considération essentielle pour obtenir une diversification adéquate dans un portefeuille d’investissement.

Pour aller plus loin :
5 actions pour le moyen terme à mettre dans votre PEA

Arnaud,
Rédacteur financier pour EnBourse

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE
DERNIÈRE FORMATION

Démarrage du Black Friday -40% dans :