Bien comprendre comment fonctionne la gestion du risque :

Bien comprendre comment fonctionne la gestion du risque :

Parmi les questions que l’on me pose le plus fréquemment se trouvent celles qui concernent la gestion du risque quand on ouvre une position.
Voici un article pour aider ceux pour qui cette notion manque encore d’éclaircissements…








Un problème souvent pris à l’envers :

Je vous dis très souvent que lorsque vous ouvrez un trade, vous ne devez prendre que 1 % de risque.
Mais malheureusement, cela donne souvent lieu à des erreurs d’interprétation.

Exemple :

«J’ai 1.000 € de capital, et je veux ouvrir un trade avec 500 €.

Mais quand je place mon stop à 1 %, il est tellement rapproché de mon point d’entrée, qu’au premier mouvement un peu vif du prix, ma position est clôturée et je me fais sortir du marché.

Du coup, je suis obligé de prendre beaucoup plus de risque : 1 %, c’est impossible. »

Effectivement, cela ne peut pas fonctionner. Pourquoi ? Parce que justement, le problème est pris à l’envers.

Il y a une chose dont vous devez vous souvenir par-dessus tout : ce n’est pas à vous de décider de la taille de votre position !

La seule chose que vous pouvez décider, c’est l’argent que vous êtes prêt à perdre, c’est-à-dire, 1 % de votre capital total.
Bien. Mais il y a un autre élément à prendre en compte que beaucoup oublie : à partir de quel niveau, sur le graphique, vous « acceptez » de perdre de l’argent ?
C’est là qu’entre en jeu le stop loss

Placement du stop, calcul de la taille de position, exposition au risque :

Si vous ne pouvez pas décider de la somme à investir, vous pouvez par contre décider de l’endroit où placer votre stop.
C’est donc par ici qu’il faut commencer.

Vous commencez par tracer vos lignes de tendance, et réaliser votre analyse technique.
Ensuite, vous placez votre stop par rapport à la configuration du graphique.

C’est seulement arrivé à cette étape, que vous devez vous préoccuper de la taille de votre position.
Peu importe où est placé votre stop, vous devez partir du principe qu’il est toujours à 1 % de risque de votre capital total.

Plus il est loin, plus la taille de votre position sera petite et inversement : plus il est rapproché et plus la taille de votre position sera grande.
Il faut ajouter à cela que certaines valeurs vous permettent d’utiliser un effet de levier (paires de devises, CFD…), c’est-à-dire d’ouvrir un trade avec plus d’argent que vous n’en avez vraiment.
C’est évidemment un élément à prendre en compte dans votre calcul.

Remarque : si vous ouvrez plusieurs positions en même temps, vous augmentez votre exposition au risque. Pour rester à 1 % de risque même avec 10 trades ouvert, attendez de protéger le trade précédent à 0 (Breakeven), pour en ouvrir un autre.

Non, ce n’est pas si compliqué…

À présent, vous devez vous demander comment effectuer tous ces calculs ?
Ne vous inquiétez pas : vous trouverez très facilement des calculateurs de taille de position prêts à l’emploi chez la plupart des courtiers.

Si ce n’est pas le cas, sachez que j’en ai créé un spécialement pour vous et que vous retrouverez notamment dans la formation Analyste Technique Pro, avec toutes les explications nécessaires pour apprendre à vous en servir.

De même, sachez qu’il y a une manière très efficace de placer votre stop au meilleur endroit du graphique.

Et enfin, n’hésitez à visionner la vidéo du cercle En Bourse, dans laquelle je reviens en détail sur les avantages de verrouiller sa position à Breakeven.

Avez-vous des problèmes de gestion du risque ? Si oui, lesquels ?
Partagez votre expérience dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.