Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui
DEVENEZ MEMBRE GRATUITEMENT

Accédez en illimité à tout l'écosystème EnBourse :

En plus de votre inscription,
Recevez gratuitement :
Formation d'initiation au trading
(d'une valeur de 450€)
Le journal de trading pour gérer vos portefeuilles
Graphiques de cotation en temps réel Crypto & Actions

Le CAC 40 peut-il encore monter en 2021 ?

Palais Brongniart
Mis à jour le 23 Mar. 2022 à 17h52

Les valeurs bancaires et de détail ont mené les gains en Europe jeudi, les investisseurs se concentrant sur un rebond économique sur fond de craintes d’une réduction du stimulus monétaire mondial, tandis que l’inflation semble encore freiner les ardeurs des indices européens, dont un CAC 40 très proche de ses sommets historiques. EnBourse revient sur les performances de l’indice parisien et son potentiel pour les mois à venir.

Un CAC 40 sur une tendance haussière :

Les principales places boursières européennes évoluent dans un range assez serré depuis le début de la semaine, les investisseurs marquant tout d’abord le pas avant une décision sur les taux d'intérêt de la Banque d’Angleterre, et ensuite avec la remontée de divers craintes sur l’économie.

Une enquête a montré que la croissance des entreprises de la zone euro s’est accélérée à son rythme le plus rapide en 15 ans en juin, l’assouplissement des mesures de restriction ayant libéré la demande refoulée et entraîné un boom dans le secteur dominant des services.

Toutefois, le fort rebond économique s’accompagne de nouvelles preuves de l’intensification des pressions sur les prix.

L’indice de référence STOXX 600 a reculé par rapport à ses sommets historiques la semaine dernière, atteints à la suite du ton étonnamment tranquille de la Réserve Fédérale américaine sur l’inflation et la politique monétaire.

Les données ont montré que l’indice des prêts au secteur privé de la zone euro a augmenté de 3,9% en mai, ce qui est supérieur aux prévisions de 3,7%. Cette donnée peut paraître anodine mais elle reste très importante pour déceler le sentiment des acteurs et la santé de l’économie.

L’indice de la masse monétaire M3 de l’Allemagne a augmenté de 8,4 % en mai, dépassant là aussi les prévisions. Il en va de même pour cet indice qui est très important pour le suivi de la politique monétaire européenne.

Les secteurs sensibles à l’économie, notamment les banques, les activités liées aux matières premières et l’énergie, sont depuis remontés, le président de la Fed, Jerome Powell, ayant rassuré les marchés que la banque centrale ne relèverait pas trop rapidement les taux d'intérêt en se fondant uniquement sur la crainte d’une inflation à venir.

Les indices européens et notamment le CAC 40 sont très sensibles aux décisions de la FED et cette déclaration a beaucoup rassuré les acteurs, sachant que le même genre de réflexion anime la BCE.

L’inflation étant une des principales craintes à l’heure actuelle (avec le risque de remontée rapide des taux qu’elle entraîne), le fait que les banques centrales indiquent ne pas regarder uniquement ce point pour décider de remonter les taux est un important facteur d’apaisement. 

Cotation du CAC 40 de janvier 2019 à juin 2021 en UT Weekly
Cotation du CAC 40 de janvier 2019 à juin 2021 en UT Weekly.

Les valeurs dites « value » sont restées stables ou ont progressé en milieu de semaine, tandis que les valeurs technologiques liées à la croissance n’ont pas été en mesure de maintenir un rallye précoce, suite à un nouveau record chez leurs homologues américains.

Des craintes sur l’inflation et la reprise qui retardent de nouveaux sommets

La banque centrale d’Angleterre (BoE) est la dernière grande banque centrale à mettre en balance les craintes d’une inflation galopante et la nécessité de soutenir la reprise économique après la crise.

La Réserve fédérale américaine et la Banque centrale européenne ont toutes deux maintenu leurs taux ultra-bas et leurs mesures de soutien économique au cours des dernières semaines, insistant sur le fait que l’inflation élevée est un effet secondaire temporaire de la reprise mondiale.

Finalement, nous avons assisté à un retour de l’indécision qui a caractérisé la majeure partie de la semaine, le coup de pouce donné par la Banque d’Angleterre s’étant avéré de courte durée.

Cette réunion de la Banque d’Angleterre a atténué les craintes d’un revirement des banques centrales, mais en fin de compte, la décision de la BoE ou de la Fed pourrait bien dépendre en grande partie de la trajectoire de l’inflation au cours des prochains mois.

Les noms de la grande distribution et de l’énergie sont en hausse en cette fin de semaine, la perspective d’une réouverture complète contribuant à améliorer le sentiment. Cela pourrait bientôt conduire à une série de rachats dans un mouvement qui souligne la confiance évidente alors que nous sortons d’une période très incertaine.

Comment détecter les actions à potentiel au sein du CAC 40 ?

Afin de repérer plus facilement les actions qui sont dans l’actualité, il peut se révéler intéressant de suivre et de scruter les différents médias et réseaux sociaux. Cela peut toutefois devenir rapidement très chronophage.

EnBourse ouvre les portes du service InfoTrader, le scanner de volatilité sociale, nouvelle version de WebTrader. Il vous permettra de repérer en un coup d’œil à quel niveau les actions et autres actifs qui vous intéressent sont présents à un instant t sur les réseaux.

Cela vous fera gagner un temps précieux et vous ne raterez plus aucune nouvelle, tweet, polémique ou tout autre information pouvant avoir un impact sur les cours.

En effet, il est très compliqué de surveiller en même temps toutes les informations et d’un autre côté il est très important d’obtenir les informations importantes le plus rapidement possible. InfoTrader vous permet de les obtenir en toute simplicité.

Les actions semblent largement marquer le pas jusqu’à ce qu’il y ait plus de clarté sur les données économiques comme l’inflation et les annonces des banques centrales.

Les actions du CAC 40 devraient rester dans ce range étroit jusqu’à ce que ces craintes s’évaporent, seule solution pour atteindre de nouveaux les sommets historiques ou, pourquoi pas, les dépasser.

Pour aller plus loin :
Pourquoi le prix du pétrole peut-il bientôt remonter :

Arnaud - Rédacteur Financier
- Rédacteur financier
Passionné d'économie et de marchés financiers, je suis passé par la banque privée à Monaco pour ensuite devenir consultant financier indépendant. Egalement investisseur en Private Equity et trader indépendant depuis 5 ans, je suis actif sur les marchés actions et produits dérivés depuis 12 ans. Depuis plusieurs années j'approfondis mes connaissances sur le marché passionnant de la blockchain et des crypto-monnaies.
Hashtags :
Commentaires
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous