La technique pour couvrir votre portefeuille rentier

La technique pour couvrir votre portefeuille rentier

Dans un marché en baisse, les performances de votre portefeuille rentier peuvent être largement freinées. Sauf si vous pensez à vous couvrir, et je vais vous expliquer comment…






Pourquoi devez-vous mettre en place une stratégie de couverture ?

On est d’accord : le but d’un portefeuille rentier est justement de ne pas trop se préoccuper des mouvements du marché. L’horizon de temps long terme, laisse supposer que l’on ne cherchera pas à vendre, puisque le but est ici d’encaisser des dividendes.

Mais c’est plus facile à dire qu’à faire : combien d’investisseurs se mettent à paniquer et à vendre leurs titres dès qu’ils perçoivent un risque de baisse ?
Et si la baisse n’arrive pas, ils devront alors payer à nouveau des frais s’ils souhaitent racheter les mêmes actions.

Changer d’horizon de temps en cours de route n’a déjà pas de logique pour un investisseur et encore moins pour un portefeuille rentier.
En cas de baisse, il y a des techniques beaucoup plus efficaces pour non seulement éviter de vendre, mais qui en plus, vous permet de gagner de l’argent pendant ces périodes.

Dans le pire des cas, la couverture vous permet de protéger tout, ou une partie de vos pertes éventuelles. Dans le meilleur des cas, vous êtes toujours en position quand le prix repart, et en plus, vous avez boosté vos performances.
Que demander de plus ?

Le méthode la plus connue : vous couvrir avec des options :

En bourse, il y a toujours plusieurs façons d’atteindre le même objectif.
Et les techniques de couvertures n’y font pas exception. Mais toutes fonctionnent selon le même principe : prendre une position à la vente, grâce à un certain type d’actif, tout en gardant vos positions à l’achat sur vos titres.

Parmi toutes les possibilités possibles, il y a celle qui consiste à utiliser des options.

Pour ceux qui ne le savent pas, les options sont des produits qui vous permettent d’avoir la possibilité, le droit, de vendre ou d’acheter un sous-jacent à prix fixé à l’avance, à une date précise (options « européennes »), ou pendant une période (options « américaines »).

Si le prix de l’action baisse bien comme vous l’aviez prévu, vous pouvez alors exercer votre droit de vente et couvrir la perte de votre portefeuille, par le gain de votre vente. Mais si vous vous trompez, vous devrez payer le prix de la couverture (le coût total des options put que vous avez acheté).

Personnellement, ce n’est pas un produit que j’utilise, malgré sa popularité. Pour couvrir mon portefeuille, je préfère de loin les CFD.

Ma technique préférée : avec les CFD

Comme vous le savez, les CFD (sur actions, sur indices…) permettent déjà prendre position à la hausse, comme à la baisse.

Mais en plus de ça, ces produits ont bien d’autres avantages en matière de couverture : non seulement ils ne sont pas dépendants d’une date fixe ou d’une période, mais en plus, vous pouvez aussi utiliser l’effet de levier.
Ajoutez à cela que les frais sont très réduits si on les compare aux autres produits financiers qui peuvent vous aider à protéger votre portefeuille.

Exemple :

Votre portefeuille contient 10 actions L’Oréal. Si vous craignez une baisse de du prix du titre, vous pouvez très facilement vous couvrir en vous positionnant à la vente sur un CFD de cette action.

Si le prix de l’action augmente, votre stop sera touché sur le CFD, mais la perte sera compensée par vos gains dans le portefeuille.
Si le prix de l’action baisse, vous pourrez en profiter en gagnant de l’argent sur votre position à la vente.

C’est de loin la méthode de couverture la plus simple : pas de complications sur le sens de votre position, pas de frais inutiles, et la possibilité de vous couvrir seulement quand c’est nécessaire.

Pour aller plus loin :

Si vous désirez connaître en détail cette technique de couverture, au travers des CFD, sachez que j’en parle dans ma formation Rentier Pro.

Car n’en doutez pas : un telle stratégie fait partie des outils indispensables de tout bon investisseur

Utilisez-vous une technique de couverture pour protéger votre portefeuille rentier ?
N’hésitez pas à donner vos avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.