Horizon de temps : ne changez pas d’avis en cours de route !

Horizon de temps : ne changez pas d’avis en cours de route !

L’horizon de temps que vous choisissez est l’un des piliers de votre stratégie.
Je vais vous apprendre à respecter l’objectif de temps que vous vous êtes fixé, afin de ne plus avoir à modifier votre plan en cours de route…







Le changement improvisé d’horizon de temps :

Mettons-nous immédiatement en situation : vous ouvrez un trade à la vente sur un graphique en M5. Vous l’ouvrez parce que le prix semble se retourner après un long mouvement haussier.
La tendance de fond étant haussière, vous savez que ce mouvement risque de ne pas durer longtemps, mais vous voulez en profiter. Votre horizon de temps est donc court terme.

Pensant pouvoir surveiller votre position, vous ne prenez même pas la peine de placer un stop.
D’un coup, c’est la panique : un long chandelier haussier se forme devant vos yeux et vous n’avez rien pu faire pour protéger votre capital (en M5, ça va vite…).

Vous avez 2 solutions :

Soit vous coupez immédiatement, et tant pis si vous n’avez pas été prudent, on ne vous y reprendra plus

Soit vous regardez le graphique d’un air dubitatif, et vous vous dites qu’après tout, ça ne devrait pas tarder à baisser à nouveau et qu’au point où vous en êtes, vous préférez attendre que perdre de l’argent.

Au bout de 2 semaines, la baisse tant attendue n’a toujours pas eu lieu. Et votre court terme file tout droit vers le moyen terme et peut même aller jusqu’au long terme si vous vous obstinez.
Voyons maintenant le cas inverse : vous ouvrez une position à l’achat en daily, pensant la garder au moins quelques mois.

Mais vous ne pouvez pas vous empêcher d’observer ce qui se passe en H1. Et après une belle poussée, le prix recommence à chuter.
Dans la panique, vous vendez, ce sera « toujours ça de pris ». Sauf que ce n’était qu’une correction, et après votre vente, le prix repart à la hausse de plus belle, et vous, vous avez sauté du train en marche.

Comment respecter vos objectifs ?

Je ne reviendrai pas sur l’extrême importance de placer un stop, quelle que soit l’unité de temps sur laquelle vous tradez. En cas de problème comme dans l’exemple que je vous ai donné, votre capital est protégé : le stop aurait sauté, vous perdez 1 % à peine, et vous pouvez repartir sur de bonnes bases.

Si vous avez été imprudent et qu’un trade court terme se passe aussi mal, coupez tout. Le court terme, doit rester du court terme.
Sur le moment, vous aurez un peu de mal à supporter la perte d’argent, mais c’est toujours mieux que de l’avoir bloqué sur une position que ne vous rapporte rien. Vous pourrez toujours ouvrir une nouvelle position (avec un stop, cette fois) et rattraper vos pertes.

Si vous partez sur du daily, ne fermez pas votre position sur un coup de tête ! Si vous comptez garder votre position plusieurs mois, vous vous doutez bien que par moment, le prix n’ira pas dans le sens que vous avez choisi. Mais si votre timing et vos protections sont respectés, vous devez absolument vous y tenir.

Derniers conseils :

Avant de commencer votre séance de trading, assurez-vous de bien choisir votre unité de temps en fonction de l’horizon que vous vous fixez.

À partir de là, il vous suffira de suivre votre plan pour entrer en position, et surtout en sortir, au bon moment : ni trop tôt si vous êtes sur du journalier, ni trop tard si vous êtes sur du M5.

Enfin, savez-vous qu’il y a des unités de temps qu’il vaut mieux proscrire complètement de votre trading pour éviter de perdre bêtement de l’argent ?

Si vous avez confiance en votre stratégie et que vous choisissez la bonne unité de temps, vous aurez confiance en vous. Et alors vous ne serez moins tenté de changer d’avis en cours de route.

Respectez-vous toujours votre horizon de temps ?
Donnez votre avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.