Prise de risque : différencier sa tolérance de sa capacité !

Prise de risque : différencier sa tolérance de sa capacité

Tout bon trader doit être capable de différencier sa tolérance au risque, de sa capacité de prise de risque.
Mais la différence entre les deux n’est pas toujours aussi évidente pour tout le monde.
Voici donc de quoi vous aider à y voir plus clair et vous apprendre à vous servir correctement des deux pour trader de façon optimale…

Qu’est-ce que la tolérance au risque ?

Quel risque êtes-vous prêt à prendre, tout en continuant à dormir la nuit ?
En d’autres termes, jusqu’où s’étend votre tolérance face au risque ?

Vous l’aurez compris, la tolérance au risque concerne donc l’aspect psychologique de l’investisseur.
Si sa tolérance au risque est très basse (due notamment à la peur de perdre), on parlera alors « d’aversion au risque » qui elle, sera plus importante.
Dans ce cas, le moindre petit changement dans le comportement du prix d’une valeur peut rapidement devenir un véritable cauchemar pour le trader.

Mais attention à ne pas tomber dans l’extrême inverse ! Prendre des positions très importantes, ou à fort effet de levier, sous prétexte que l’on supporte bien le risque, peut-être aussi destructeur (et même plus) que de ne jamais sortir de sa zone de confort par peur de perdre
Il convient alors de trouver le bon équilibre entre les deux, et c’est d’ailleurs ce que nous allons voir avec la capacité de prise de risque.

Qu’est-ce que la capacité de prise de risque ?

Là, il n’est pas question de psychologie. La capacité de prise de risque, c’est tout simplement le risque que vous permet de prendre votre capital pour atteindre vos objectifs financiers.

Prenons un exemple concret :

Supposons que vous avez décidé d’ouvrir une position, mais de ne risquer que 1 % de votre capital, quelle que soit l’importance de celui-ci.
Si vous avez 1.000 euros, votre capacité de perte est de 10 euros. Si vous en avez 100, votre capacité de perte tombe à 1 euro.
Bien que dans les deux cas vous ne risquiez que 1 % du capital, votre capacité de prise de risque est différente : les 1.000 euros vous permettent de risquer 10 euros, alors que 100 euros ne vous permettent de risquer qu’un seul euro !

Comment tirer parti de ces deux aspects du trading ?

Le problème le plus fréquent que connaissent les traders débutants, c’est que leur tolérance (ou leur aversion) au risque n’est pas adaptée à leur capacité financière de prise de risque.

Par exemple, la peur excessive de perdre (ou une trop forte envie de gagner) peut entraîner de mauvaises décisions au moment d’ouvrir un trade :
Taille de position trop grande ou trop petite
• Mauvais placement du stop loss
• Trop d’effet de levier, etc.

L’idéal, pour balayer d’un revers de la main tous ces problèmes, est de mettre en place un money management strict, qui prend en compte tous les facteurs nécessaires : de la tolérance au risque du trader, au montant de son capital, en passant par l’effet de levier qu’il est capable de supporter sans aucun stress.

Le but, c’est d’arriver à augmenter votre tolérance au risque en acceptant d’encaisser des pertes si vous vous trompez, mais en étant assez sage pour refuser de perdre trop d’argent par rapport à votre capacité de prise de risque.

Finalement, une fois que l’on se rend compte que le risque est la seule chose que l’on peut parfaitement maîtriser en trading, il est préférable d’en faire une force, plutôt qu’une faiblesse…

Et vous? Vous est-il arrivé de confondre tolérance au risque et capacité de prise de risque ?
Donnez votre avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à très bientôt,

Sylvain March.